Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

Débat

ARRESTATION DU REBELLE LAURENT NKUNDA

Le chef tutsi de la rébellion congolaise Laurent Nkunda, en fuite, a été arrêté jeudi 22 janvier 2009 au Rwanda, annonce vendredi matin un communiqué officiel du chef de la police de la République démocratique du Congo. Que pensez-vous de cette arrestation ? Vos opinions nous intéressent >>>

Fichiers audio



L'arrestation du criminel Nkunda

L'arrestation du criminel Nkunda est l'une des grandes comédies politiques. Il s'agit de tromper la vigilance du peuple Congolais sur les vrais faits. Kagamé pense ici prêter main forte à Kanambe alias Kabila, vue l'approche des élections de 2011. Le ralliement inconditionné aussi bien que l'intégration non contrôlée des éléments criminels du CNDP au sein de la FARDC consiste à nous danser sur les bouts de nos nez. C'est un danger moral pour la réconciliation et l'unité de cette grande Nation, qui est le Congo. C'est du cheval de troïka. Ne permettons plus à Kagame de se faire des visions sur l'avenir du Congo…

mbolokolankolo.nkoy@freenet.de


Nkunda n'est pas arrêté

Nkunda n'est pas arrêté. C'est un jeu de Kagamé et Kabila. Il est quelque part au Rwanda. Où sont les photo de son arrestation? Le nom de la prison ? Pauvres nous Congolais; On ne peut croire sans preuves. Et puis que faisons nous pour que l'imposture cesse?

Me Nlandu


Pour Laurent Nkunda, les rêves de grandeur prennent fin avec brutalité.

Le rebelle congolais, mi-aventurier, mi-rédempteur, qui se voyait, au terme d'un ultime "miracle", prendre le pouvoir en République démocratique du Congo (RDC), a été arrêté comme un simple repris de justice au Rwanda, jeudi 22 janvier. Célèbre pour ses costumes, sa faconde, ses prêches enflammés et la difficulté de ses troupes à distinguer les civils des combattants, Laurent Nkunda a été broyé par les réalignements d'alliances fulgurants dans la région.

Mitwari


Arrestation de Laurent Kunda

Chers Compatriotes
Nous venons de vérifier l'information auprès de notre Ambassade aux Nations Unies; l'arrestation de Laurent Kunda est bel et bien confirme comme vous l'indique le communique de presse de la MONUC que nous venons d'attacher. Après l’arrestation de Nkunda, Alan Doss lance un appel aux CNDP pour un retour d’une paix durable dans les Kivus

Cependant, n'oublions pas que nous combattons un system qui s'est solidement enracine dans notre pays que nous ne seront pas distrait par cet événement qui du reste signale que nous commençons à nous faire entendre.
Nous ne pouvons pas laisser ces victimes des guerres et le sang qui a coule sans punir les auteurs et sans procéder a une compensation pour toutes les victimes de ces atrocités.

Continuons cette lutte autour d'un dialogue franc et digne de notre identité et personnalité.
Le Secrétaire General va bientôt convoque notre Assemblée Générale.

Lien de New York Times: http://www.nytimes.com/2009/01/24/world/africa/24congo.html?_r=1&ref=africa

Que Dieu vous bénisse! Kidibu Yabi Miki
COCOM Chairman
kidibuyabi@aol.com
http://www.cocomnc.com/2009rally


L’arrestation de Nkunda : confidentiel

(1) Nkunda, puisque c'est lui qui fournissait Kigali de tous les biens acquis du sol congolais, s'était vite configuré d'un nouveau saut d'humeur : "bouder" à volonté ses partenaires, et agir contre les recommandations et ordres donnés par Kagame.

(2) Avec tous les succès militaires, en plus d'occupation et d'exploitation illégale de la région de la région de Goma, Nkunda se pensait déjà fort, plus fort qu'il envisageait des ambitions au-delà du plan pré-établi par Kigali et alliés occidentaux.
Ambitions: (a) marcher jusqu'à Kin, éjecter Kabila ou piloter ensemble; (b) contrôler la région occupée et plus tard en imposer la souveraineté avec l'aide de la communauté internationale. Bref, Nkunda se voyait plus vrai que réel et plus grand que nature !

(3) Après qu'une solution aux problèmes de la région ait été anticipée et imposée par la vieille équipe de l'ex-président Clinton (maintenant au service de Obama), Nkunda a encore une fois manifesté le refus de se conformer aux règles du plus fort ! Cela a à la fois embarrassé Kigali (perdant d'influence) et mis en garde la nouvelle équipe Obama. D'où : (a) l'annonce précipitée de sa destitution au profit d'un autre plus discipliné; (b) son arrestation après qu'il ait continué à maintenir qu'il n'irait ni déposer les armes ni réintégrer l'armée nationale congolaise.

Solution imposée
A être suivie de près depuis Washington. Notez que la solution est la seule ayant été retenue pour pouvoir et devoir répondre aux problèmes en faveur du Rwanda. Des problèmes avant tout et sûrement économiques. Stratégiques, non ! Le Rwanda est bel et bien averti de sa superiorité militaire et de combat dans toute la région, coins et recoins !

(a) Dissoudre toute résistance des Hutus (en les rapatriant au Rwanda, ou en les intégrant civilement au Congo). Ceci redonne la garantie à Kigali que le pouvoir Tutsi ne sera pas déstabilisé dans le futur proche, ou mieux, qu'il n'y aura pas, voire plus, d'autre génocide.

(b) Moderniser les infrastructures (routières, maritimes, ferrées) partant du Kivu jusqu'en Tanzanie en passant par le Rwanda. Ceci pour (1) exploiter à ciel ouvert des richesses du Kivu; (2) faciliter le transport des ressources (matières premières et produits finis) de tous les deux sens; (3) à la fin, prêter une forme de revenus au Rwanda car, tenez bien, Washington et semblables capitalistes ne continueraient pas à nourrir indéfiniment une abeille qui ne sait produire du miel ! (Déjà, avec la crise économique mondiale actuelle, les Occidentaux serrent la ceinture --- en anglais, "being on economy drive").

(b) Signer des pactes commerciaux (et strategiques, of course) pour que le Rwanda, pauvre pays sans ressources, puisse survivre en percevant taxes et autres machins quand les convois auront à traverser son territoire.

(c) Tout cela au grand profit des hommes du Congrès US... qui ne vont perdre de temps à changer de main l'influence dans la région (ou ils l'ont déjà fait, n'est-ce pas?). Après tout, Obama est arrivé à la maison blanche après avoir pris gratis le métro de minuit conçu et géré par de nouveaux enfants terribles de downtown Chicago et Wall Street... Faudra bien qu'ils en gagnent au retour avec les nouveaux contrats au Congo ! Les gens de Bush, eux, en partent tous étouffés du pétrole irakien et des femmes aux yeux verts d'Afghanistan !

Kipela R.
New York, USA
kipra@earthlink.net


Laurent Nkunda aux arrêts

Raison de plus pour que tous nous comprenions et arrêtions de nous laisser distraire par ces stratagèmes.

Luttons pour notre patrie ou sinon, il y aura 4 CNDP qui verront le jour et ce; dans l' unique soucis de pereniser la crise et permettre à ces corrompus et les multi-nationnaux qui les soutiennent, de continuer le pillage de nos ressources.

http://lutu-lasse.skyblog.com/


Laurent Nkunda aux arrêts

Si à vos yeux c'est une arrestation, mais l'intéressé sait très bien qu'il n'a pas accompli sa mission; raison pour laquelle ses parrains l'on mis à coté. Vous pouvez douter de ce que je vous dis. L'histoire et l'avenir nous en dira plus. Aujourd'hui les milliers des Hutu sont en prison au Rwanda pour le soit disant génocide qui est moyen pour Paul et sa bande de prendre le pouvoir par la force. Si Nkunda est congolais et qu'il est arrêter par le Rwanda, mais il doit être juger pour les crimes commis sur le sol congolais. Si Paul Kagame veux la paix au Rwanda, il doit composer avec les Hutu si non c'est son pouvoir qu'il instaurer qu'il va s'occuper de lui. Wait and see.

Jeannot Mukuna
jeannotmukuna@yahoo.fr


Arrestation au Rwanda du criminel de guerre Laurent Nkunda

Le président de l'Assemblée nationale congolaise, M. Vital Kamerhe, est dans son droit en qualifiant de "grave" la venue des militaires rwandais dans le Kivu. Son étonnement sur les accords les relatifs à leur participation aux côtés de FARDC pour traquer les éléments de la FDLR est fondé. Selon M. Kamerhe, qui s'exprimait à la radio onusienne "Radio Okapi", le gouvernement doit faire connaître les mesures arrêtées à propos de ces militaires rwandais. Il a invité le Premier ministre à s'expliquer devant une session plénière informelle du Parlement qui sera réunie à cet effet. Pendant ce temps, les réactions des Congolais à travers le territoire national et dans la diaspora se partagent entre crainte et fureur.

Union du Congo n'ignore pas que M. Kamerhe, en sa qualité de Président de l'Assemblée Nationale, connaît mieux que quiconque les conséquences liées au non-respect des articles 52, 56 et 63 de la Constitution congolaise. Il lui revient d'en tirer les conséquences.

Quant au peuple congolais, l'article 5 de la Constitution congolaise fait de lui le garant de la souveraineté nationale. Il lui revient, en son âme et conscience, d'assumer ses responsabilités. De fait, il doit dire si les personnes habilitées à agir en vue de la sauvegarde des intérêts de la République Démocratique du Congo ont permis, ou non, à des étrangers de violer les articles 1er, 34, 41, 52, 56 et 63 de la Constitution congolaise.

S'agissant de l'arrestation au Rwanda du criminel de guerre Laurent Nkunda, Union du Congo demande tout simplement l'application de l'article 52 de la Constitution congolaise : "Aucun individu ou groupe d'individus ne peut utiliser une portion du territoire national comme base de départ d'activités subversives ou terroristes contre l'État congolais ou tout autre". Cela est également valable pour M. Bosco Ntaganda et tous ceux qui ont agi, d'une manière ou d'une autre, contre la souveraineté de la République Démocratique du Congo.

Le Bureau d'Union du Congo

Fait à Paris, le 23 janvier 2009

--
http://unionducongo.blogspot.com/

 

Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.