liyolo-1.JPG

Maître Alfred LIYOLO                   Wivine HYNDERICK

On ne présente plus ce sculpteur contemporain de renommé internationale dont le style allie influences africaine et formes modernes.

Ses réalisations, les expositions qu’il a tenue et les biennales internationales auxquelles il a participées ne se comptent plus. Véritable ambassadeur de la culture Congolaise, son talent l’a mené partout dans le monde : du Sénégal à l’Afrique du Sud, de la Suisse à la Chine et au Japon où il a même eu l’honneur d’être le seul artiste africain reçu par l’Empereur !

Né en 1943 en RDC, c'est en 1963 qu'Alfred LIYOLO arrive en Autriche pour parfaire une formation commencée 5 ans plus tôt à l’Académie des Beaux arts de Kinshasa.

Après un passage par la ville de Graz, c’est à l’Académie de Beaux Arts de Vienne que «  le meilleur étudiant de sa promotion » obtiendra son diplôme de Maître : le Magister Artium.

Avant de regagner la RDC, il participe à de nombreux projets de restauration de monuments de la capitale autrichienne ainsi qu’à différents symposiums.

De retour chez lui en 1970, Liyolo devient professeur à l’Académie des Beaux Arts de Kinshasa, avant d’y occuper le poste de Directeur Général jusqu’en 1991, période à laquelle ses ateliers et sa résidence sont totalement mis à sac pendant les pillages qui ont lieu dans le pays. Il quitte alors Kinshasa avec sa famille pour s’installer à Vienne où il dispense des cours dans différentes écoles d’art et organise des expositions..

En 2004, il décide de revenir à Kinshasa afin d’apporter sa pierre à la reconstruction du pays, mais son ministère n’a pas de vision objective pour la promotion de l’art. Un manque criant d’une politique culturelle.

vidéo interview exclusive d'Afrique rédaction