TRAVAIL ET DIALOGUE
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Sévère remontrance de J.P. Buse aux musiciens Congolais: « C'est la médiocrité qui s'est installée avec les mabanga »

USA - 10.07.2011

Interviewé par Congo Vision le 17 mai 2011 à propos de décès des artistes musiciens Bimi Ombale et Debaba El Shabab, Frère J.B. Buse, ancien musicien de Zaïko Langa Langa, aujourd'hui chrétien reconverti et installé à Ontario au Canada, a saisi l'occasion pour interpeller les musiciens congolais sur le phénomène « Mabanga ». Ce phénomène consiste, pour les musiciens, de nommer, chanter, ou citer des noms ou des sobriquets de certains individus dans leurs chansons. Dans une remontrance très sévère, J.P. Buse croit que ce phénomène dégrade artistiquement la musique congolaise. A la question de savoir ce qu'il pensait du phénomène « Mabanga », il nous a fait savoir sa déception sur la direction que prend la musique Congolaise. Voici quelques extraits de ses commentaires à ce propos :

J.P. Buse : « Les mabanga dégradent l'aspect artistique de la chanson. Ce qui est aberrant, c'est que même les musiciens chrétiens le font aussi. »

« On ne sait plus écouter une chanson du début jusqu'à la fin, on ne fait plus qu'écouter des noms. »

« La nouvelle génération a su maîtriser le son ; quand on écoute les CDs de nos jeunes ; les musiciens du clan Wenge et consort, ils font de la bonne musique et du bon son mais ils détruisent tout en mettant beaucoup de noms là-dessus. »

« Si on enlève ces noms-là, la musique en soi est propre mais le fond, le contenu, il n'y a plus grand chose. Ils font de la musique rien que pour mettre des noms des gens et d'animation, c'est tout. »

« Les mabanga, c'est comme si tu construisais une belle maison et tu mets de la boue un peu partout au lieu de mettre une bonne peinture. Ca devient comme une maison qui est abandonnée. »

« Quand on écoute la musique populaire ou la musique chrétienne actuelle, c'est pareil ; il y a trop de bruit, trop de noms inutiles. »

« J'ai sorti un album chrétien et je n'ai cité aucun nom. Je condamne les mabanga. »

« C'est la médiocrité qui s'est installée avec les mabanga. »

« On fait du n'importe quoi juste pour se faire remarquer. »

« Ils essaient de collecter plus de noms pour faire le plus d'argent ; ils ne se soucient même plus de la qualité ou de la vente de la chanson. L'essentiel est de faire un disque qui contient de milliers de noms pour faire fortune. »

« C'est triste de constater que même les vieux qui devraient donner l'exemple font comme les jeunes ; c'est de la médiocrité. »

Pour écouter l'interview dans son entièreté, cliquer sur ce lien.

10 juin 2011

© Congo Vision




 
 
Copyright © 2000-2011 Congo Vision. Tous droits réservés.