TRAVAIL ET DIALOGUE
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Kinshasa : Madilu Multi System n'est plus

Ecoutez les témoignages avec Freddy Montiri

RDC | 11 Août 2007 à 12:48:37

L'artiste musicien congolais Jean de Dieu Bialu Makiese, alias Madilu Multi système, s'est éteint ce samedi matin aux Cliniques universitaires de Kinshasa. Il était agé de 55 ans, déplore radiookapi.net

Madilu vient de sortir son dernier album « Bonne humeur ». Il laisse ainsi un héritage riche à la musique congolaise. La nouvelle de la mort de Madilu a plongé la famille des mélomanes et surtout des musiciens dans un émoi profond.

Rochereau Tabu Ley s'est dit consterné par cette mort. « J'ai appris avec beaucoup de consternation et je suis stupéfié… les mots me manquent, émotionné et choqué, de la disparition combien brusque de mon jeune chanteur Madilu. Les mots me manquent parce que je savais qu'il était ici, qu'il devait donner quelques concerts. Et avoir entendu qu'il a tiré sa révérence… Vraiment, je ne sais pas où donner de la tête. Nous sommes en pleine préparation de comment organiser ses funérailles . »

Okapi

© Congo Vision


Mes condoléances à la famille BIALU "Madilu"

C'est avec beaucoup d'émotion et des regrets que je viens d'apprendre la mort du grand Ninja : MADILU System. La disparition brutale de ce chanteur, auteur-compositeur, nous plonge tous dans un émoi profond. C'est ainsi que mes pensées se tournent vers son épouse, madame BIYA, ses enfants, sa jeune sœur MADO BIALU (épouse de mon collègue SANS SOUCI), tous les membres de sa famille biologique, et aussi, vers la grande famille des artistes musiciens de notre pays a qui je présente mes condoléances les plus attristes. Que l'âme de "Ya JEAN" (Beau-frère) se repose en paix dans la terre de nos ancêtres.

Guillain MESSA "Bonbon-Fifi"
Artiste Comédien Raleigh,
Caroline du Nord / USA


Kindu : suspension préventive du directeur provincial de la DGRAD

Maniema | 11 Août 2007 à 14:05:18

Le responsable provincial de la Direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales et des participations est suspendu depuis 4 jours par le gouvernorat de province. Philippe Nkongolo Kadima se trouve actuellement à Kinshasa sur invitation de sa hiérarchie, note radiookapi.net

Dans son arrêté portant suspension du directeur provincial, le gouvernorat de province reproche plusieurs faits au directeur suspendu. Parmi eux, l'absence prolongée à son poste de travail, l'érosion fiscale, l'engagement intempestif des agents, la mégestion des frais de fonctionnement, la gestion administrative et financière par téléphone ainsi que le népotisme.

La suspension préventive du directeur provincial de la DGRAD a été annoncée par le directeur de province, délégué par le gouvernorat. C'était devant tous les agents de la DGRAD réunis dans le bâtiment abritant ce service.

Le directeur de province a aussi désigné Assani Amani pour assumer l'intérim du directeur incriminé. Ce qui n'a pas été approuvé à l'unanimité. En pleine séance, certains agents n'ont pas hésité à présenter leur méfiance à l'endroit de l'agent désigné.

Il s'est donc créé une division parmi les agents de la DGRAD/Kindu. Un 1er groupe soutient l'agent intérimaire désigné contrairement au 2ème. Cette situation a généré une confusion chez les opérateurs économiques. Ces derniers disent ne pas savoir à quel groupe remettre le dû du trésor public.

Le directeur général de la DGRAD chargé des recettes, monsieur KALALA NKONGOLO dit ne pas être au courant de cet arrêté du gouvernorat du Maniema. Mais, il reconnaît que le directeur de Kindu, Phillipe NKONGOLO est à Kinshasa pour des raisons de service. Il a d'ailleurs rendez-vous avec le directeur chargé des questions administratives le lundi prochain afin de règler tous ces problèmes. Selon lui, la décision prise par le gouverneur à Kindu est salutaire si elle vise à restaurer de l'ordre au sein de ce service.

Okapi

© Congo Vision


 

 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.