TRAVAIL ET DIALOGUE
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens


L'APPORT DE LA DIASPORA CONGOLAISE EN RDC.

La disapora Congolaise vis à vis du dèveloppement du pays peut  jouer un rôle moteur ceci étant en parfaite symbiose avec le gouvernement central. Aujourd'hui l'immigré Africain vient de prendre conscience selon laquelle son épanouissement en tant que l'homme ne necessite plus une longevité en Europe, car l'Europe d'aujourd'hui n'offre plus d'opportunités aux immigrés par rapport à celle du hier. L'immigré constitue le centre de dèbats politiques au sein de l'union Europèenne et aussi dans beaucoup de conseils de ministres de diffèrents pays appartenants à l'UE.
 
Puisqu'il en est ainsi,l'immigré devra explorer l'option d'investir chez soi pour sa prospèrité. En Europe, il est difficile d'innover non seulement pour nous des africains, mais aussi pour eux-mèmes europèens. Etant donné que tout y existe. Ceux-là qui se sont rendus compte de la prèsence de l'existence materielle de toute chose dans leurs pays, partent avec des capitaux hors de leurs frontières nationales dans le cadre d'un investissement aux pays en voie de dèveloppement pour ne pas dire tiers- monde.
 
 
QUEL EST L'APPORT DE LA DIASPORA CONGOLAISE AU REGARD DE CETTE REFLEXION.
 
 
Je disais au dèpart que le gouvernement central Congolais devrait collaborer avec ses fils et filles qui sont à l'exterieur, singulièrement ceux-là qui nourrissent le vif dèsir d'investir au pays. Par exemple: la collaboration du gouvernement dans ce processus consisterait à: Assurer la sècurité des personnes et biens, aider ces investisseurs Congolais en leur allègeant la tâche en matière de taxes douaniers fantasmagoriques et exorbitants, et aussi à eradiquer aux problèmes des tracasseries policières ayant cessé d'être une monnaie courante pour devenir lamentablement une forme de vie dans ce pays.
 
De l'autre côté, je vais m'appesantir sur l'immigration scientifique. L'Europe est submergée de Congolais parmi lesquels ceux-là qui partaient pour étudier moyennant une bourse d'étude et ceux qui se sont payés des études eux-mêmes. Donc nous avons deux catègories. Ceux intellectuels ayant fini leurs études, nombreux craignent de rentrer au pays pour éviter d'aller élargir la queue des chômeurs. Prami ces intellectuels, il y en a ceux qui ont des projets d'édifier des centres de formation professionnelle pour mettre au profit de la nation Congolaise des compétences et expèriences acquises en Europe. Cependant, puisqu'ils ne disposent pas des moyens financiers indispensables, le gouvernement aurait pu leur tendre une perche après l'étude du projet prèsenté enfin que celà soit réalisé et concrètisé.
 

Confusius n'avait-il pas dit que: " le feu brûle plus haut si chacun y apporte un morceau de boit."? Voilà pourquoi dans cet exercice du (que peut-on faire), la participation du gouvernement demeure indispensable pour financer certains travaux de ceux qui ont des idées édifiantes car, tout intellectuel est appelé à apporter sa pièrre pour la reconstruction nationale de notre chère patrie. Il est ridicule que la RDC continue encore à vivre grâce à la charité internationale avec tout ce que dispose le pays. Ne dit-on pas que celui qui reçoit demeure l'esclave de celui qui donne? Tout comme la nation qui reçoit demeure esclave de celle qui donne.     

Donat Nseka
donatnseka@yahoo.es



20/12/2010

© Congo Vision


 

 
 
Copyright © 2010 Congo Vision. Tous droits réservés.