Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

L'UDPS invite tous ses membres à se
  faire enrôler massivement et à participer à toutes les échéances électorales prochaines


Et le Bureau de Représentation de l'UDPS/BELUX assume  l'entière responsabilité de demander à l'ensemnle de  notre Peuple et de nos Partenaires de faire tout ce qui est  possible pour qu'Hyppolite Kanambe, alias "Joseph Kabila"   soit hors course et n'ait ni l'occasion ni la possibilité
  de se présenter aux prochaines élections. Il doit être soit sous le coup d'un Mandat d'Arrêt International, soit  en prison, soit en exil, soit en dehors de ce monde. C'est  la seule façon de laver l'humiliation qui nous avons subie  pendant huit ans (et c'est déjà trop: aucun peuple ne peut  le tolérer ni le supporter)et de reconquérir notre  dignité humaine, notre droit d'un peuple libre,  indépendant et souverain ainsi que notre crédibilité  bafouées par la présence d'un imposteur, d'un éboueur et  d'un boy-chauffeur à la Tête d'un pays qui regorge de tant  d'Hommes d'Etat, d'Intellectuels et de Valeureux Fils  authentiques. Nous sommes dans le cas de légitime
  défense et nous devons recourir à tous les moyens et au  maximum de ces moyens. Vidé de ses fils, de son sang et de  ses cerveaux, notre Pays est placé sous tutelle, sous  domination et exploitation étrangères. Les richesses  nationales sont pillées par les étrangers. Notre Peuple  est aujourd'hui exterminé. Les survivants mènent une  petite vie végétative et sont suspendus aux mamelles  nourricières de la Communauté internationale et de la  Diaspora Congolaise. C'est un peuple à haut risque, placé   sous perfusion et respiration artificielle. 

L'UDPS n'avait pas pu participer à la parodie électorale  de 2005-2006 pour plusieurs raisons. En voici  quelques-unes:

1.L'UDPS n'a été officiellement reconnue par Théophile  Mbemba, Ministre de l'Intérieur du Gouvernement de  Transition, que le 31 mars 2008, c'est-à-dire plusieurs  mois après la clôture des opérations des enrôlements et  la veille de la clôture du dépôt des candidatures à  l'élection présidentielle alors que l'UDPS est un parti  politique démocratique qui existe depuis le 15 février  1982; qui a mis en difficultés, sur le terrain, les  différentes dictatures qui se sont succédé dans notre  Pays et qui est le seule parti politique qui existe sur  toute l'étendue du territoire national (preuve lors de  l'entrée de l'AFDL notamment lors des élections des  gouverneurs dans différentes provinces;  confirmation  par le Facilitateur du Dialogue Intercongolais -Ketumile
  Masire- qui, après avoir silloné tout le territoire national et différents pats étrangers, a comparé l'UDPS  au Coca-Cola; preuves par la répression politique contre  les membres  de l'UDPS dans toutes les provinces, répression dénoncée et condamnée par différentes Organisations
  internationales et nationales humanitaires et de défense des  droits de l'homme; preuve par le Rapport confidentiel de M.  Carlo De Filipi, Président de l'Union Européenne en RDC  lors de la parodie électorale de 2005-2006 qui avait  vivement recommandé l'intégration de l'UDPS au processus  électoral pour assurer la crédibilité et la sérénité du scrutin...)   

2. Le contexte international

M. Hyppolite Kanambe, alias "Joseph Kabila" disposait des  géniteurs, tuteurs et parrains politiques qui occupaient de  hautes fonctions de décision au sein de la Communauté  Internationale. Ces suppôts avaient réussi à faire sa  campagne sur le Toit du Monde, devant les télévisions  publiques et privées des pays étrangers...; à présenter  l'imposteur, l'éboueur et le boy-chauffeur comme étant le Meilleur Fils des Congolais, le Seul Homme d'Etat dont  disposait toute notre Nation, le seul Véritable Garant des  intérêts de notre Peuple et de nos Partenaires. Toute la  Communauté internationale avait facilement mordu à  l'hameçon et accepté ce mensonge. Ce qui fait que les  élections ont été facilement truquées avec la  complicité de toute la Communauté Internationale en faveur  de cet homme. Même si Jésus-Christ était revenu sur terre et s'était présenbté à ces élections face à cet homme, Jésus-Christ aurait perdu les élections.
  Les Congolais qui se sont présentés à ces élections comme électeurs et comme candidats ont été soit naïfs,  soit complices dans ce vaste Complot.Ils ont légitimé et  crédibilisé cette parodie.    

3. Le contexte national

La longue attente de la tenue des électorales par un  peuple meurtri et en proie à des guerres fratricides a été facilement utilisée par les ennemis de notre Peuple  pour réussir, sans beaucoup d'efforts, à manipuler,  instrumentaliser et infantiliser notre Peuple en le faisant  miroiter l'illusion que les élections mettraient fin à la  tyrannie, à la crise, aux conflits fratricides et  inaugureraient une nouvelle ère de paix, de stabilité, du  bonehur, de l'Etat de droit démocratique, du respect des  libertés et des droits de l'homme, de l'unité et de la  réconciliation nationales.. . Cette longue attente du peuple  et l'illusion projettée ont joué en faveur des imposteurs,  des opportunistes et des aventuriers qui entraîné  facilement notre Peuple dans le processus électoral. Notre  Peuple n'a pas écouté les appels et les mises en garde  répétés émanant de l'UDPS, des Organisations
  internationales humanitaires et de défense des droits de   l'homme et de notre Inttellectuels: appels et mises en  garde selon lesquels les élections étaient présentées  n'étaient qu'un poison, un "médicament" qui allait tuer  notre peuple. 

Aujourd'hui, plusieurs paramètres ont changé sur le plan  national et international.

1. Le pouvoir lui-même a multiplié des crimes contre notre Peuple et contre notre Nation et est arrivé au bout  du rouleau de ses mensonges: il est totalement encerclé par  ses memnsonges et ses crimes. Il est totalement vomi par  notre Peuple. Les élections n'ont pas mis fin comme promis  à l'absence d'Etat, aux conflits fractricides, à la  misère, au pillage des richesses nationales, à la  tyrannie, à la corruption, à l'instabilité , à  l'insécurité.. .. Les Rapports internationaux se multiplient  sur ces crimes.

2. Les meilleurs tuteurs et parrains politiques de "Joseph  Kabila" n'occupent plus des fonctions de décision au sein  des institutions internationales.

3. Le pouvoir de Kinshasa a gravement compromis les intérêts de notre Peuple et de nos Partenaires.

4. Notre Peuple lui-même nous rappelle ce qu'il avait fait  à la Conférence Nationale Souveraine et nous demande de  lui permettre de se lancer massivement sur le champ de  bataille, dans le processus électoral pour y asphyxier et  étouffer mortellement, à partir même de l'intérieur de  ce processus, les imposteurs, les opportunistes et les inventuriers.

5. Nombreux Partenaires demandent à l'UDPS de s'engager  dans le processus électoral et de compter sur la vigilance  et le soutien de tous.

6. Le Président Barack Obama a fait publier une loi exigeant, au Congo/Kinshasa, l'organisation du Recensemnent  administration et( la tenue des élections libres,  transparentes et démocratiques 

7. L'UDPS, après avoir constaté que notre Peuple a tout  compris et a pris la décision nécessaire et salutaire de  se remettre debout et de se battre, a levé l'option  inéluctable et nécessaire de demander à l'ensemble de  notre Peuple et de nos Membres de se faire enrôler  massivement et de participer à toutes les échéances  électorales. Cfr: Programme Du Secrétariat National  adopté par le Comité National, Assises de Bruxelles... ..

8. Ces élections doivent avoir lieu. Qu'on ne les diffère  pas. Qu'on ne les repousse pas. 

9. Nous luttons pour que toute la Diaspora Congolaise (tous  ceux qui sont de souche congolaise) participe aussi à ces  élections à partir de pays hôtes respectifs. Qu'on ne se  formalise pas si on a pris d'autres nationalités pôur des  raisons diverses. Ceux qui ont mis en place une constitution  qui stipule que la nationalité congolaise est un et  exclusive de la respectent pas eux-mêmes. Au nom de quoi devons-nous nous sentir liés par ladite constitution? Des  preuves abondent selon lesquelles ceux qui sont au pouvoir  ont plusieurs nationalités et ont participé à la parodie  électorale en tant qu'électeurs et candidats. Il a été  révélé, du haut de la tribune de l'Assemblée Nationale,  que 60% des gouvernants au Congo/Kinshasa sont des  étrangers. Le Consul angolais au Katanga s'est inquiété  de constater que les Angolais résidant à Kapolowe aient été par la force enrôlés et enregistrés comme congolais. Un moratoire de six mois a été accordé par Vital Kamerhe alors Président de l'Assemblée Nationale pour permettre aux étrangers occupant des fonctions au sein des Institutions étatiques  de notre Pays de se mettre en ordre (achat des cartes  d'identité congolaise.. .).

Dr François Tshipamba Mpuila
  Représentant de l'UDPS/BELUX
  GSM 0032-485-270- 866;
E-mail: tshipambampuila@ yahoo.fr

27 juillet 2009

© Congo Vision


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.