Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

CHERS COMPATRIOTES, NE SOYONS PAS AMNESIQUES

par JULES BINKITA

Membre de « Le Congo en légitime défense » (CLD)

Albert Einstein disait ceci dans une de ses citations ; « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent agir et qui refusent d'intervenir ».

Que ceux qui sont au pouvoir aujourd'hui à Kinshasa se souviennent de cette citation.

Qu'allons-nous faire des ces politiciens ayant vendu leur âme aux démons en aidant le jeune usurpateur, rwandais incompétent, à asseoir son pouvoir dans notre pays ?

Beaucoup de nos compatriotes ont cessé de raisonner grâce aux billets de banque que l'imposteur leur offre jour et nuit et ces compatriotes-là oublient qu'ils pillent ainsi leur propre pays en le laissant entre les mains d'un « loup » au passé flou que l'AFDL a introduit dans la maison Congo. Malgré plusieurs appels à la démission lancés à nos compatriotes égarés au pouvoir, ceux-ci font la sourde oreille parce qu'ils ont choisi leur camp : celui de servir et d'applaudir publiquement le jeune rwandais imposé aux Congolais.

Les anciens disent que quelle que soit la longueur de la nuit le jour finit toujours par se lever.

Demain, à l'arrivée à Kinshasa des patriotes résistants qui ont accepté de payer de leur vie pour libérer le Congo, les mêmes acolytes d'aujourd'hui retourneront leur veste. C'est sûr et certain. C'est pourquoi, j'en appelle à la conscience de nos concitoyens de ne pas être amnésiques afin que nous appliquions cette fois des sanctions exemplaires car, à l'arrivée de L'AFDL au pouvoir, en 1997, les « nouveaux » dirigeants de l'époque n'avaient pas pris des vrais sanctions à l'égard de leurs prédécesseurs véreux. Ils s'étaient appuyés sur « la révolution-pardon » et nous voyons le résultat aujourd'hui de ce choix irresponsable. Pour cette raison, certains ont récidivé. Je souhaiterais que nos vaillants combattants, dans leur avancée, prennent dès à présent toutes les précautions afin de surveiller tout déplacement du faiseur des malheurs des Congolais et ceux de ses acolytes.

Je pense que notre « raïs » se souvient de ce qui s'est passé en Roumanie il y a 20 ans avec le couple Nicolae et Elena Ceausescu. Une sanction comparable doit être prise à l'égard de tous ceux qui ont chanté et clamé la gloire de cet individu au passé flou c'est-à-dire à l'égard musiciens vulgaires et instables et des politiciens véreux et assoiffés d'argent facile. Si les Congolais agissent ainsi, cela donnera des leçons aux prochains politiciens, comme en Roumanie, qui apprendront ainsi à savoir servir sa patrie et à non se servir. Ils ôteront toute velléité à d'autres « taximen tanzaniens » en mal d'emploi de venir en RD Congo, car notre pays ne peut pas leur servir de sanctuaire. La loi du talion n'est-elle pas la meilleure arme de dissuasion au niveau national ?

Quant à ceux qui entrent au Congo avec leurs femmes, leurs vaches et leurs enfants en usurpant la nationalité congolaise, ils retourneront chez eux une fois leur protecteur sera mis hors d'état d'agir et de nuire.

Le Congo et les Congolais ont assez souffert de ces politiciens inconstants, instables et aventuriers qui se laissent gouverner par un étranger sans qualifications reconnues. Ils ne font plus confiance à ce type de personnel politique. Il nous appartient de redonner aux congolais cette confiance qu'ils avaient en leurs dirigeants comme du temps Kasa-Vubu. Nous inculquerons ainsi l'esprit patriotique.

Pourquoi aujourd'hui notre pays se retrouve-t-il parmi les plus pauvres de la planète alors qu'il est plein de ressources (naturelles et humaines) ? La faute incombe d'abord à nous Congolais parce que nous n'avons pas su bien gérer la chose publique, alors que le Congo regorge des diplômés sortis de grandes universités du monde entier.

Le Congo de demain aura besoin d'hommes et de femmes intègres qui seront capables de faire avancer ce pays et non de ceux qui la tirent vers le bas, comme c'est le cas aujourd'hui.

C'est pourquoi, nous avons le devoir moral d'apporter notre soutient aux vaillants combattants du PCR qui se battent à l'Equateur afin qu'ils sachent clairement que nous sommes avec eux nuit et jour. Cette lutte peut durer comme elle peut être courte. Les Albanais du Kosovo ont soutenu leur armée dans le maquis pendant longtemps et ils ont fini par obtenir ce qu'ils voulaient. Nous devons savoir que rien ne s'obtient sans sacrifice. Les Palestiniens continuent la lutte jusqu'à présent malgré toutes les difficultés qu'ils rencontrent parce qu'ils veulent être libres chez eux. La dignité humaine a un prix et c'est prix s'appelle : liberté et indépendance.

Demain est proche, les combattants du PCR seront nos héros et nos martyrs et grâce à eux, nous serons des hommes libres, chez nous. Nous construirons un pays magnifique, plus beau qu'avant. Le combat d'aujourd'hui s'inscrit dans la logique de légitime défense qui est l'idéologie défendue par le CLD. Nous n'avons pas le droit de nous décourager quelle que soit l'issue, un jour nôtre CONGO retrouvera sa place d'antan dans le concert de nation.

JULES BINKITA
binkita.nsimba@bluewin.ch

01/01/2010

© Congo Vision


 

Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.