TRAVAIL ET DIALOGUE
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Kester Emeneya craque pour les dols du président

Combien de mille dollars le président a réellement sorti de sa poche le jour de la rencontre avec 15 chefs d'orchestres au Palais de la Nation? Aucun des musiciens bénéficiaires de la manne présidentielle ne connaît en dehors de Papa Wemba, Koffi Olomide, JB Mpiana, Werra Son et Tshiala Mwana qui refusent de communiquer le vrai montant libéré par Joseph Kabila pour le transport de ses hôtes. King Kester Emeneya, citant la reine de Mutwashi, parle de 15.000 USD et regrette avoir été roulé par les cinq détourneurs. Ils doivent demander publiquement pardon aux amis pour cet acte déshonorant '', répète-t-il à haute voix. Comme les neuf autres qui n'ont pas eu le privilège d'être reçu en aparté, Emeneya clame n'avoir touché que 200 USD sur les 15.000. Selon toujours sa source, les cinq avaient chacun soutiré de l'enveloppe 2.000 USD avant de réclamer encore 200 USD auprès de la reine, choisie pour la circonstance pour dispatcher le magot. Dans ses productions, ses déclarations à la télé, ses causeries avec ses proches, Emeneya ne parle que de ça comme pour ruminer sa colère. A Koffi et à Wemba surtout qu'il traite de cupides. Ce sont des faux masta, qui doivent demander pardon '', insiste-t-il. Du coup, Kester a décidé de suspendre sa participation aux réunions de Maïsha parc, cadre de réflexion mis en place par des leaders de groupes musicaux pour promouvoir la musique congolaise minée par des conflits entre artistes. Sans les citer, Kester affirme que les initiateurs de Maïsha lui avaient convaincu d'adhérer au club dans le but de bouffer comme ce fut le cas de Luambo et Rochereau sous Mobutu. Je leur avais ouvertement dit non. Moi je défends la vérité et ne peut accepter de tels comportements '', dit King.

En dehors de la cantatrice kabiliste qui s'est défendue à la télé sans toutefois convaincre, les autres n'osent pas aborder la question. Certains, en privée, soutiennent que l'ex-petit frère de Jésus délire. Indignés, artistes-employés et idoles de ces vedettes doutent désormais de l'objectif déclaré qui a milité à la mise en place de ce club. C'est un groupe d'amis regroupés pour traiter autre chose que des problèmes de notre musique '', estime Bendo Son, dont le patron, Papa Wemba, a été désigné président du club. Il est le premier à avoir dénoncé l'initiative de Maïsha. Parlons des vrais problèmes, les restes sont des pipeaux '', a estimé Mme Sangua, la mère de Bébé Tshanda.

THE POST

Edition n°9-314 du mercredi 21 septembre

 


 

 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.