8 kinds of Smart
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Comment devient-on écrivain en République Démocratique du Congo ?

L'écrivain Pie Tshibanda répond à nos questions


Congo Vision: Comment percevez-vous votre rôle d'écrivain?

Pie Tshibanda: Mon rôle d'écrivain? Etre la voix des sans voix: celui qui parle au nom de ceux qui ne peuvent pas parler... Un défenseur et un vengeur des opprimés... le boureau éfface les traces de ses crimes, l'écrivain constitue la mémoire... Mon rôle? Celui d'un Educateur... l'écrivain ouvre les yeux à ceux qui sont dans l'obscurité... Enfin:.. un rôle d'artiste, de celui qui touche la sensibilité des gens avec sa plume...

Congo Vision: Comment êtes-vous devenu écrivain?

Pie Tshibanda: Comment je suis devenu écrivain? j'aimais les lettres, la poésie, les textes, je suis un homme sensible... j'éprouve de la révolte et j'éprouve aussi un besoin de l'exprimer... Après un premier succès, on se sent le devoir d'écrire pcq on a tissé un lien avec le lecteur et ce dernier réclame...

Congo Vision: L'écrivain congolais atteint-il son audience cible? Apparemment, le problème de langue n'est pas à négliger.

Pie Tshibanda: Moi j'atteinds mes cibles... témoin: le succès de la librairie...Tous mes titres ont été réimprimés... c'est la preuve que mon message arrive... en Afrique comme en Europe. Je ne vais pas répondre à la place des autres.

Congo Vision: Comment peut-on susciter et encourager le goût de lire et d'écrire à la jeunesse congolaise?

Pie Tshibanda: Les livres sont hors prix pour les congolais. Il faut commencer par là: une littérature promotionnelle. Les gens aiment lire: ils s'arrachent les livres des certains auteurs congolais. Il faut des bibliothèques. Il faut faire lire des livres à l'école; organiser des concours...

Congo Vision: Quels sont les problèmes majeurs que connaît l'écrivain congolais actuellement?

Pie Tshibanda: Arriver à confectionner un bon manuscrit... pouvoir l'expédier chez des éditeurs... pouvoir trouver des critiques dignes de ce nom pour lire les manuscrits... trouver des éditeurs... Etre payé (droits d'auteurs) pour son travail...

Congo Vision: La littérature congolaise peut-elle aider à transformer notre société?

Pie Tshibanda: Pourquoi pas? Si les dictateurs ont peur des écrivains, c'est parce qu'ils savent que ces derniers sont des éveilleurs de conscience. Ils expriment le ras le bol du peuple. Un écrivain peut suggérer, il peut soulever les gens...il peut aider au changement.

Congo Vision: Qui sont, à votre avis, les grands espoirs de la littérature congolaise de demain?

Pie Tshibanda: Je crois qu'il faut poser cette question aux critiques littéraires.

Congo Vision: Quel regard portez-vous sur l'écrivain congolais d'aujourd'hui?

Pie Tshibanda: Ceux qui sont francs et honnêtes vont de l'avant. En Belgique et en france, on s'arrache mes livres (Un fou noir au pays des blancs, Ces enfants qui n'ont envie de rien...), on cherche à lire ce que j'avais écrit au Congo... Il y a les snobs! Que deviennent-ils?

Congo Vision: Vous considérez-vous en compétition avec d'autres écrivains congolais ou africains?

Pie Tshibanda: Non. je fais mon travail et mon thermomètre, c'est le public (le lecteur). Et il m'encourage.

Congo Vision: Existe-t-il un lien entre la littérature et la politique au Congo?

Pie Tshibanda: Au congo, il y a eu Mikanza qui s'est aliéné la sympathie des lecteurs pour avoir écrit La Marche de Kamanyola. Il y a aussi Kompany wa Kompany qui a écrit L'Ogre-Empereur...La présence militaire dans l'oeuvre de Tshibanda...

Congo Vision: Quels écrivains vous ont le plus influencé?

Pie Tshibanda: Contesse de Ségur... Corneille... Racine....

Propos receuillis par Sylvestre Ngoma

Contact:

Pie Tshibanda
tshibanda@belgacom.net


 

 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.