TRAVAIL ET DIALOGUE
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Prolifération des chaines TV au Congo

Chers amis compatriotes,

Je viens attirer l'attention sur le fait que notre pays est devenu un champs ou chacun a trouvé son endroit pour ce qu'il veut. Les chaines de télévision au Congo sont devenues une sinécure. Il suffit d'avoir un émetteur, 2 cameras domestiques, un mixeur vidéo et un magnétoscope et voilà c'est parti ; on a une chaine TV. A coté de cela, on cherche juste un membre de famille ou une copine qui peut parler français et voilà c'est fini la chaine démarre.

On ne comprend pas finalement ou on va avec cette prolifération des chaines. Parmi une quarantaine de chaines que nous avons au pays il n'ya aucune qui a les normes d'être appelée CHAINE TV. Et cela du point de vue technique et du point de vue artistique.

Techniquement parlant, ces chaines utilisent du matériel amateur  comme des cameras domestiques que les gens utilisent pour filmer les anniversaires de leurs enfants pour la télévision.

Or une télévision ne peut fonctionner qu'avec une sensitivité de 4:3 de 410000 pixels en Pal, avec une résolution horizontale de 850 lignes de pixel et 570 lignes verticales de pixels et les cameras qui peuvent apporter ces qualités là ne sont que des cameras Beta. Or parmi toutes ces chaines, il n y a aucune qui  détient une cam beta qui a encore ces 3ccd en forme. On peut comprendre que nous sommes dans un pays sous développé mais d'autres parts nous avons les animateurs des émissions dont les comportements laissent à désirer: quand on regarde la télé au Congo on a presque le cur qui saigne avec ce que je peux appeler LES CHARLOTS des ECRANS nous présentent.

Les enseignements que j'ai eu à l'université m'ont appris que un individu avant de passer à la télé doit passer plus d'un an à la radio pour avoir la maitrise du micro. En plus de cela toute personne qui passe à la télé ou à la radio doit être un fervent pédagogue donc un éducateur chevronné car la télé est la première source de l'éducation de la masse.

Mais de nos jours la télévision congolaise a cessé de l'être à cause de tous ces journalistes et animateurs mal embauchés qui veulent amener un vent nouveau de caricature de la télé. C'est malheureux.

Quand un journaliste reçoit un musicien on ne sait plus distinguer qui est musicien et qui est journaliste. Car on se retrouve devant un journaliste sans scrupules qui parle un lingala de la rue à la télé et le musicien aussi pareil et de là on ne sait pas qui est qui.

Or le lingala faisant partie de notre culture, je veux définir culture ici comme étant quelque chose que nous avons et que les autres n'ont pas. Au bâtiment C, Ted Lewis building Oxford University College ou j'ai terminé mes études un cours de lingala est dispensé. Et cela à l'attention des étudiants en Linguistique.

Si nous-mêmes congolais devrons nous permettre de passer à la télé pour brader ce patrimoine je crois que nous allons droit vers le désastre. J'ai même été témoin d'un journal télévisé dispensé en argot. Quel choc ????

Rien n'est éducatif avec nos télés. Skol et Primus sont les maitres de toutes les chaines; pourtant la publicité de la boisson à la télé doit être modérée.

Un jour le peuple congolais ne se fera identifier que par la Primus ou la Skol surtout que la Primus a commencé déjà à prendre les couleurs du drapeau national. La musique, le seul programme dans ces chaines. Les cassettes de Werra, de Koffi et autres Wazekua sont des cassettes amateurs si bien qu'aucune chaine en Europe ne peut les jouer pour ses téléspectateurs en guise de respect. Quand je dis amateur je veux signifier que leurs filmages  n'avaient pas été réalisés par une équipe qui a les équipements télé cinéma. Donc une télé ne peut jamais les diffuser. Ils sont destinés à la vente. Mais à mon grand étonnement, ces images sont diffusées sans gènes.

Autre chose c'est la pornographie à la télé; bien entendu, la plupart de ces chaines sont détenues par des dignitaires du pays; la déontologie des medias stipule que tout programme à caractère pornographique doit être diffusé dans des chaines cryptées et qu'un MOT DE PASS doit être remis à l'abonné principal qui doit l'utiliser avant d'y accéder. C'en est pourtant pas le cas au pays ou les enfants vers minuit vont voir a télé pour se régaler avec des films pornos. Que disent les autorités détenteurs de ces chaines de malheur???? Ou se trouve le ministre de l'information?

Un jour à Londres ensemble avec mes amis du fac on a essayé d'interpeler le ministre de l'information d'entant sur cette prolifération de chaines de tv au Congo' il nous a donné une réponse qui nous a coupé le souffle: "SI NOUS ESSAYONS DE FERMER CES CHAINES ILS CROIRONT QUE NOUS SOMMES CONTRE EUX".

Donc, pour lui, il faut sacrifier toute une population parce que vous, vous devez rester au pouvoir. Cela rappelle l'époque de Mobutu qui disait à ses acolytes de voler les biens publics mais de ne pas toucher à son pouvoir.

Nous comprenons que nous sommes dans un pays sous-développé mais il ya des choses qu'on essaie même de faire surtout si c'est quelque chose qui doit dévergonder les jeunes ou qui doit porter atteinte à l'éducation populaire.

Notre pays a besoin de l'éducation de la masse car même si aujourd'hui le Président Kabila construit des buildings et des autoroutes dans ce pays pendant que les gens ne sont pas éduqués, ces autoroutes là deviendront des cimetières car les gens déjà mal éduqués ne comprendront pas ce qu'est une autoroute.

Aimé Diangi
pro2pro2000@hotmail.com

--------------------------------------------------------------------------------------

(NDLR : On est souvent frappé de constater que l'alcoolisme n'est pas prohibé pour les chauffeurs au pays comme c'est le cas ailleurs. Un chauffeur peut consommer deux ou trois grosses bouteilles de bière pendant qu'il conduit sans être inquiété par la police. Et pourtant, l'alcoolisme est une des causes principales des accidents sur nos routes.

Aussi, il est curieux de noter que la plus part des documentaires sur le Congo ou sur le peuple congolais qui passent sur nos chaînes de télévision sont souvent conçus et créés par des chaines étrangères (TV 5, Canal 2, etc.). N'est-ce pas que cela est un facteur d'aliénation culturelle ? Pour savoir comment les pygmées vivent au Congo, doit-on attendre un documentaire de la France, de la Belgique ou de l'Allemagne ? Que font les produits formés à l'IFASIC ou dans d'autres institutions de journalisme ou de communication sociale au pays ? Pourquoi ne leur offre-t-on pas une formation technique capable de les aider à être maîtres du contenu des programmes de télévision à visés nationales ?

Pourtant, avec une bonne formation technique, ces journalistes techniciens peuvent être de sérieux agents de l'unité et de la transformation de notre société. Et à travers eux, le fossé entre nos différentes cultures peut être réduit.

Parlant de la qualité des bandes vidéos de nos musiciens, il y a parfois un mélange cacophonique des cameras semi-professionnelles et des cameras amateurs. Ainsi, la qualité en souffre souvent.)

Réagissez à cette réflexion. Vos réactions nous intéressent >>>

© Congo Vision


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.