Lire pour renaître
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

NOTES DE LECTURE

Vient de paraître

Le remaniement

La longue transition congolaise ne fait pas que fatiguer les citoyens. Pour barrer la route aux seuls politiciens qui en tirent profit, les écrivains y puisent aussi leur inspiration. Charles Djungu Simba et Thierry Landu nous proposent, pour cette rentrée littéraire, un ouvrage collectif dont le titre est lui-même interpellation. Nous en proposons un extrait de la pièce « Le remaniement »

FULANI

Ils sont drôles, ces présidents africains. Tout un pays de 45 millions d'habitants ne peut trouver personne pour le remplacer. Et puis, quelle tête avait-il lorsque lui a pris le pouvoir ?

SONGOLO

Viens par ici.(Le tire vers un autre coin du cerveau) Regarde. Il devient soudain inquiet pour son argent amassé sur notre dos.

FULANI

Au fait, comment faire pour en jouir pleinement ? Et si les banques européennes décidaient de rendre tout cet argent à mon peuple ?

SONGOLO

Pas de crainte à ce sujet. Cela n'arrivera jamais. L'argent des dictateurs, c'est pour assurer la croissance dans les pays riches. On ne le restitue jamais aux pays d'origine. D'ailleurs, la seule manière pour nos pays de bénéficier de notre argent volé et placé en Occident, c'est sous forme de nouvelle dette prélevée sur notre propre argent !

FULANI

Géniaux, les blancs.

SONGOLO

Du reste, quand bien même ils décideraient de vous en remettre une partie, ils commenceront par brouiller toutes les pistes prises par cet argent. Ensuite vous apprendrez que le président africain, que nous connaissons tous plus avare que l'avare en matière de devise, était un mauvais gestionnaire de sa propre fortune. Tout ceci pour conclure qu'il n'a pas gardé grand-chose dans leurs banques en Europe.

FULANI

Et si par bonheur, on vous remet quelque chose, ce sera au compte-goutte, sous forme d'équipement acheté chez eux par leurs entreprises ayant remporté des marchés de reconstruction chez nous avec la complicité de ceux qui remplacent le dictateur.

SONGOLO

Sans compter les taxes. Par ailleurs le montant sera limité.

FULANI

Alors que mon président, lui, a sorti des montants illimités de notre pays. Et pas un seul Européen, ami de ce peuple, ne lui a demandé de garder l'argent chez nous.

SONGOLO

Bien au contraire, on l'a encouragé en lui faisant miroiter la sécurité qu'offraient les banques en Suisse ou ailleurs que chez lui au pays.

FULANI

L'Euro-Américain est un escroc.

SONGOLO

Mais on n'escroque que celui qui se laisse escroquer !

FULANI

Comme un certain Hailé Fauché, ou encore Bout Cassé et son cousin Mobu Trou.

SONGOLO

Ça leur apprendra à garder leur fortune ailleurs que chez eux. Demande au Roi des Belges, à Mitterrand, à Bush, Clinton, Jospin, Tony Blair et autres s'ils viennent garder leurs fortunes dans nos forêts dans la perspective d'un exil doré et exotique en terre des gorilles !

FULANI (Rire)

SONGOLO

Ne ris pas trop; il va se rendre compte que nous sommes dans sa tête et finies les découvertes.

FULANI

La fin est triste et humiliante pour ces chefs africains.

SONGOLO

Elle est terrible, abandonnés même par leurs amis occidentaux d'hier.

FULANI

Mais ils n'ont plus besoin de lui. Il a joué son rôle. L'heure est venue pour qu'il rende son tablier. On lui a trouvé une autre marionnette.

SONGOLO

Il doit donc disparaître.

FULA N I

S'il résiste, ses propres frères organiseront un coup d'État sous l'œil vigilant du papa américain ou français.

SONGOLO

Alors, il quittera le pouvoir, comme il est venu, en catastrophe, par un coup d'État. Si nécessaire, on pourra le présenter comme guerre de libération. L'essentiel, c'est d'arriver à son départ.

FULANI

Il doit déguerpir comme un chien…

Thierry NLANDU MAYAMBA, « Le Remaniement », Pièce en un tableau précédé de Charles Djungu-Simba K, « Mère & Fils » , Les Éditions du Pangolin, 2005, 156 pages.

ISBN: 2-930456-01-9

Congo Vision

 

 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.