TRAVAIL ET DIALOGUE
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

POURRIONS-NOUS CROIRE QUE l'ONU AIDE LA RDC DE RESTER UNE ET NDIVISIBLE ?

CHERS COMPATRIOTES,

" La Monuc ne doit pas s'interposer entre les FARDC et les groupes armés mais bien appuyer les FARDC pour « désarmer les groupes étrangers et congolais récalcitrants ». Le CNDP y compris "(lu su le net).

Tels sont la nature et le contenu de la  mission confiée à la MONUC en République Démocratique du Congo.

L'ONU, c'est vrai, est une organisation qui dit bien son nom, à savoir, "NATION-UNIES", mais cette organisation qu'on le veuille ou non est aux mains des Nations fortes  et celles qui y vont plus facilement de leur poche pour la faire vivre.

En fait c'est une entreprise comme une autre mais dont les recettes pour vivre, à la place de provenir d'une production marchande, elles viennent des caisses des Etats membres.

La tête de l'homme n'obéit qu'à celui qui remplit son ventre.

Ainsi, entre les RÉSOLUTIONS des l'ONU et les instructions que reçoivent, de façon  "occultes" sur le terrain des opérations, les fonctionnaires de l'ONU (qui doivent manger et faire carrière eux aussi) de la part des Nations puissantes  de l'ONU (ici pour la RDC ,c'est les Etats-Unis et la Belgique notamment), il y a un monde qui ne trouve son explication que dans la situation qui perdure dans les KIVUS.

Quand on cite l'influence de la Belgique sur l'échiquier mondial, quelques non-informés  auraient tendance à ricaner à la place de réfléchir.

Si la Belgique petit pays n'est pas une puissance militaire mondiale, mais elle compte parmi les pays de moyenne puissance comme une des plus grandes puissances financières du monde.

Pendant  la colonisation, avec les richesses du Congo, bien gérées à sa manière, la Belgique s'était constitué un pactole financier non négligeable et, sachez  qu'en Europe Occidentale la monnaie belge, le Franc Belge était connu sous le surnom le "dollar de l'Europe".

Après la décolonisation, momentanément décriée, vu la situation chaotique qui s'était installée en République du Congo, la Belgique s'est finalement affirmée auprès des instances internationale aussi bien aux Nations-Unies qu'au sein de l'UE (Union Européenne)  comme  l'EXPERTE, non seulement pour la RDC mais pour tous les Pays des Grands Lacs.

Tout le monde, celui qui veut du bien ou celui qui veut du mal, à  la RDC consulte la Belgique. Quant à savoir si la Belgique conseille et offre son expertise sur la RDC pour le bien de la RDC , cela appartient aux intellectuels, hommes  et femmes d'Etat congolais de chercher à le savoir au lieu de se contenter de gérer les relations belgo-congolaises de manière frivole qu'avait initiée le Président Mobutu.

Force est de constater que dans les rapports Belgique-RDC, si jadis, l'Extérieur avait tendance à avoir une attitude plus ou moins favorable à l'égard de la RDC , ce n'est certainement plus aujourd'hui, non, plus jamais.

Les Congolais maladivement corruptibles, ils  trahissent trop et de façon autiste leur propre pays, ils n'ont même pas le temps de réfléchir, d'écouter et d'entendre raison sur les conséquences  néfastes possibles sur le pays de leur trahison.

Tout cela parce que les raisons de leur trahison aux conséquences meurtrières  pour leur pays sont d'ordre purement alimentaire...ils donnent toujours l'impression d'éternels affamés. Et comme "ventre affamé n'a  point d'oreilles", nous revoilà,  "Généralissime" NKUNDA se baladant à l'Est du pays ! ...

Revenant à nos rapports  Congo-ONU-Belgique,  les Congolais devaient savoir que  la Belgique est aussi membre des Nations-Unies et il y est comme un pays respectable et crédible.

L'ONU ET LA RDC.

Ce n'est pas pour la première fois que les nations Unies interviennent en RDC. Au début de son indépendance, à la demande des autorités congolaises, la République du Congo-Léopoldville vit arriver les forces de l'ONU, sous le sigle de l'ONUC  (Organisation des Nations-Unies au Congo) .

A l'époque, les forces de l'ONUC  ne pouvaient se soustraire de l'autorité du Président de la République du Congo-Léopoldville de l'époque, le Président KASA-VUBU : 

1/ Le Président Kasa-Vubu donna l'ordre aux forces de l'ONUC de maintenir les réfugiés tutsis ruandais dans leurs camps des réfugiés et interdiction formelle fut faite à ces derniers de faire de la politique en territoire congolais.

A cette époque du Président Kasa-Vubu aussi bien à l'époque du Congo-Belge, tous les Congolais et notamment les écoliers de notre pays, dans leur apprentissage de groupes ethniques et de leur regroupement territorial, ils n'ont jamais appris l'existence  dans notre pays des "Banyamulenge"  ou des "tutsis congolais".

Bien sûr que les Congolais savaient, à l'époque du Congo-Belge, que leur pays avec   les Ruanda-Urundi   partageait le même statut des pays colonisés par la Belgique (précisément comme colonie pour le Congo et comme  protectorat de l'ONU pour le Ruanda et le Urundi)

A l'indépendance, sous le Président Kasa-Vubu, les élèves et étudiants congolais côtoyaient sur le banc de l'école et dans les amphithéâtres  des universités congolaises des tutsis, citoyens ruandais réfugiés en RDC, mais l'on n'entendait   jamais   parler de "tutsis congolais".

L' évocation de "Banyamulenge" n'existe aux oreilles et aux yeux des Congolais qu'à l'époque où ces derniers étaient transformés, par un décret scélérat du Président MOBUTU  en Zaïrois dénoncé par  quelques intellectuels, patriotes  et activistes des Kivus (SIMA KIVU) qui commencèrent à nous informer de la situation cohabitationniste préoccupante qui prévalait dans ces deux province du pays.  

C'est dire qu' avec le Président Mobutu. un véritable laboratoire des férus intellectuels a fonctionné pour créer de toutes pièces une ethnie  "Banyamulenge" en République du Zaïre.

Et aujourd'hui, fruit de  l'invasion ruando-ugandaise contre le pouvoir de notre  compatriote Laurent-Désiré KABILA est né dans notre pays un composé de néologisme dit  "tutsi congolais". La boucle  est bouclée

2/ Les éléments de l'Armée Nationale Congolaise (ANC) commandés par le Général MOBUTU n'arrivant toujours pas à bout de la sécession katangaise,  le Président KASA-VUBU se servit de l'ONU (les troupes indiennes notamment )  pour y parvenir.

(Comme quoi, il y a de chefs qui n'ont pas besoin de crier trop fort pour se faire obéir).

La RDC étant membre des Nations-Unies,  avoir l'autorité sur les troupes de l'ONU sur son territoire et s'en servir pour résoudre les problèmes de menace de la balkanisation du pays, voilà à quoi s'était attaché le Président Kasa-Vubu  

Justement ce sont ces deux points qui font défaut aujourd'hui et qui posent problème avec la MONUC.

Non seulement la MONUC ne se voit pas dans l'obligation de contenir et de mettre fin à  l'activisme politique et militariste des fauteurs de troubles dans l'Est de la RDC , mais au contraire, la MONUC fuit les théâtres des opérations militaires où la RDC aurait besoin de son concours, en choisissant se pavaner dans des zones paisibles de Kinsasa et du Bas-Congo  (où d'ailleurs elle n'a  pas empêché les massacres des Bakongo!). Où alors quand les Forces de la MONUC se retrouvent par hasard sur un théâtre des opérations, elles s'interposent  pou maintenir un statu quo au détriment de Gouvernement de la RDC et de la vie paisible des citoyens de la RDC habitant les zones des combats.

Finalement, se servant de la Belgique comme experte, l'ONU, par NKUNDA interposé,  ne poursuivrait-elle pas vis-à-vis de Ruanda, comme jadis,  son rôle de protecteur qu'elle enrichit, en puisant dans les richesses naturelles de la RDC et de gérer  la RDC , en  pays colonisé de l'ONU ?

En outre, à l'époque du Président Kasa-Vubu,  alors que les éléments de l'ONUC (Organisations de nations-Unies au Congo) en 1960 étaient d'une correction morale irréprochable, certains soldats et fonctionnaires de la MONUC sont constamment accusés de viols des mineures congolaises (un tribunal français vient  d'en condamner un, 9 ans de réclusion !)

Quant au Président de la République Joseph KABILA et au Premier Ministre Antoine GIZENGA, s'ils doivent se féliciter d'avoir remporté les élections libres et démocratiques et d'être fiers, voire grisés de diriger ce grand pays, ils doivent aussi se mettre en tête, eux qui se réclament à tort ou à raison de l'héritage de PE LUMUMBA, que l'Histoire sera sévère à leur égard si, par malheur la RDC venait à perdre ne serait-ce que le 0,000000000001 % de son territoire.

Car, après tout, KASA-VUBU, le vrai père de l'Indépendance du Congo, qu'on s'acharne à maintenir  dans les oubliettes de l'Histoire et Mobutu que nous décrions tous - avec raisons ! - de  nous avoir privé de  nos libertés fondamentales, il faudra leur reconnaître à eux deux  que,  malgré les soubresauts ( sécessions katangaise et kasaïenne,  rebellions mulelistes et invasions des Schramme au....Kivu) qu'ils connurent, ils nous laissèrent, tous les deux, une RDC entière, hermétiquement contenue en elle, dans ses frontières, comme un œuf dans sa coquille.

Leurs Excellences, Monsieur le Président de la République Joseph KABILA et Premier Ministre Antoine GIZENGA, s'ils ne savent pas comment s'y  prendre, mais ils doivent certainement savoir ce qu'ils doivent faire.

Et, c'est à eux de continuer à écrire le livre de l'Histoire de l'intégrité territoriale de la RDC.

Fraternité, patriotisme et civisme.

Albert KISUKIDI
Nambokiay7@aol.com

© Congo Vision


Le mur de séparation RDC-Rwanda

Par Moké SILUBWE

La construction d'un mur en béton armé de 10 m de hauteur et 1 m d'épaisseur séparant la RDC au Rwanda, s'impose pour l'avenir de la paix entre nos deux pays. Il reduira les entrées en RDC en un seul point de passage à Goma dans le but de :

- maîtriser les migrantions respectives entre les deux pays

- assurer la sécurité militaire du territoire par l'électrification de ce mur et par le minage des zones frontalières

- obliger l'ennemi à ne pénétrer sur le territoire que par voie aérienne ou par les territoires burundais ou ougandais.

Compte tenu des évenements malheureux qui ont jalonné notre histoire récente, nous sommes pour la construction de ce mur matériel comme une prévention contre l'exportation en territoire congolais de la violence et de l'insécurité par le gouvernement rwandais.

La nuit a beau duré, le jour finit par se lever.

Moké SILUBWE

smoke2012@yahoo. fr

© Congo Vision


Esobe à Paris

Vous allez être surpris,
Hum ne le soyez pas, pas maintenant !!!
une grande surprise vous attend, botuna ngai nini?

Vos artistes comédiens que vous aimez tant arrive chez vous, oui chez vous.
Dans un mois ici à Paris en live, je dit bien en live plus que jamais:
SHABA le vieux moscovitch
DJANI FAY le grand voyant voyant
DADY KIKAMBALA tapis rouge league des champions
Pour les autres je vous laisse le découvrir à travers cette vidéo que vous allez voir maintenant,

regarder ESSOBE en live à Paris , panama, mikili
pour les fans qui veulent le voir , il sera demain samedi 13/09/2008 à château rouge à 14h, 50 rue léon devant la boutique SARDONYX MUSIC
contact essobe :             +33 6 10 05 36 96       

KOKO DIA NZOMBO
ACTEUR - COMEDIEN
ACTOR - COMIC
kokodianzombo@hotmail.com

© Congo Vision


Incroyable mais vrai. Honoré Nganda lance une mise en garde contre Nkunda. Et pourtant le site du "CNDP" arbore le drapeau du MPR/Zaire!

Photo ci-dessous: un soldat Tutsi Rwandais arpentant les collines de Masisi

Si Kinshasa cède aux pressions militaires actuelles après un génocide de plus de 5 millions de Congolais par les Tutsi, c'est fini! Ce sont les Tutsi qui vont en majorité diriger le Congo, ou c'est Nkunda qui va se tailler une pétite républiquette au Nord Kivu - riche en minerais stratégiques convoités par les puissances occidentales. Qui portera cette responsabilité historique lourde de conséquences?

Dans ce cas, ce sont le Rwanda et l'Ouganda qui occupent déjà une garde partie du Congo au Nord Kivu (sans oublier les Mbororo,la LRA et les FDLR) qui annexeront le Congo! Pétit à pétit! Ce plan concocté par les puissances occidenatles est là! Mais les Congolais parfois ne voient qu'au bout du nez! Ils ne voient pas de loin ce qui peut arriver à tout un peuple!

NON à la Tutsification du pouvoir à Kinshasa à travers le «Programme Amani»!

Tout le monde parle à Kinshasa comme si Nkunda est un Congolais qui cherche une portion du pouvoir. Tel est l'avis des anciens dignitaires au pouvoir et de l'opossition pendant la Deuxième République (UDPS). Nous ne sommes donc pas surpris que le site du CNDP arbore l'ancien drapeau du MPR/Zaire de Mobutu.

Nous avions dit que les Tutsi vont éternellement jouer au «Cheval de Troie au Congo» jusqu'à ce qu'ils atteignent leur but. Et le le but est bien connu (...). Mais quand nous avions dénoncé ce plan, on nous a taxé de tous les mots, on nous a accusé d'anti Tutsi, d'extremiste... les Tutsi ayant fait de leur génocide de 1994 un fond de commerce et ils sont devenu les chouchoux des puissances Occidentales. Le Congo est devenu le marche-pied même des anciens réfugiés Rwandais qui se nourrissaient d'haricots nuit et jour dans des camps en Ouganda!

Nous avions dit que brasser les troupes Rwandaises au sein des FARDC sous pretexte qu'ils sont des rebelles du CNDP, nommer des Tutsi dans des positions stratégiques telles qu'à l'OFIDA... c'est se mettre la corde au coup, ce qui n'augure pas bon pour le Congo.

Et maintenant l'histoire nous donne raison! Aujourd'hui, Nkunda qui n'est pas un rebelle Congolais mais un officier Rwandais venu avec l'AFDL dans le cadre de l'accord militaire que Mzee Kabila a conclu avec 3,000 officiers Rwandais et Ougandais pour soutenir ses 47,000 hommes Congolais autochtnones dans sa marche vers la conquête du pouvoir à Kinshasa (c'était une révolution populaire comme un régime prédateur), parvient à narguer et à jouer avec tout un gouvernement démocratiquement élU!!!

Si le Congo occupait ne fut ce qu'une pétite partie du Rwanda et de l'Ouganda, cela changerait au moins les rapports de force! Mais le gouvernement Congolais et l'armée congolaise (dont la moitié est truffée de Tutsi) sont «pacifiques». Même après un génocide de plus de 5 millions de Congolais par les Tutsi, un génocide qu'il continue à perpetrer à l'est du pays! Le Congo est gardé politiquement, économiquement et militairement faible pour que ses richesses soient dévorées par n'importe qui!

Cette situation provoque le désordre, la contrebande, l'exploitation illégale de nos richesses et le laisser-faire, un front social est en ébullition et l'exode rural massif, la population fuyant les massacres, les viols et les pillages. Avec le plan de reconstruction nationale mise en place avec la Chine, il y a espoir dans l'air! Mais Kinshasa doit d'aboord sécuriser l'est du pays, en découdre avec Nkunda, avec le soutien de nos alliés.

Dépêche économique

Alrosa, la plus grande compagnie diamantifère qui opère aussi en Angola va bientot lancer les opérations d'exploration de diamant au sud de la RDC.


Congo-Kinshasa: vive la galère

ImageLa République Démocratique du Congo est toujours aux abois. Car, sur tous les plans, rien ne marche et le pessimisme a gagné plus d'un observateur intéressé au sort du Congo Démocratique. 

En effet, depuis la chute du maréchal Mobutu salué avec joie par la grande majorité, les régimes Kabila père, Transition 1+4 et Kabila fils, sont tous loin de panser les plaies laissées par le régime dictatorial de Mobutu Sese Seko avec son Mouvement Populaire de la Révolution (MPR, Parti-Etat) qui a régné sans partage pendant 32 ans (1965-1997), imposant aux Congolais une vie en deçà de la moyenne permise. 

Aujourd'hui, soit 11 ans après la chute du régime dictatorial de Mobutu décrié par tous, rien n'a changé au Congo-Zaïre tant le vécu quotidien des Congolais ne fait que s'empirer constate tout le monde. Même des rapports officiels reconnaissent que la situation de la grande majorité des Congolais est peu enviable tant le minima quotidien du Congolais est loin de lui permettre de vivre comme un humain. Ce qui revient à dire, preuves à l'appuie, que plus de 90% des Congolais vivent dans des conditions infra-humaines puisque incapables de prendre régulièrement un repas par jour, de s'habiller décemment, de faire face aux frais de scolarisation de leurs enfants, de..., de... Arrêtons l'énumération car, c'est une véritable catastrophe de vivre comme un Congolais au Congo.

  Mais, à ce chapelet de misères, les Congolais sont obligés de faire face à plusieurs autres mots comme les catastrophes naturelles qu'on enregistre régulièrement dans certaines provinces du pays. Des accidents mortels des trains, bateaux, avions et véhicules sur l'ensemble du pays dus à la vétusté des engins utilisés et qui ne sont plus adaptés à l'utilisation. Que dire des guerres interminables à l'Est où les milices rebelles sont loin d'être domptées? Tout simplement que les nombreux événements dramatiques qui se produisent en RDC dépassent les décideurs actuels de ce pays. 

Nous en voulons pour preuve l'initiative hasardeuse de Joseph Kabila d'organiser, à coup des millions, une conférence sur la paix dans les deux Kivu. Quel a été le résultat plusieurs mois après? Le général déchu Laurent Nkundabatware pour qui on a même voté une loi d'amnistie afin de le mettre à l'abri des pépins a-t-il déposé réellement les armes? A-t-il respecté les accords signés? Bien sûr que non. Au contraire, comme les autres milices armées, ils sèment tous la désolation à l'Est et le pouvoir de Kinshasa n'a pas le moindre contrôle de cette partie du territoire national qui répond au pouvoir des insurgés! 

A ce sujet, UHURU, un quotidien pro-Kabila paraissant à Kinshasa, dans sa livraison N°1245 du mercredi 10 septembre 2008 écrit ce qui suit: « Jusqu'à quand le commun des Congolais continueront-ils à subir les frasques de ce général dissident jouant au potentat dans les localités sous son contrôle? Des questionnemen! ts qui t rahissent la perplexité des «Kivutiens» face à leur destin d'autant plus qu'ils ne perçoivent jusque là aucun signal pouvant les rassurer face à un avenir de plus en plus incertain » fin de citation. 

Quand on sait que l'armée de Nkunda est évaluée à 3.000 hommes du reste non formés, on ne comprend pas que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) que l'on prétend à plus de 130.000 hommes, puissent être tournées en dérision pendant plusieurs années par une milice fut-elle de Nkunda.

 Le Premier Ministre Gizenga quant à lui, n'a jamais su montrer de quoi il est capable dans aucun dossier brûlant. Le cas des fonctionnaires de l'Etat qui réclament chaque jour l'application de leur barème salarial négocié pourtant avec le gouvernement de puis le fameux 1+4 et qui n'a jamais produit des effets jusqu'aujourd'hui ne rencontrent que des promesses fallacieuses. Ce qui fait qu'à ce jour, l'administration congolaise tourne à 10 ou 20% faute de motivation des animateurs qui, en réalité, vaquent à d'autres occupations afin de pouvoir vivre au lieu d'aller au bureau où ils ne gagnent que misère. 

La situation des enseignants est toujours à la case départ. Jamais une solution définitive n'a été trouvée à leurs revendications pourtant reconnues légitimes par le gouvernement. Chaque année, les enfants Congolais perdent des mois de cours, le temps que prennent les négociations qui se terminent toujours par des fausses promesses. La présente rentrée scolaire, annoncée avec pompe par le gouvernement pour ! le 1er s eptembre, n'est toujours pas effective sur l'ensemble du pays et les élèves qui se déplacent chaque jour et se retrouvent seuls dans les salles de classes sans enseignants. Les parents en ont marre des communiqués mensongers confirmant la rentrée scolaire pourtant non effective sur terrain. 

Dans le secteur de la santé, il y a les médecins qui viennent de terminer leur grève il y a peu. Immédiatement, les infirmiers ont commencé la leur. Peut-on croire qu'il y a un changement dans ce secteur? On ose le croire car, le gouvernement n'a toujours pas trouvé la solution définitive pour tous les professionnels du secteur et il n'y a pas des doutes, après les infirmiers, ça sera le tour des para-médicaux et on en finira jamais de si tôt. 

On peut allonger la liste avec les exemples mais, faites-nous grâce. Nous reprenons tout simplement un passage d'un autre quotidien pro-gouvernemental «L'Observateur» N°2957 du lundi 08.09.08 qui, parlant de l'équipe nationale de football après sa défaite contre l'Egypte à domicile titre: « Les Léopards à l'image du pays ». L'auteur de l'article, M. Mankenda Voka, Président Directeur Général et Editeur de L'Observateur, chantre et défenseur acharné du «kabilisme» écrit: « Dans un monde qui balaie les frontières à la vitesse du son, tous les pays sont dans une espèce de compétition sans pitié pour soigner leur image. Nous, nous ne ratons aucune occasion pour pousser les autres à nous déconsidérer à tout moment, et dans tous les domaines. Le sport, comme la diplomatie, est toujours à l'image de la mani&eg! rave;re dont les choses fonctionnent à l'intérieur du pays. C'est pourquoi, l'image, peu flatteuse que nous donnons du pays aux yeux des autres, correspond, à une retouche près, à la manière dont tout est géré globalement » fin de citation.  

Cet avis d'un homme attaché au pouvoir montre clairement que le Congo-Kinshasa navigue à vu et qu'il n'y au aucun repaire pouvant guider l'action gouvernementale. Le peuple résigné ne peut que dire: VIVE LA GALERE!

Richard Kabamba

KRIC
http://www.kric.org .


Lettre de l'UCDP

www.ucdp-info.com

Trop, c'est trop! Nous ne sommes pas des va-ten-guerre! Mais avec la récurrence des actions terroristes pilotées par le dictateur Paul Kagame contre le peuple congolais, la guerre est la forme de négociation appropriée! Objectif  pour tous les Congolais  à travers le monde:  

"Kagame delenda est"!     

Le Comité exécutif   de l'Union de Congolais pour la Défense de la Patrie et du Peuple UCDP, force politique de rappel à l'ordre et de proposition, a condamné avec fermeté cette unième provocation du terroriste criminel ruandais Kundabatware!

Le Comité a déploré et stigmatisé l'irresponsabilité notoire et l'incapacité de ce pouvoir infesté des traîtres à la solde de l'ennemi n°1 du peuple congolais le dictateur ruandais Paul Kagame, à assurer avec efficacité la sécurité et  la défense de notre territoire!

En effet , il est hallucinant d'assister à l'auto flagellation et à la naïveté dramatique de ces "dirigeants politiques" congolais qui opposent à l'agression caractérisée permanente du Ruanda contre la RDCongo, une malheureuse conférence soit-disant de " paix ", des rencontres  bidouillées  d'hypocrisie et de malveillance, servant à distraire les congolais et à leur faire perdre du temps! Dans un pays comme les USA , qui est une démocratie, trahir son pays et son peuple est le pire des crimes condamnable à la peine capitale! La haute trahison est condamnable à la peine de mort!

En RDCongo, les rouages du sommet du pouvoir, les postes stratégiques de l'armée, de la police, des services de sécurité sont occupés par des traîtres qui méritent tous la corde! Le temps est venu de mettre un terme aux humiliations subies par le peuple congolais et l' UCDP appelle à la mobilisation des forces! 

Le criminel terroriste Kundabatware est Ruandais

Le criminel terroriste  Kundabatware est ruandais! Toute sa famille vit au Ruanda! 

Aucun membre du gouvernement ni des institutions n'a jamais osé déclarer cette vérité que ce criminel est  un ruandais et ses combattants sont tous des ruandais de l'armée de Kagame  ! Tous, affichant une couardise honteuse allant jusqu'à congoliser son nom: "Laurent Nkunda"pour tromper l'opinion à la place de son vrai nom Kundabatware, ils se limitent à des discours filandreux qui encensent ce criminel et tombe dans le piège de Kagame qui  s'efforce à faire de ce terroriste un congolais dans le but de faire de cet agression un conflit entre congolais afin d'occulter sa responsabilité criminelle!

L'incompétent et traître ministre des  affaires étrangères Mbusa Nyamwisi dont la diplomatie est limitée  au Ruanda et en Ouganda  pour s'agénouiller devant ses anciens vrais patrons Kagame et Museveni, les ennemis du peuple congolais! Ce traître doit quitter ce poste sans délai sinon il sera contraint par d'autres moyens!   

L'UCDP accuse le dictateur Paul Kagame générateur du conflit des grands Lacs

Le dictateur criminel Paul Kagame continue à narguer et à rouler dans la farine la communauté internationale avec ses délires victimaires  liés au génocide de 94 dont il porte la responsabilité criminelle pour avoir été le facteur déclencheur de ce génocide en qualité d'ordonnateur de l'action terroriste qui avait abattu l'avion du Président Habyarimana!

L'UCDP pointe du doigt le dictateur criminel Paul Kagame non seulement de l'agression qui avait fait plus de 5 millions des congolais morts,  mais elle l'accuse en plus d'être le responsable de la déstabilisation criminelle délibérée menée par son suppôt ruandais Kundabatware à l'Est de la RDCongo! Elle préconise une lutte sans merci pour le faire partir du pouvoir au Ruanda en vue de libérer le peuple ruandais(Tutsi- Hutu) du joug de ce tyran sanguinaire pour que tout fils et toute fille de ce pays jouisse enfin des valeurs d'une justice juste et de la démocratie! L'ennemi des ruandais, ce n'est pas le peuple congolais qui veut la paix,  mais c'est le tyran   Paul Kagame, ce dictateur qui dirige dans l'opacité complète et a installé l'exclusion ethnique comme idéologie et style de gouvernance, avec la complicité de certains occidentaux comme l'anglais Tony Blair.... 

Cette paix à la congolaise sera celle que nous imposerons par la guerre pour débarrasser le Ruanda de ce criminel même si cela doit passer par chasser du pouvoir en RDCongo ses complices et traîtres qui préfèrent trahir notre peuple au lieu de chercher des solutions adéquates pour assurer la sécurité de nos compatriotes et défendre l'integrité de notre territoire! 

Le monde marche ainsi et ce n'est pas à coup des "conférences" et "amnisties" en faveur des criminels et traîtres qu'on arrivera à faire la paix, c'est en renversant le rapport des forces en notre faveur pour amener la guerre et l'insécurité d'où elle est venue, de chez Kagame !  

L'UCDP, solidaire aux soldats de FARDC et sus aux traitres pour être jugés et fusillés

L' UCDP renouvelle sa solidarité aux soldats des FARDC ainsi que  les policiers et les encourage à remplir leur devoir de défendre notre patrie qui est agressée et de protection des personnes et des biens!  Par contre, elle fustige ces traîtres qui infestent  les rouages du pouvoir politique et qui doivent désormais être arrêtés, jugés et condamnés trés sévèrement pour  haute trahison et fusillés instantanément  s'ils sont condamnés à la peine capitale! Les députes patriotes doivent virer des gré ou de force, ces ennemis du peuple,traîtres au service de Kagame qui infestent l'assemblée nationale en commençant par Kamerhe qui est un traître au service de Kagame! Si le système judiciaire s'avère incapable d'imposer la vraie justice pour condamner ces criminels et traîtres qui sont déjà connus, l'UCDP produira leurs noms et appellera le peuple à faire sa justice pour en finir sérieusement avec la récréation parce que trop c'est trop! 

Aucun peuple au monde n'acceptera  jamais les humiliations subies par le peuple congolais qui doit se mettre ensemble, aujourd'hui, pour défendre ses intérêts et débarasser notre pays  de ces incapables traîtres au pouvoir qui sont entrain de couler notre pays par des compromissions qui font honte!

L'Union de Congolais pour la Défense de la Patrie et du Peuple UCDP, force politique de rappel à l'ordre et de proposition ,  considère qu'il n'y a pas de mauvais soldats mais des piètres dirigeants! A l'Assemblée au lieu de se pencher, en priorité, sur les questions de la défense et de la sécurité, les parlementaires se sont octroyés des salaires et des primes  mirobolants qui ne cadrent pas avec la réalité de la précarité salariale qui touche l'ensemble de masses laborieuses! Les soldats sous- payés, sous- équipés, sous- nourris, sous- formés, sous- estimés vivent chaque jour l'enfer social, générateur délibéré de l' insécurité! Lorsque les salaires de ceux qui sont sensés sacrifier leurs vies pour défendre notre Patrie sont insignifiants ou chaque fois détournés, ces soldats que ces politiciens envoyent à la guerre comme de la chair à canon pour mourir à leur place, souvent ne sachant pas pourquoi ils doivent aller mourir, se transforment forcément en facteurs d'insécurité! S'il y a incurie de l'insécurité, la responsabilité incombe à ces politiciens au pouvoir qui passent leur temps à s'envoyer en l'air les femmes d'autrui, à brader le patrimoine national, à protéger les intérêts des prédateurs qui pillent notre sous-sol, à endormir les congolais avec des mensonges à l'emporte pièce,  au lieu de penser à améliorer la qualité de ceux qui souffrent dans leur chair pour garder et protéger des brigands qui s'enrichissent insolément et qui n'arrangent rien! 

Lorsqu'ils ne veulent pas se battre, ce n'est pas parce qu'ils sont lâches! Comment voulez-vous qu'ils se fassent mourir pour sauver les têtes de ces individus au pouvoir qui se remplissent les poches, alors que les familles de leurs collègues morts au combat sont à l'abandon, délogés des camps sans aucune indemnité conséquente au sacrifice suprême!

L'UCDP met en garde le dictateur Paul Kagame

L'UCDP met en garde le dictateur Paul Kagame et ses complices que plus de 5 millions de congolais sont morts par la guerre qu'ils ont imposée à notre pays ( crimes qui ne resteront pas impunis), pour cela l'insécurité et la guerre seront ramenées à Kigali et ils apprendront à leurs dépens que la guerre  est aussi une forme de négociation et nous la gagnerons parce que notre combat est juste et que rien ni personne ne nous empêchera de défendre notre pays, aussi, nous savons qu'elle sera longue et populaire! 

Désormais, l'UCDP considérera toute personne quelle qu'elle soit, en connivence criminelle avec l'ennemi n°1 du peuple congolais le dictateur ruandais Paul Kagame comme ennemi du peuple congolais, donc notre ennemi et nous n'attendrons pas pour la frapper durement à notre manière, nous en avons les moyens! 

L'UCDP met aussi en garde,  les  spécialistes de la duplicité parce que, s'ils se considérent comme congolais, ils doivent couper le pont avec l'ennemi du peuple congolais Kagame, sinon, ils sont traîtres passibles d'une peine capitale et, s'ils sont ruandais infiltrés, ils sont des espions passibles aussi à  la peine capitale!

Ruberwa, Nyarugabo, Bizimana Karamueto.... doivent être surveillés et mis sur écoute parce qu'ils sont des agents avérés de Kagame pour raison de sécurité qui sont en contact chaque jour avec l'ennemi! Cette fois-ci, s'ils sont pris en flagrant délit, ils doivent être arrêtés, jugés et fusillés s'il le faut pour haute trahison!

Cette fois, il faut cesser avec la langue de bois! Ce que nous venons de déclarer, tous les congolais le pensent et sont d'accord: si le  pouvoir actuel est incapable, c'est une nécessité que ceux qui en sont animateurs, déposent le tablier avant que l'obligation de les contraindre s'impose!  

La MONUC,  complice de l'agression ruandaise?

Pour terminer, l'UCDP dénonce avec fermeté la présence négative de la MONUC au Nord Kivu! Non seulement, les membres du contigent de la MONUC ont comme passe temps favori le viol de nos filles et faire des trafics plutôt que remplir leur mission,  la complicité avérée avec le terroriste ruandais Kundabatware à qui ils fournissent les informations et même les armes n'est un sécret pour personne! 

En solidarité avec nos compatriotes du Nord-Kivu, l'UCDP en appelle au sécretaire général des Nations Unies pour ordonner le retrait sans condition de ces troupes et mettre fin  à  la mission de la MONUC en RDCongo parce que trop, c'est trop et le peuple congolais en a marre des interventionnismes hypocrites  qui empêchent notre peuple de refléchir, de penser et de réaliser la meilleure façon d'assurer sa sécurité et défendre notre territoire dont une partie est occupée par l'action terroriste du ruandais Kundabatware pilotée par le dictateur ruandais Paul Kagame! Les ambassadeurs et autres soit disant de la "communauté internationale"qui accourent à Goma pour faire pression et autres rengaines, en fait, de la sinécure sur Joseph Kabila, doivent savoir aujourd'hui que le peuple congolais (ce n'est pas Joseph Kabila ni les autres traîtres et incapables qui confisquent son pouvoir)   ne veut plus des arrangements  avec les terroristes, il faut les écraser! 

Nous n'accepterons jamais la solution simpliste d'offrir des postes de pouvoir dans notre pays à des criminels comme le ruandais Kundabatware qui ne méritent que d'être pendus haut et court! Jamais ces ambassadeurs n'accepteront  la même situation d'insécurité, de terrorisme, de criminalité dans leur propre pays! Tous ceux qui oseront imposer cette solution seront cités et considérés comme ennemi du peuple congolais et devront quitter notre pays! Et si Joseph Kabila accepte ce type de compromis, il doit quitter le pouvoir parce que ce sera de la haute trahison qui mérite la peine de mort! 

Info UCDP

www.ucdp-info.com

 

 

 

 
 
Copyright © 2008 Congo Vision. Tous droits réservés.