RDC : Sama Lukonde rend hommage aux FARDC et à la PNC qui se sacrifient pour ramener la paix à l’Est

Juin 13, 2021

Selon la presse de la primature, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a assisté, ce samedi 12 juin 2021 à la cathédrale Notre-dame du Congo, à la messe dite par l’archévêque métropolitain de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo, à l’occasion de la Journée diocésaine des Communautés Ecclésiales Vivantes de Base (CEVB) de l’archidiocèse de Kinshasa. Cette messe a été organisée par la Commission des CEVB de l’Archidiocèse de Kinshasa.

Invité à prendre la parole, le Premier Ministre Sama Lukonde a salué la pratique du plus grand commandement du Christ, l’amour, avec les contributions récoltées au cours de cette messe pour les sinistrés de Goma. Il s’est réjoui de cette solidarité et de cette unité, nécessaires, selon lui, pour relever les défis auxquels la RDC fait face, en l’occurrence l’insécurité dans la partie Est du pays. Il a aussi rendu hommage aux Fardc et à la Police nationale congolaise qui se sacrifient pour ramener la paix si importante pour cette partie du territoire national.

L’autre défi auquel le Premier Ministre a fait allusion, c’est le fléau de la covid-19. A ce sujet, il a appelé à la vigilance de tous et à la sensibilisation mutuelle dans le respect des gestes barrières pour freiner sa propagation.

Le prélat a axé son homélie, tirée de l’évangile de Luc 18 : 18-30 et des Actes des Apôtres 4 : 32-37, sur l’amour et le sens de partage qui ont caractérisé la communauté apostolique des premiers disciples de Jésus-Christ. Cette communauté, a-t-il dit, mettait tout en commun et il n’y avait pas de pauvre parmi ses membres. Et personne ne manquait de rien. C’est à cela que le cardinal a invité les membres des CEVB, cellules de base de l’église catholique, à être une « église domestique ». C’est là que doivent commencer l’amour et le partage pour se répandre dans toute l’église. S’appuyant sur la parabole du bon samaritain, le cardinal a invité les CEVB à l’esprit de « Omnia hominibus » en vue de vivre heureux ensemble.

Le cardinal Fridolin Ambongo a remercié le Chef du Gouvernement pour avoir exprimé et témoigné sa foi catholique en participant à cette messe. C’est un exemple pour les autres chrétiens catholiques qui assument les grandes fonctions, mais qui n’affichent pas leur foi.

P.K

© Congo Synthèse