Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

Débat

30 juin 2010 : Activités et réflexions?

Notre pays commémore ses 50 années d'indépendance le 30 juin de cette année. Quelle signification revêt pour vous cet anniversaire ? Vos opinions nous
intéressent >>>

© Congo Vision


Samedi 26 juin 2010

Conférence-débat `LE PLUS GRAND CONGOLAIS' à Leuven

À l'occasion du cinquantième anniversaire de l'indépendance de la République démocratique du Congo, le 30 juin 2010, l'association socioculturelle BANA Leuven organise en collaboration avec Congoforum samedi 26 juin 2010 une conférence-débat sur ‘Le PLUS GRAND CONGOLAIS' à Leuven

Cinquante années d'indépendance représentent un demi-siècle marqué de diverses figures et idées politiques. BANA Leuven tient, à l'aide des élections symboliques ( www.banaleuven.be/fr/pgdcon.htm )  et de cette conférence, à lancer un débat consctructif au sujet des figures politiques ainsi que leur importance pour le Congo d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

Les conférenciers sont Prof. Germain KAYEMBA (ISP/Bukavu), Guy POPPE (Journaliste), Albert KISONGA (Journaliste & Ancien Ambassadeur), Prof. Koen VLASSENROOT (UGent) et Louise NGANDU (UREC/Union des Femmes Africaines). Le débat portera sur les idées, l'impact et l'héritage des figures politiques Congolaises issues de la période post-coloniale (1960-2010). Alphonse MUAMBI (Auteur & Publiciste) assurera la modération du débat.

Les résultats des élections symboliques et le nom du ‘Plus Grand Congolais' depuis 1960 seront communiqués durant l'après-midi.

Après la conférence, vous pourrez profiter d'un walking dinner composé de spécialités congolaises et de musique en live.

Infos pratiques:

Heure: 14h-17h (Conférence) et de 17h30-19h (Dîner)

Lieu: Salle Jean Monnet de la KU Leuven (Parkstraat 71, 3000 Leuven)

Prix: 10 euro (Dîner inclus)

Reservation: bana.leuven@gmail.com ou 0479/51 68 98

Soyez le(la) bienvenu(e).

BANA LEUVEN


KITUMAYINI PRÉSENTE CONGO 50 MONTRÉAL

Comme pour 16 autres pays Africains, 2010 annonce le 50 e anniversaire de l'indépendance de la République Démocratique du Congo (RDC).

Nous pensons que partager son histoire permet de se rapprocher afin de construire l'avenir ensemble. C'est dans cette optique que l'association KITUMAYINI , composée de jeunes issus de la diaspora Congolaise, présente Congo 50-Montréal , une série d'activités qui se dérouleront dans la ville de Montréal.

Le 29 juin à partir de 18h à la Cinémathèque Québécoise, sera diffusé le film «  LUMUMBA  » réalisé par Raoul Peck. Film sur l'emblématique leader de l'indépendance Congolaise, qui apporte des clés de compréhension sur les réalités de la RDC d'aujourd'hui.

Le 2 juillet dés 18h à l'Université Concordia (Amphithéâtre De Seves ) se tiendra la conférence «  Breaking the Silence  » animée par Kambalé Musavuli de Friends of Congo.

L'objectif de cette conférence est de briser le silence sur la situation de terrorisme sexuel que subissent des milliers de femmes aujourd'hui en RDC. Congo50-Montréal offre ainsi l'opportunité aux Québécois Québécoises d'origine Congolaise et aux Congolaises et aux Congolais de partager leur histoire avec le reste de la population.

Lawrence K. L.

Président de Kitumayini

Cell.: 514-348-2305
Email: lawrencekitoko@hotmail.com


PROGRAMME APRES INHUMATION DE MR. MENGI LUTETE CE SAMEDI 26, 2010

Chers Compatriotes,

Apres l'enterrement de Mr. Mengi Lutete Philippe, nous allons nous retrouver chez Papa David & Maman Eugenie Tulanda a l'adresse suivante: 3116 Vera Ave. La, ca 90034 Tel. 310 8428840 Charles Kalambuta peut etre joint au 213-382-3139 Inhumation aura lieu ce Samedi le 26 Juin 2010 a Simi Valley Public Cemetery,  1461 Thompson Lane, Simi Valley , CA93065 a partir de 13:30 Que Dieu nous benisse!

Jules Boyele
La Communaute Congolaise de la Californie du Sud
congolesecommunity@gmail.com


Au sujet du président Bemba

Chers frères et soeurs,

Je viens par ce message vous informer que la requête en annulation du procès procureur Moreno cc Jean-Pierre Bemba introduite par son du conseil à la Haye lors de l'audience publique du 27 avril 2010 a été rejetée par les juges de la CPI en première instance ce jeudi 24 juin 2010.Ses avocats ont 5 jours pour interjeter appel à cette décision. Le hic reside dans la double démarche possible qui consiste à interjeter appel pour obtenir la libération du président Bemba, car il ne peut être jugé deux fois pour la même affaire, comme l'avait bien expliqué son conseil lors de l'audience publique du 27 avril 2010 avec comme conséquence possible de retarder le début du dit procès ou d'aller directement au procès prevu le 5 juillet 2010 pour obtenir son innocence. De toute les façons, le MLC réitère son soutien sans faille au président Bemba et attend avec détermination sa mise hors cause dans cette affaire montée de toute pièce.

Dr Mbungani, CGH
Représentant MLC Benelux
Président UN Benelux
mbungani@hotmail.com


INVITATION TO HAPPY FATHER'S DAY CELEBRATION

Chers Compatriotes dans le Seigneur:

Nous voudrions par la presente, vous inviter de venir celebrer cette grande journee qui honore les papas avec nous, a notre eglise l'ACCCSC, sise sur: 1356 S. Albany Street, Los Angeles, CA 90015. Les mamans ont promis de nous surprendre avec une bonne cuisine, apres avoir ecouter ce message de defit aux papas dont le titre est: " Moise , un Exemple d'un pere, Dieu, un model de pere ".  Amenez vos enfants pour un temps de fun.
Que Dieu vous benisse;

Pasteur Kasereka
congolesecommunity@gmail.com


1ere CONFERENCE DE CONGOKAZI: CONGO WOMEN ASSOCIATION CONFERENCE

Juillet 9 – 11, 2010

LA FEMME CONGOLAISE APRES 50 ANS : ASSIEGÉE, RESISTANTE ET ÉNONCANT LE FUTUR

Les frais d'inscription à la Conférence reviennent à $ 50 (cinquante dollars US ) pour les membres et à $ 75 (soixante-quinze dollars US ) pour les non-membres. Conference registration is $50 for members and $75 for non-members. Salle de Conférence:  Union Pacific Room à Creighton University

Hotel: Fairfield Inn & Suites Downtown Omaha

Phone: 1-402-280-1516
Fax 1-402 280-1517
 www.mariott.com/omafd

Fax 1-402 280-1517
www.mariott.com/omafd
Reservation Code:  KCWS
Deadline: July 1, 2010 
Conference convener: Congokazi@yahoo.com


Débat télévisé entre partis politiques à Washington (USA) ce 02 juillet

A l'occasion du 30è anniv de l'indépendance de notre pays , la RDC, la communauté congolaise des USA organise une conférence super médiatisée avec pour thème « Indépendance : Bilan et Perspectives » . L'événement se passe le vendredi 2 juillet à Washington (DC), avec le débat télévisé en fin d'après-midi.

A être rediffusé à la télé locale et kinoise, le débat est ouvert à tout parti (d'opposition et gouvernant) qui veut se faire entendre, de vive voix, sur les accomplissements, les ratés et les solutions, et cela depuis l'indépendance jusqu'à nos jours.

Nous vous invitons donc, puisqu'il s'agit d'une opportunité unique pour vous présenter et vous distinguer , de venir vous-même ou d'envoyer vos représentants pour l'occasion afin de débattre, avec ou contre les autres partis ayant déjà répondu à l'appel, sur le mal du passé, la confusion du présent, et le changement pour le futur .

Nous sommes disposés à localiser vos membres et les aider à arriver à temps à Washington. Pour toute autre information concernant le programme complet de ce qui va se passer à Washington le weekend de ce 2 juillet, toujours à l'occasion de la fête nationale du 30 juin, veuillez appeler +1-703-732-4106/+1-571-338-2149, ou envoyer du courriel à pkam77@gmail.com / gauthiermutombo@yahoo.com .

Pour enregistrement de partis, ONGs et individus au débat télévisé, veuillez contacter :

Kipela (KIPRA)
Phone : +1-917-689-9590
Texte SMS : +1-646-402-1447

E-mail : kipra54@hotmail.com


Rappel : Kimbangu et la Déclaration de Paris

A l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance et de la souveraineté internationale de la République Démocratique du Congo (30 juin 1960 - 30 juin 2010), le service de presse de l'Eglise Kimbanguiste en France (Preski France - Paris Saint-Ouen) organise une table ronde à l'issue de laquelle elle va faire une déclaration solennelle dite «  Déclaration de Paris  » en direction de toutes les forces vives de la nation congolaise  et du continent africain : acteurs politiques, socio-économiques, culturels et religieux ; société civile et toutes catégories socioprofessionnelles.

Cette déclaration a pour thème :

50 ans d'indépendance : 50 ans de méconnaissance et de mépris vis-à-vis de Simon Kimbangu, de son enseignement et de son œuvre par l'Etat et le peuple congolais

Quelles en sont les conséquences ?

Intelligentsia d'Afrique et de sa diaspora, de France, d'Europe et du monde entier, kimbanguistes et non-kimbanguistes, kimbangulogues et kimbanguphiles, etc…vous y êtes tous conviés pour l'éveil des consciences afin d'éviter de retomber dans les mêmes travers de ces cinquante dernières années.

- Entrée : Libre

- Date : Samedi 26 juin 2010

- Heure : 18h00

- Lieu : Parc d'activité du Moulin Basset

(en face de l'hôpital Lafontaine à Saint-Denis)

- Contact : Sébastien Maludi Maku 06 60 41 73 91 maludi.sebastien@neuf.fr

- Itinéraire : Par le transport en commun , prendre le RER D et descendre à la gare

de Saint-Denis puis prendre le Tramway T3 et descendre à l'arrêt Les

Cosmonautes . En traversant le pont surplombant l'autoroute A1, tourner à

gauche, c'est le Parc d'activité du Moulin Basset. Par le véhicule , prendre

l' autoroute A1 puis, la sortie Pierrefitte, tourner au 1er feu droite, et puis au feu à

droite , continuer tout droit jusqu' à votre droite avant le pont.

CENTRE MANDOMBE


UNE HEURE POUR LE CONGO

ACTEURS SPIRITUELS DE LA R.D.C.: ENSEMBLE, ELEVONS DES AUTELS DE PRIERE A TRAVERS LE PAYS ET PARTOUT OU NOUS SEJOURNONS POUR L'AMOUR DU CONGO.

« Au bout de 430 ans, ce jour-là précisément, toutes les armées de l'Éternel sortirent d'Égypte. Ce fut une nuit de veille pour l'Éternel lorsqu'il fit sortir d'Égypte; elle sera une nuit de veille en l'honneur de l'Éternel pour les Israélites au fil des générations. » Exode 12 : 41,42,51

Jubilé de la République Démocratique du Congo : un devoir de mémoire.

Ce qui fit 430 ans pour le peuple hébreux était de 80 ans pour le Congo belge, sans compter les années de l'État Indépendant du Congo du roi Léopold II. Il ne manquera pas d'autres dates comme le 24 novembre dans les annales. Mais toutes viendront s'ajouter au 30 juin 1960.

Ensemble, nous avons un devoir de mémoire et nous souvenir de cet événement jubilaire dans la prière entamée voici 7 ans. Dans l'Ancien testament il y avait cette loi unique de l'année jubilaire : tous les 50 ans, les dettes étaient remises et les esclaves libérés. En tirant un trait définitif sur le passé, on rendait possible un nouvel avenir. C'est notre prière pour la prochaine décade en RDC.

Pour la 7 ème et dernière année, nous décrétons une semaine spéciale de prière pour l'amour du Congo. Nous proposons la stratégie suivante :

• "UNE HEURE POUR LE CONGO": du 24 au 29 juin. Prenez l'heure qui vous convient. Nous prierons seul, en couple, en famille, en groupe ou en église, au bureau ou en voiture... Nous allons faire le tour du Congo et le bénir province par province. Appelons la bénédiction de Dieu en Jésus-Christ sur les populations, les tribus, les langues, les ethnies, la faune, la flore, les ressources naturelles, les eaux et forets, le sol et le sous sol, le climat, l'écosystème, l'agriculture, les institutions, les autorités, les écoles et universités, les églises, etc...Appelons la prospérité. Décrétons la vie. Annulons la mort. Proclamons la victoire et la seigneurie de Jésus-Christ sur l'ensemble du pays. Bénissons le peuple de Dieu. Bénissons Dieu. Appelons le salut, la révélation du Christ. Proclamons la fécondité, la tendresse, l'amour, la fraternité, la joie, la paix, la santé, l'abondance. Que les chaînes tombent! Que la lumière soit. Réconcilions le pays avec Dieu.

• LE 30 JUIN À 12 HEURES DE KINSHASA : Faisons du 30 juin un sabbat pour l'Amour du Congo. Tous ensemble mais partout dans le monde entier. Rendez-vous à 12heures, heure locale de Kinshasa. Ensemble dans le monde entier, poussons des cris de joie, de victoire, klaxonnez, schofars etc. en faveur du pays pour célébrer le changement spirituel et physique du cours des événements dans notre pays (Esaïe 43 :19) . Utilisez la matériel que vous avez : cartes, photos, globes, drapeaux de la RDC. Parlez au pays. Dites lui que l'Éternel règne. Que Dieu l'aime. Qu'Il a un plan merveilleux pour lui. Dites lui des paroles positives de vie... si vous aimez le Congo et lui voulez vraiment du bien qui ne dépend de personne d'autre. Sentez-vous libres de vous organiser autrement selon les conditions locales.

Lève toi et marche, RDC. Deviens la nation que Dieu veut que tu sois. Au nom de Jésus-Christ.

Pour l'équipe organisatrice,

Vous, Dr Anaclet Tshilumba (Swaziland), Prof Dr Nestor Pakasa (France), Prof. Boneza T. Rumvegeri (Norvege), Ing Mboma Dadu (Kinshasa), Pasteur Sublime Mabiala (Fraternité missiologique, Kinshasa), Pasteur Mozart Mulama (Vanga, RDC).

Nestor Pakasa
nmpakasa@free.fr


République Démocratique du Congo : 50 ans de l'Indépendance

Un bilan globalement négatif :

Le Parti Socialiste Congolais donne « une » des raisons de cet échec

La mort de Mr Patrice Emery LUMUMBA, si c'était la mort du nationalisme politique et économique…bref un mauvais départ pour une jeune nation. Voici les noms des personnalités nationales et internationales qui ont participés à cet assassinat monstrueux :

LISTE DES PERSONNES AYANT PARTICIPEES A L'ARRESTATION ET ASSASSINAT DE LUMUMBA

A. L'ONU

1. M. Dag HAMMARSKJÖLD Secrétaire général de l'O.N.U. en 1960

2. M. Andrew CORDIER Secrétaire général de l'O.N.U.

3. M. Ian BERENDSEN Officier néo-zélandais de l'O.N.U.

4. M. Rajeshwar DAYAL Remplaçant de Andrew CORDIER

B. Les Américains

1. M. D. EISENHOWER Président des Etats-Unis d'Amérique 1957-1961

2. M. Allen DULLES Chef de la CIA en 1960

3. M. Richard BISSEL Chef des opérations de la CIA en 1960

4. M. Bronson TWEEDY Chef de la division Afrique de la CIA en 1960

5. M. Vicor HEDGMAN Chef de station à Kinshasa de la CIA en 1960

6. M.Q.J. WIN (NOM de CODE, sujet non Américain;avec casier judiciaire pas vierge)

7. M.WI. ROQUE ( NOM de CODE, sujet non Américain; avec casier judiciaire pas vierge)

8. M.J. SCHEIDER Agent de la CIA de formation scientifique

9. M.Clare TIMBERLAKE Ambassadeur des E.U. au CONGO-Kinshasa

C. Les Belges

1. M. WEBER Officier Militaire Belge; Conseiller de TSHOMBE

2. M. LAHAYE Agent de a sûreté Belge, Conseiller de D. KANDOLO

3. M. MARLIERE Officier Militaire Belge, Conseiller de MOBUTU

4. M. HUYGHE Officier Militaire Belge, mercenaire au KATANGA

5. M. Julien GAT Officier Militaire Belge; Chef de la P.M. KATANGA

6. M. Comte H. D'ASPREMONT LYDEN Ministre Belge des affaires en 1960

7. M. Jules LOOS Conseiller militaire de M. D'ASPREMONT

8. M. Pierre WIGNY Ministre Belge des affaires étrangères en 1960

9. M. Georges DENIS Conseiller de KASA-VUBU

10. M. Victor TIGNEE Chef de cabinet de MUNONGO

11. M. Frans VERSCHEURE Responsable des services de police au KATANGA

12. M. Claude GRANDELET Lieutenant de la police militaire au KATANGA

13. M. Gabriel MICHELS Lieutenant de la police militaire au KATANGA

14. M. VERDICKT Officier militaire à la gendarmerie Katangaise

15. M. Marcel DUPRET Consul général Belge à Brazzaville

D. Les Français

1. M.Ch. DELAURE Agent Français se trouvant dans le sillage de YOULOU

2. M. GILLET Chef de l'arme de KALONJI au sud-Kasaï

E. Les Congolais de Brazzaville

1. M.Fulbert YOULOU Président de la République du Congo-Brazzaville

F. Les Congolais de Kinshasa

1. M. Joseph KASA-VUBU Président de la République du Congo-Kinshasa en 1960

2. M. Justine-Marie BOMBOKO Ministre desAffaires Etrangères du Congo-Kinshasa en 1960; Président du collège des comissaires généraux investis par MOBUTU

3. M. Albert DELVAUX Ministre Résident en Belgique du Congo-Kinshasa en 1960

4. M.Joseph ILEO Sénateur Congoais en 1960

5. M. Joseph-Désir MOBUTU Chef D'état major de l'armée nationale congolaise en 1960 et précurseur du collège des commissires généraux le 14/09/1960

6. M. Victor NENDAKA Administrateur de la sûreté intérieur congolaise en 1960

7. M. Gilbert PONGO Inspecteur de la sûreté intérieure congolaise en 1960

8. M. Albert N'DELE Vice-président du collège des commissaires généraux en 1960

9. M. Ferdinand KAZADI Commissaire Général à la défense en 1960

10. M. Damien KANDOLO Commissaire Général adjoint à l'intérieur en 1960

11. M. Jonas MUKAMBA Commissaire Général adjoint au travail, puis à l'intérieur en 1960

12. M. Etienne TSHISEKEDI Commissaire Général adjoint à la justice en 1960

13. M. Mario CARDOSO Commissaire Général à l'Education nationale en 1960

14. M. José NUSSBAUMER Commissaire Général à l'intérieur en 1960

15. M. Joseph MBEKA Commissaire Général au plan en 1960

16. M. Marcel LIHAU Commissaire Général

17. M. Albert KALONJI Ministre de la justice du Gouvernement ILEO en 1960

18. M. Emery Raphaël PENE-SENGA Chef coutumier tétéla ET membre de l'équipe transférant Lumumba au Katanga.

19. M. André OKUKA Ancien collaborateur de P.E. LUMUMBA

20. M. Moïse TSHOMBE Président de l'Etat du Katanga en sécession en 1960

21. M. Godefroy MUNONGO Ministre de l'intérieur du Katanga en 1960

22. M. Jean-Baptiste KIBWE Ministre des Finances du Katanga en 1960

23. M. Evariste KIMBA Ministre des Affaires Etrangères au Katanga en 1960

24. M. Pius SAPWE Commissaire en chef de la police au Katanga en 1960

25. M. Lucas SAMALENGE Sous-secrétaire d'état à l'Information au Katanga en 1960

26. M. Gabriel KITENGE Ministre Katangais

27. M. ZUZU Militaire Muluba

Cette liste est non exhaustive.

Le peuple congolais peut redresser son front longtemps courbé en signant le contrat du développement socio-économique que lui propose le Parti Socialiste Congolais.

Pour un Congo uni dans la paix, fort avec une armée réformée et prospère grâce à une bonne gouvernance et un patriotisme économique, seul le PSC incarne le changement.


Des festivités pompeuses du cinquantenaire de l'indépendance de la RDC, pourquoi faire ?

Marien E. N. BEMI, Chairperson of Congo Support Project Manchester

En ce moment où le Congo-Zaïre se prépare au cinquantenaire de son indépendance avec les festivités non moins pompeuses, il me semble opportun de questionner le bien-fondé de telles festivités. En effet, après 50 ans de cette soi-disant indépendance, le bilan s'avère être négatif sur tous les plans. La République Démocratique du Congo (RDC) est le dixième pays le plus corrompu du monde et le cinquième pays le plus pauvre au monde. Et pourtant sa capitale Kinshasa est la vingt-troisiè me ville la plus chère du monde d'après le journal « Libération ». Il y a quelques temps un documentaire de la télévision britannique BBC a qualifié la RDC comme le pays le plus dangereux pour aller en vacances.

Tout est délabré et à reconstruire au Congo: de la route à l'éducation, en passant par la l'administration et l'armée / la police . Pendant que les Eglises dites de réveil se multiplient comme des champignons avec une vitesse vertigineuse, la moralité du Congolais se détériore au jour le jour. Corruption, paresse, polygamie, tribalisme, viol, vol, jalousie, démagogie, égoïsme, mensonge, haine… constituent des antivaleurs qui élisent domicile dans la société congolaise d'aujourd'hui. Les Eglises de réveil sont de véritables somnifères qui enlisent la population dans une léthargie faite des prières sans engagement et dotée de promesses fallacieuses d'un lendemain meilleur sans effort. En promettant une Pâques sans Vendredi Saint ou des roses sans épines, ces Eglises constituent un véritable opium pour le peuple.  

À quand l'avènement d'une théologie de la libération au Congo qui rendra possible un vrai éveil des consciences ? À l'instar des jésuites Latino-américains ou du Monseigneur Romero, l'Eglise congolaise devrait s'engager avec bravoure dans un « combat » chrétien pour la justice sociale, les droits et libertés de l'homme ainsi que la démocratie. Le Congo actuel a vraiment besoin d'une révolution où les chrétiens seront en ligne de front. Cependant, la problématique des Eglises de réveil ne constitue qu'un arbre qui cache la forêt, car la crise de la société congolaise est plus abyssale. 

Après la colonisation génocidaire belge et la dictature « mobutienne » du Congo-Zaire des prédateurs, nous avons maintenant un Congo qui ose porter sans vergogne le titre de « démocratique » qui ne lui convient nullement. En quoi le Congo de Kabila est-il vraiment démocratique ? Peut-être c'est une démocratie à la congolaise où les droits et libertés sont systématiquement violés. Le récent assassinat de l'activiste des droits de l'homme, Floribert Chebeya, en est une illustration assez éloquente. 

Le grand Congo par sa taille est en réalité petit, voire très petit, par son organisation. Rien d'étonnant, si à la tête de l'Etat on a un apprenti et amateur chef de l'Etat dont la scolarité n'est pas plus loin que la simple école primaire. Que devrions-nous attendre d'un chef de l'Etat à peine lettré ? Ce n'est qu'au Congo de Léopold II, Roi des Belges, où un ancien cireur des chaussures et taximan se réveille un beau matin – comme par baquette magique – président de la République sans aucune formation ni préparation préalable. Quel miracle ! Qu'on donne un stylo et du papier à Kabila, seul dans une pièce, et qu'on lui demande de disserter sur un sujet simple de niveau de troisième année des Humanités, il produira sans nul doute un travail bien en deçà de la moyenne. Comment quelqu'un avec une formation douteuse peut-il comprendre le bien-fondé de l'éducation et améliorer l'éducation d'un pays qui n'est pas le sien, puisqu'il est Rwandais ?

 À vrai dire, la RDC n'est appelée un Etat que par défaut. Elle n'a rien d'un Etat. En effet, L'Etat [] est «  une des formes d' organisation politique et juridique d'une société (en tant que communauté de citoyens ou de sujets ) ou d'un pays . Il est délimité par des frontières territoriales à l'intérieur desquelles ses lois s'appliquent et est constitué d' institutions par lesquelles il exerce autorité et pouvoir  ; la légitimité de cette autorité repose sur la souveraineté (du peuple ou de la nation par exemple)  ». Il me semble que la RDC ne remplit pas les critères d'un Etat ; elle est une jungle où la loi du plus fort et la lutte pour la survie s'avèrent être des règles de stricte observance.    

Pourquoi fêter avec pompe le cinquantenaire d'une problématique indépendance où le Congo n'a fait que régresser ? On n'a même pas progressé d'une jota. Seul le Congo détient le secret magique d'avancer en sens rétrograde ! Il est honteux qu'on n'ait même pas été capable de conserver les quelques acquis positifs de la colonisation. Qu'avons-nous fait de l'excellent système éducatif laissé par les Belges ? Plus d'un peut argumenter qu'on a aujourd'hui beaucoup d'universitaires. C'est vrai, c'est un fait, et la il n'y pas débat. Par contre, on peut bien questionner la qualité de ces universitaires qui font 40 fautes d'orthographe en seulement 6 lignes. En quoi ces universitaires qui ont obtenu leurs diplômes moyennant la corruption sont-ils vraiment meilleurs que les D4 formés par les Belges, lesquels D4 méritent leurs diplômes, car ils les ont obtenus grâce à un travail assidu ?

Qu'avons-nous fait des institutions hospitalières et des routes laissées par les Belges ? Nos hôpitaux sont devenus de véritables mouroirs où les gens vont pour mourir ou contracter d'autres maladies ou infections, car ces hôpitaux sont sales et il est difficile de donner des soins de qualité quand on manque d'équipes appropries ou des médicaments. Les routes sont bourrées des nids de poule, car elles ne sont pas régulièrement entretenues. Dans certains coins reculés du pays les routes praticables sont quasiment inexistantes. Evidemment les grosses légumes vont dans les polycliniques privées où elles peuvent recevoir des soins de qualité grâce à l'argent volé ou acquis illicitement. Mais la majorité de la population n'est pas capable de se procurer de soins de santé adéquats faute de moyens financiers.   

Loin de moi l'intention de faire l'éloge de la colonisation belge (de triste mémoire) qui a commis un véritable génocide et un pillage au Congo. Pourtant, cela ne justifie nullement les actes des Congolais qui ont pris la gestion du pays après le 30 juin 1960 et qui se sont comportés comme – ou pire que – les colons Belges en réduisant leurs propres compatriotes en esclaves. Les uns et les autres sont condamnables. C'est la logique de la dialectique hégélienne du maître et de l'esclave où l'ancien esclave devenu nouveau maître tend à reproduire le comportement de l'ancien maître.

Pour justifier le bienfait de l'indépendance, j'entends de temps en temps certains « politiciens » Congolais argumenter à la radio OKAPI que « mieux vaut la liberté dans la pauvreté que l'opulence dans l'esclavage ». Un tel argument vaudrait si le Congolais jouissait de la liberté, mais malheureusement le Congolais d'après le 30 juin 1960 n'a eu droit qu'à l'esclavage et à la pauvreté (excepté une petite minorité au pouvoir qui a profité d'un système injuste and oppressant) : un fardeau supplémentaire à celui de la colonisation blanche. Qui peut vraiment dire, sans risque d'être contredit, que le Congolais était libre pendant la dictature de Mobutu ou depuis l'avènement de l'AFDL avec des atrocités qui ont accompagné cet avènement macabre ?

De quelle indépendance parlons-nous au Congo avec un système éducatif complètement détruit, une armée mal organisée, une administration corrompue jusqu'à la moelle et un Etat / Gouvernement quasi inexistant ? Le Congo ne vit que grâce à la charité internationale. Quelle honte pour un pays plein de ressources naturelles et humaines. Le soi-disant grand Congo n'a pas même pas une armée digne de son nom, car son actuelle armée n'est rien d'autre qu'un amalgame contre-nature de différents groupes rebelles. Au sein de l'armée congolaise, il manque de discipline et un esprit unifié de commandement propre à un corps militaire. L'armée congolaise est incapable de défendre son territoire sans l'aide de la mission Onusienne ou des armées étrangères. 

Après la colonisation blanche, le Congo a connu et connait encore de nos jours la colonisation noire ou congolaise où les droits et libertés humains ont été – et sont encore – systématiquement violés. Cette colonisation noire s'est entendue par l'occupation du Congo par les pays voisins. Et cette dernière colonisation que j'appellerai (Centro-) africaine s'est caractérisée par des atrocités inouïes. Par exemple, les gens étaient enterrés vivants ou jetés vivants dans des fosses sceptiques. Le Congo a donc connu en réalité une triple colonisation dont l'une blanche (Belge) et l'autre noire (dont l'une Congolaise et l'autre Centro-africaine) . 

A mon avis, le 30 juin devrait plutôt être la célébration d'un retrait de deuil, puisque le Congo comme Etat est déjà mort il y a bien longtemps. Pour s'en rendre compte, il suffit d'aller à l'intérieur du pays ou dans certains coins reculés où la population ne vit que grâce aux œuvres caritatives de certaines Eglises (Catholique ou Protestante) ou aux organisations non gouvernementales. Force est de constate qu'au Congo les gens ne vivent plus, mais survivent grâce à la génialité et débrouillardise des Congolais.

Cette journée du cinquantenaire de la recolonisation devrait plutôt être une journée de réflexion et de prière où nous devrions tirer des leçons de notre passé colonial et ré-colonial désastreux, pour comprendre notre présent catastrophique en vue de préparer un avenir meilleur possible. Je pense qu'en cette journée spéciale, le Congolais devrait demander la grâce d'avoir une mémoire historique et un esprit révolutionnaire pour que plus jamais un ancien premier ministre de l'époque coloniale noire qui a contribué activement au pillage du pays revienne encore impunément occuper le fauteuil du président du sénat à l'époque de la colonisation Centro-africaine en vue de perpétuer son œuvre dévastatrice du pillage.    

Les Congolais devraient cesser d'être naïfs et peureux, pour commencer leur révolution afin de bouter dehors de la terre de leurs ancêtres les étrangers – à la tête de l'Etat et de la chambre haute du parlement – qui nous dirigent. Comment voulez-vous que ces étrangers s'occupent du bien-être et du progrès d'un pays qui n'est pas le leur ? Où est le Congo des nationalistes intègres à l'instar de Kasavubu et Lumumba ?

Le pays est encore sous occupation et nous devrions coûte que coûte reconquérir notre pays. Et c'est seulement à ce prix que nous célébrerions un jour notre vraie indépendance. Le Congolais est étranger chez lui, sur le sol de ses ancêtres et ce sont les étrangers noirs et blancs qui s'accaparent de ses richesses avec la complicité d'une minorité des Congolais au pouvoir. Le Congolais est en exil sur le propre sol. Triste réalité ! Le drame du Congo est qu'il existe une très petite minorité qui s'enrichit de façon scandaleuse et illicite pendant que la majorité s'enlise dans la misère la plus noire. Le Congo regorge de beaucoup de richesses, mais le Congolais est pauvre et vit misérablement.  

À quoi ça sert de fêter avec pompe la double recolonisation noire qui a plongé le pays dans la situation de misère actuelle. Faudrait-il vraiment jeter des fleurs au Congo-Zaire de Mobutu et à la RDC de deux Kabila pour avoir détruit – et continuer à détruire – le pays ? Les dictatures mobutienne et kabilienne méritent-elles vraiment d'être ovationnées ? Qu'avons-fait de ce beau et riche pays que Dieu nous a donné ? Comment gérions-nous des richesses que Dieu nous a données ?  

Etant encore sous occupation (comme les enfants d'Israël en exil), nous ne pouvons que dire avec le psalmiste: « Comment chanterions- nous les cantiques de l'Eternel sur une terre étrangère?  » (Psaume 137.1). Comme les Israélites en captivité n'avaient pas envie de chanter, les Congolais sous occupation n'ont pas envie de fêter. Comment célébrerions-nous avec faste le cinquantenaire de l'indépendance dans un Congo dictatorial, anarchique, anomique, non encore vraiment indépendant et non-démocratique qui génère les injustices et la pauvreté, qui cautionne le viol et le vol, qui bafoue les droits et libertés fondamentaux de l'homme, qui dénie le droit à l'éducation de base gratuite et à la dignité humaine, qui met en prison les serviteurs de Dieu, qui muselle et maltraite les opposants politiques, qui torture et tue les journalistes et les activistes des droits de l'homme, bref qui apporte la mort ? Il va sans dire que le cœur meurtri du Congolais n'est vraiment pas à la fête. À quand la fin du Vendredi Saint Congolais ? Quelque soit la longueur du Vendredi Saint, la Pâques Congolaise se lèvera bien un jour, et le Congolais pourra alors célébrer avec pompe son indépendance qui sera sa vraie libération sous le joug de l'occupant étranger et de l'ennemi.

Un conseil aux occupants : l'argent que vous gaspillez pour des festivités inutiles serviraient mieux à équiper les écoles / universités et les hôpitaux, à payer décemment les Congolais… 

Que Dieu bénisse le Congo-Zaire de nos ancêtres.

Votre compatriote,

Marien E.N. BEMI

Chairperson of Congo Support Project Manchester

Transmis par Jacques Loteta, jacques_loteta@yahoo.ca


Wednesday, June 30th: Congo Independence 50 Years Later: The Continuing Pursuit

Dear Friends,

We invite you to join us for a day of films ( Memories of Lumumba, Street Children of Kinshasa,and Apocalypse Africa ) cutting edge discussion, and an evening reception featuring Congolese performers to reflect, assess, and celebrate the way toward a truly free and liberated Congo. A special commemoration will be held to celebrate the life and work of Congolese human rights activist Floribert Chebeya Bahizire .

Congo Independence 50 Years Later: The Continuing Pursuit

Wednesday, June 30, 2010
2:00 pm to 8:30 pm

True Reformer Bldg's Lankford Auditorium
12th & U Street, NW
Washington, DC USA
Click here for directions!
Click here to download flyer!

On June 30, 2010, the Democratic Republic of Congo will celebrate its 50th year of independence from Belgian colonial rule. Celebrations will take place throughout the globe commemorating this golden anniversary. However, not all Congolese are celebrating. Nor are peace and justice loving people who value and respect a more united and elevated African continent. The ultimate independence and liberation of the Congo has yet to be achieved.

This event will offer prescriptions to chart a way forward to a free and liberated Congo, and examine its potential role within the African continent as a whole.

The program will include a dedication and tribute to the life and work of Floribert Chebeya Bahizire (1963 - 2010) a leading Congolese human rights activist, who was suspiciously murdered on June 2, 2010. Hailed as a champion of human rights, as director of Voix des sans Voix (Voice of the Voiceless) Chebeya worked for more than 20 years defending human rights in Congo. Congolese activists in Kinshasa and across the globe are seeking justice through an investigation into his murder, and accountability for those responsible. Congolese activists made a call for a month of action in response to the assassination of Floribert Chebeya. His driver and member of Voice of the Voiceless, whose body has yet to be found will also be acknowledged.

PROGRAM:

Film Screenings and Discussions with the Filmmakers 2:00 pm- 4:00 pm

“Memories of Lumumba” by Lubangi Muniania
“The Street Children of Kinsasha” by Gilbert Mulamba
“Apocalypse Africa” by Del Walters

Poem Dedication: Christian Kule
Tribute and Dedication to Floribert Chebeya, remembering, honoring, and celebrating his life and work.

Panel Discussion: 4:30 pm- 6:30 pm

Panelists:
Dr. Georges Nzongola
Bibiane Tshefu
Lubangi Muniania
Gilbert Mulamba

Moderated By:
Del Walters

Closing Remarks:
A Call To Action: How To Join The Global Movement

Reception 7:00 pm to 8:30 pm
Light refreshments will be served.
Featuring:
Omekongo Dibinga

A $10 suggested donation at the door will be much appreciated to help with costs. All are welcome. No one turned away. Please RSVP to netfa@ips-dc.org .

Click here for more information.

Hosted by: Africa Action, Africa Faith & Justice Network, Congo Global Action, Friends of the Congo, TransAfrica Forum, IPS' Foreign Policy In Focus

Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.