TRAVAIL ET DIALOGUE
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Vux de Nouvel An au peuple congolais

Très chers Compatriotes, Chers amis compatissants,

A l'aube de 2009, une nouvelle année, je m'adresse à vous, Congolaises et Congolais. Nous ne saurons festoyer en toute quiétude, car nous pensons à ce qu'aura été 2008 pour le peuple congolais que nous représentons. Car, malgré les festivités qui marquent la fin de l'année, nous ne pouvons pas oublier l'humiliation collective que nous subissons depuis douze ans. Submergés par la sauvagerie des nos ennemis qui déciment les Congolaises et les Congolais vivant à l'Est de la République dans le seul but de faire du Kivu un exutoire pouvant absorber la surpopulation rwandaise, de s'approprier ces sols volcaniques féconds et, par convoitise, exploiter à leur compte nos ressources naturelles. Nos concitoyennes et concitoyens sont chassés de la terre de leurs ancêtres comme des bêtes sauvages, nos filles, converties en chair de jouissance par les hordes de bandits venus de pays voisins et de mutins incontrôlables. Aujourd'hui, nous pleurons plus 6 millions de Congolaises et de Congolais massacrés sans raison sur leur propre sol.

Il est aujourd'hui établi que le pouvoir « dynastique » de Joseph Kabila, imposé de facto par des puissances étrangères, puis légitimé par voie de tricherie électorale, est complice de l'agression que nous subissons. Au plan politique, l'incompétence diplomatique à faire reconnaître l'agression rwandaise maquillée en rébellion interne au Congo, l'absence d'imagination en vue d'une sortie de crise ainsi qu'un manque de vision criant du gouvernement congolais, sont autant de preuves qui nous montrent que compter sur un tel leadership est suicidaire pour notre peuple meurtri et pour notre Cher Congo.

A cela s'ajoutent les revers plus que troublants et la déroute récurrente de notre armée même dans les opérations les mieux préparées et réussies. Ce n'est pas pure spéculation de penser que le pouvoir de Kinshasa compose avec ses parrains, des ennemis du Congo, pour nous empêcher de nous organiser. Dans son état actuel, notre armée ne parvient pas et ne parviendra à aucun résultat probant pour sécuriser notre territoire, défendre notre indépendance, protéger nos populations et sauvegarder les intérêts vitaux de notre peuple. Infiltrée, elle compte dans ses rangs des éléments exogènes en grand nombre dont 9 généraux, 13 colonels et 300 majors issus des armées rwandaise et ougandaise venus au Congo dans la vague qui nous a envahis en 1996 avec l'entrée de l'AFDL de Laurent-Désiré Kabila.

J'ai une pensée pour nos compatriotes qui croupissent encore dans les différentes prisons de notre pays. Je pense notamment au pasteur Kutino Fernando, Mokia Gabriel et tant d'autres dont le sort est déplorable. Des innocents, condamnés pour avoir exercé leurs droits légitimes et leur liberté d'opinion et d'expression, alors que des vrais criminels jouissent de la couverture de l'Etat. Nous pensons à nos journalistes qui sont tués dans l'exercice de leur métier consistant à informer le monde sur les réalités de notre pays. Nous pensons aux enseignants qui vivent avec moins de 25 dollars US mensuels, lorsque le même Etat qui leur refuse un traitement décent corrompt les députés du parti au pouvoir, majoritaires au parlement et au Sénat, en leur versant un salaire gracieusement scandaleux de 6 mille dollars US par mois. Nous pensons à toutes celles et tous ceux qui n'ont pas de travail dans ce pays potentiellement riche. Ceux-là ne passeront pas dignement ces fêtes.

 

Très chers Compatriotes de l'intérieur,

 

Ayant personnellement souffert de l'arbitraire de ce régime, vous qui êtes obligés de l'affronter à chaque instant, je comprends votre douleur, votre souffrance et votre impatience à recouvrer la liberté, hors de cette prison à ciel ouvert dans laquelle vous êtes enfermés par les tortionnaires qui sont au pouvoir. Avec toute notre conscience, nous sommes avec vous.

 

Très chers Compatriotes,

 

Dans cette nasse, nous nous interrogeons sur les voies et moyens pour sortir de l'enfer qui nous est imposé par le Rwanda et l'Ouganda avec la complicité du pouvoir de Joseph Kabila. Ma réponse est claire : seule la détermination des Congolaises et des Congolais peut nous sortir de la crise. Pour cela, nous devons nous organiser pour mener l'offensive qui nous conduira à la victoire pour la paix, la liberté et la prospérité.

C'est dans le but de reconquérir et de sauvegarder notre souveraineté que nous avons créé la plate-forme dénommée «  Le Congo en Légitime Défense  », CLD en sigle.

 

A l'aube de cette nouvelle année 2009, c'est dans ce cadre que je vous propose un nouvel espoir, un jour nouveau, un autre Congo, débarrassé des affres de la guerre et du désespoir. Pour cela, il ne nous suffit pas de crier au scandale face à un ennemi déterminé à nous anéantir, il nous faut de l'audace, de l'engagement, de la ferveur et de la détermination.

Restons inébranlables dans la foi d'un Congo libre. Résolus, levons-nous ensemble, agissons comme un seul homme, travaillons la main dans la main pour faire du Congo un havre de paix, une terre de justice, un pays de réelle démocratie et d'épanouissement pour tous. Jamais je n'ai cru en un Congo maudit, condamné à vivre dans l'oppression et la servitude. C'est pourquoi, je vous invite, vous, soldats de l'armée nationale, intellectuels, étudiants, ouvriers, Congolais de l'intérieur et de la diaspora, à rejoindre « Le Congo en Légitime Défense », pour mener ensemble notre noble combat pour la liberté et la paix. Désormais, unissons-nous pour sauver notre pays.

Congolaises et Congolais, soyons des femmes et des hommes dignes d'un grand destin à l'image d'une grande nation.

Congolaises et Congolais, oui, je vois à l'horizon se lever le soleil des jours meilleurs pour notre peuple. Gardons ferme le serment de liberté arraché au prix du sang de nos ancêtres. Ravivons le rêve des Pères de l'indépendance de bâtir un Congo plus beau qu'avant . En dépit de malheurs qui nous entourent en cette fin d'année, j'ai foi en un futur radieux pour notre peuple et une splendeur rayonnante pour le Congo.

A vous toutes et à vous tous, j'adresse mes vux de paix retrouvée et de bonheur dans un Congo où nous jouirons demain de la liberté, de la justice, du respect et de la prospérité pour nous tous et pour nos enfants. Que l'année 2009 soit celle de tous les espoirs.

Vive le Congo. Vive le Congo en Légitime Défense.

Je vous remercie.

Me Marie-Thérèse Nlandu

Transmis par Fweley Diangitukwa,
Coordinateur de CLD
afriquenouvelle@bluewin.ch

© Congo Vision


 

 
 
Copyright © 2008 Congo Vision. Tous droits réservés.