8 kinds of Smart
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Sos : Foudroyé par une paralysie, Mayaula Mayoni attend une main salvatrice

Kinshasa, 07/08/2006 / Musique Le malheureux a même perdu l'usage de la parole. Depuis lors, tous les appels lancés en vue de son assistance sont restés sans écho. ( Une chaîne de solidarité avec Mayaula est en gestation. Tous ceux qui en faire partie, qui veulent intervenir en faveur de cet artiste ou qui ont des propositions pour son cas peuvent écrire à HYPERLINK "mailto:bonitsala@yahoo.fr" bonitsala@yahoo.fr ou appeler au 00243 815250167).

Freddy Mayaula Mayoni n'est plus que l'ombre de lui-même. Cloué au lit au domicile familial, rue Rwindi n°1, quartier Immocongo, cet auteur chanteur, double de footballeur de grand talent vit ce calvaire depuis près de deux ans, après avoir été frappé par une hémiplégie, du côté droit. Le malheureux à même perdu l'usage de la parole. Depuis lors, tous les appels lancés en vue, 'une assistance sont demeurés sans écho.

A ce sujet, son fils adoptif répondant au nom de Dedice Mayaula nous a signifié que les démarches entreprises dans la perspective de son acheminement à l'étranger pour les soins, sont bloquées au niveau du ministère du Budget. Pour    tant, a-t-il poursuivi, les ministères de la Culture et des Arts     et celui des Sports qui avaient  aussi contactés avaient marqué leur accord dans le sens de son hospitalisation dans un centre spécialisé.

Notre source a aussi dénoncé le manque de solidarité de ses pairs musiciens. Jusqu'alors, l'infortuné n'a connu que les visites de Kiamuangana Mateta Verckys et de Lutumba Simaro Même les veclubiens, sa famille sportive, pour avoir joué dans l'As V. Club lui ont aussi tourné le dos. C'est tout simplement inadmissible, croit-on savoir, lorsque l'on sait que Mayaula a su donner du plaisir à tout le monde avec ses oeuvres musicales et comme footballeur de talent.

Rappelons que c'est à lui que l'on doit des chansons telles que « Ousmane Bakayoko, Baninga na si nabali » ou « Ngai Ndaya ». Les deux dernières chansons citées avaient été confiées respectivement aux chanteuses Tshala Muana et Mpongo Love. Pour tout dire, nous estimons que Freddy Mayaula ne mérite pas cette indifférence.

Maurice Bakeba/Sélection Infos

MMC

© Congo Vision


Koffi Olomide traduit Ferré en justice

Kinshasa, 07/08/2006 / Musique

Koffi Olomide a lancé un ultimatum à son employé, le temps de lui permettre de revenir à de bons sentiments. Il a même fait intervenir des médiateurs dont Jérôme Motingia en sa qualité de négociateur de l'admission de Ferre dans l'orchestre.

Le feuilleton Koffi Olomide-Ferré s'étoffe davantage. Aux dernières nouvelles, il nous revient que las de courir derrière une ombre insaisissable, Koffi se serait résolu de recourir à la justice pour trancher le différend qui l'oppose à son ancien employé Ferré, entré en rébellion. Selon des informations en notre possession, c'est en fait, le jeudi 3 août 2006 que le patron de l'orchestre Quartier Latin international a déposé sa plainte auprès des tribunaux français, l'infraction étant commise sur le territoire français. Pour mémoire retenez que ce conflit est parti du refus d'Hervé Gola dit Ferré Chair de poule de ne plus prendre part aux activités de l'orchestre QLI, en séjour en Europe, non sans avoir foulé aux pieds, le contrat qui le lie à cet ensemble et dont la date d'expiration est prévue pour fin décembre de l'année en cours. Sur ces entrefaites, Koffi a lancé un ultimatum à son employé, le temps de lui permettre de revenir à de bons sentiments. Il a même fait intervenir des médiateurs dont Jérôme Montigia, en sa qualité de négociateur de l'admission de Ferré dans l'orchestre. Mais au finish, toutes ces démarches se sont avérées vaines. Hervé Gola est resté campé dans sa position. Bien plus, il est présentement occupé à se tailler une nouvelle voie.

Celle qui consiste à préparer son propre album et de créer son groupe. A propos de son ensemble, les choses vont déjà bon train à Kinshasa, où la nouvelle a été favorablement accueillie dans les milieux intéressés.

Comme on peut s'en douter, il n'y a plus lueur d'entente entre ces deux protagonistes. Mais que Koffi ait saisi la justice, cela relève, tout de même d'une première dans l'histoire de la musique congolaise. D'ordinaire ce type de conflit s'arrange à l'amiable dans leur univers.

Néanmoins, pour justifier sa conduite, le Decakoraman clame que son action se veut pédagogique pour servir de leçon à d'autres musiciens de son groupe qui seraient tentés d'emboîter le pas à Ferré.

Mais une certaine opinion s'interroge sur le bien fondé d'avoir saisi la justice, au risque que celle-ci se retourne contre le plaignant qui doit avoir aussi des choses à se reprocher vis-à-vis de l'administration française et de ses rapports avec ses collaborateurs, en tant qu'employeur.

Mis à part ce conflit, Koffi  a encore à faire face au mécontentement des musiciens qui lui sont restés fidèles qui ne supportent pas la réinsertion de Bourro Mpela à qui, il serait réservé un traitement spécial. Fally Ipupa, le chef d'orchestre compte en premier parmi ceux qui boudent cette injustice. Joignant l'acte à la parole, il commence même à sécher certains concerts.

C'est la seule manière de faire marcher le Grand Mopao, entend-on dire en sourdine parmi les musiciens. D'une manière générale, tout semble tourner au vinaigre. De là, à croire que Koffi Olomide se trouve sur une mauvaise pente, il n'y a qu'un pas, pour un homme habitué à se faire obéir du doigt à l'oeil.

Aussi, nous n'en dirons pas plus de cette autre affaire des danseuses qui ont pris le large depuis Paris, en sautant nuitamment de la fenêtre de l'hôtel où elles étaient hébergées sous haute garde des gorilles du QLI.

Maurice Bakeba/Sélection Infos

Last edited: 07/08/2006 18:43:07

© Congo Vision


L'orchestre Quartier se vide : Ferré chair de poule traduit en justice, Fally Ipupa introuvable...

Les Congolais avertis avaient prédit que le séjour du chanteur Ferré Gola au sein du Quartier Latin serait de courte durée. Aujourd'hui, les faits leur donnent raison. Ferré qui avait juré devant les journalistes et devant Dieu qu'il serait fidèle aux côtés de Mopao Mokonzi vient de se contredire. Il a carrément tourné le dos à son ancien patron qu'il a pourtant vanté au moment où les Congolais s'attendaient à entendre sa voix dans le nouvel album que mettra bientôt l'orchestre sur le marché du disque.

Ferré traduit en justice à cause de non respect aux termes du contrat qu'il foule aux pieds avant son terme. Ce chanteur de charme se prépare pour enregistrer dans son album qui est en chantier et qu'il compte lancer très bientôt. Fally Ipupa est sur les traces de Ferré. Quand la maison du voisin brûle, on ne s'éclate pas de rire, dit-on. Koffi Olomide a du pain sur la planche. Son chanteur Fally Ipupa ne se fait plus voir au sein de l'orchestre. Dans l'une de nos dernières éditions, nous annoncions que Fally Ipupa serait sur le point de partir si son nouvel album accrochait. Nous ne nous étions pas trompés. L'orchestre Quartier Latin se vide. Après Fally, à qui le prochain tour pour plaquer Koffi. Ce dernier était pourtant averti. C'est ainsi qu'il a récupéré quelques-uns de ses anciens poulains sans conditions.

Fally Ipupa et Ferré ont choisi de faire chacun sa carrière en solo. Ils se sont entendus qu'après la sortie de l'album de Ferré, ils chanteront ensemble dans un album de dix chansons dont chacun aura cinq chansons. Koffi qui vient de connaître ce coup fourré doit tirer la leçon. Conséquence immédiate de ces départs : l'album de son orchestre qui a connu le concours vocal de Fally et Ferré sera retardé car ces deux voix seront effacées et remplacées.

J.M

Lundi 07 aout 2006

L'Avenir

© Congo Vision


Werrason interdit de toute production à caractère politique par ses fans

Désormais, pour toute production à caractère politique, l'accord de principe devra venir de ses fans qui sont catégoriques afin de sauvegarder les intérêts de leur leader.

Après les deux incidents malheureux d'origine criminelle qui ont perturbé l'ambiance habituelle de La Zamba Playa, lieu des répétitions et des concerts de l'orchestre Wenge MMM, les jeudis 20 et     27 juillet derniers, Werrason vient d'être interdit de toute production à caractère politique par ses fans, appelé la Majorité Plurielle

Dans la foulée, le « Roi de la Forêt », qui a été invité avec son groupe à livrer une série de productions dans un festival de musique organisé au Rwanda pour un cachet de 30.000$ Us, a été obligé de décliner l'offre sous la pression de sa « Majorité pluri elle ».

Désormais, pour toute production à caractère politique que Werrason et son groupe devront livrer, l'accord de principe devra venir de ses fans qui sont catégorique afin de sauvegarder les intérêts de leur leader, qui a été la cible de l'intolérance politique. Selon ses fans, le Phénomène a gagné sa vie dans la musique et non dans la politique, et il devra désormais s'en tenir à l'art d'Orphée.

Nationaliste et apolitique Werrason reste artiste-musicien Malgré le vent malsain qui a secoué La Zamba Playa, «La Majorité plurielle »    est décidée à lui rester fidèle. Entre- temps les répétitions ont repris hier à La Zamba Playa. « La Majorité Plurielle » a démontré à cette occasion son attachement envers son leader. Signalons que les concerts sont toujours suspendus jusqu'à la semaine prochaine. Le chanteur Héritier et le drummer Kakol reprennent leurs activités au sein de Wenge MMM le mardi prochain, cela après leur suspension.

José Mpaka Ikombe/Visa

Last edited: 07/08/2006 18:54:33

© Congo Vision


 


 

 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.