Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

DEUXIEME TOUR DES PRESIDENTIELLES : ENTRE ALLIANCES ET MESALLIANCES

ESSAI DE DECRYPTAGE

 

« La pire de toutes les mésalliances est celle du cœur »

Après le premier tour des élections présidentielles en RD Congo, deux hommes se sont largement placés en tête du peloton : il s'agit de deux membres de l'espace présidentiel de la transition : Joseph KABILA et Jean Pierre BEMBA dont le moins que l'on puisse dire est qu'ils sont des «   fils à papa ». C'est peut-être la seule chose qu'ils ont en commun en plus d'avoir fait la guerre et donc d'avoir tous été des rebelles avec ce que cela implique en termes de souffrances et autres crimes infligés aux populations civiles. Mais cela est une autre question sur laquelle nous ne manquerons pas de revenir le moment venu.

Si le parcours du second est plus ou moins connu avec ses parts d'ombre et de lumière, celui du premier reste un mystère et sujet à controverses et à de multiples supputations. ( [1] )

En nous basant sur ce qui est attesté à propos de ses deux parcours, nous essayons ici de décrypter les différentes alliances qui semblent se dessiner à quelques jours du deuxième tour.

JOSEPH KABILA, un illustre inconnu ?

Qui est donc ce jeune homme dont les partisans ventent le calme et le caractère pondéré ?

Kabila fait irruption dans l'actualité congolaise au cours de la guerre dite de libération menée par son père aujourd'hui décédé avec l'aide de l'armée rwandaise contre le régime moribond de Mobutu. Il fait alors partie de la nébuleuse révolutionnaire décidée à faire partie Le Vieux Léopard de son trône. Il en est un des commandants. Ce sont ses troupes qui auraient fait tomber Kisangani. Il déclare alors : « Nous allons libérer le Congo jusqu'à la mer ».

Il disparaît quelques mois après l'entrée triomphale de l'AFDL à Kinshasa. Il suit des cours dans une académie militaire en Chine.

Pour HONORE NGBANDA [2] , ancien responsable des services de sécurité sous Mobutu, et selon d'autres sources, Kabila Junior ne serait pas le fils de son père mais un enfant adopté à la mort de son géniteur en même temps que sa mère qui serait par la même occasion devenue la femme de LAURENT DESIRE KABILA . Il aurait passé la plus grande partie de sa jeunesse en Tanzanie sous un faux nom pour des raisons de sécurité. Son parcours dans ce pays voisin au nôtre reste un mystère : on a fait de Kabila Junior un rwandais, un chauffeur de taxi… sans qu'on ne puisse apporter la moindre preuve pour étayer l'une ou l'autre thèse.

C'est à la faveur de l'assassinat de KABILA Senior que le jeune Joseph apparaît pour lui succéder alors qu'il est à peine âgé d'une vingt-neuf ans. Il se fait remarquer par l'approche qu'il a du conflit qui oppose la RDC à ses voisins rwandais et ougandais. Très vite il comprend que l'approche militaire n'est peut-être pas la bonne. Il accepte de « partager » son pouvoir avec tous les belligérants dont Jean-Pierre BEMBA. C'est le sens des accords de Sun City. Kabila devient le pacificateur d'un pays qui se morcelait. Ce capital sera largement utilisé par la suite par tous les laudateurs de Kabila jusque parfois à friser le ridicule. Ne faut-il pas être à au moins deux pour signer un accord de paix ?

Jean Pierre BEMBA, la belle vie à l'époque de Mobutu…

Fils de BEMBA SAOLONA, ami de l'ex président déchu, celui qu'on appelle maintenant à Kinshasa « Mwana Congo » [3] est connu pour n'avoir pas réussi, à l'instar d'un autre grand de ce monde, Georges W. Bush, pour ne pas le citer, a gérer les affaires familiales qu'il a dirigées. Autant Georges Bush n'a jamais rien réussi avant de devenir Président des Etats–Unis et envoyer Saddam Hussein dans un trou de souris au propre et au figure, autant Jean-Pierre BEMBA ne compte pour principal exploit que d'avoir réussi par le biais de la guerre à atteindre le pouvoir politique après le pouvoir économique détenu par sa famille. A la tête des entreprises paternelles Comcell [4] , Scibé Zaïre [5] … Jean Pierre Bemba n'a pas brillé par une gestion exempte de tout reproche, lui qui pourtant a fait des études de commerce en Belgique comme tous les enfants des mouvanciers à l'époque. On dit de lui qu'il serait violent, qu'il aurait traité ses collaborateurs avec le même égard qu'on aurait envers un singe…

Pendant la guerre ou mieux la rébellion, ses troupes auraient mangé de la chair humaine, celle des pygmées pour se protéger des balles. Accusation démentie par la suite par le Président du MLC au cours d'une Conférence de Presse à Kinshasa où un des pygmées accusateurs s'est rétracté, mais qui suivrait son cours au niveau du tribunal pénal international. C'est une épée de Damoclès qui reste suspendue sur la tête du Candidat Bemba. Ce qui légitimement fait dire à certains congolais : « Peut-on décemment élire à la tête du pays un homme accusé de Crime de guerre par la communauté internationale sans nous discréditer ? ». Question pertinente qui montre à qui pouvait en douter que les Congolais tiennent bien (trop ?) compte de ce que l'Occident pense. Certains n'hésitent pas à faire remarquer que si tout le monde pensait de la sorte les Vénézueliens auraient sans doute un autre président qu'Hugo Chavez…

Voici de manière très subjective les parcours des deux candidats arrivés en tête du premier tour des présidentielles.

La ruée vers l'…AMP !

Le clan du Président sortant peut se targuer d'avoir réussi à nouer des alliances qui permettront à son champion de remporter le deuxième tour des présidentielles si bien que la question à se poser actuellement est plutôt celle de savoir qui ne sera pas dans la majorité présidentielle.

L'AMP a réussi à mettre en place une plateforme à la limite hétéroclite.

Ce qui frappe l'observateur averti en RD Congo, c'est que les politiques ne répondent à aucun critère idéologique ni à un quelconque paradigme mais semblent réagir à l'instinct. Le combat politique n'est pas une bataille d'idées mais plutôt une lutte pour la (sur)vie (politique) et pour le ventre…

Le politique congolais est soupçonné de « ventrisme » là où ailleurs son collègue serait soupçonné de socialisme, de marxisme, de libéralisme ou de conservatisme.

Un examen même distrait de la composition de l'AMP le montre à souhait.

Antoine Gizenga

On y retrouve le Patriarche Antoine Gizenga, troisième du dernier scrutin présidentiel, leader incontesté du Bandundu selon ses lieutenants. Son ralliement à Joseph Kabila semble logique. Lumumbiste à souhait, compagnon de lutte du père de l'actuel président, Antoine n'aurait certainement pas pu aller vers Jean Pierre Bemba à une exception près : Joseph Kabila semble s'être écarté du Lumumbisme. Il ne représente plus le courant nationaliste. A tort ou à raison, il est perçu au mieux comme un adepte des concessions pour les étrangers au pire comme un étranger lui-même. Ainsi les militants du Vieux leader sont plus ou moins désorientés. Comment voter pour quelqu'un dont la ligne politique est l'antithèse du Lumumbisme ? Réponse : il donne le poste de Premier Ministre à Antoine Gizenga…Le ventre d'abord, le reste après. C'est la seule occasion pour Gizenga au soir de sa vie de trouver ce dont il a été frustré toute sa vie.

Mobutu Nzanga

Le fils du défunt maréchal encore en vie, s'est lui aussi jeté dans les bras de Kabila junior. Il a réussi un véritable exploit et mérite pour cela qu'on y fasse allusion. Son parti s'appelle Union des Démocrates Mobutistes. Qu'est-ce que le Mobutisme ? Pour ceux qui l'auraient oublié c'est la pensée, les actions du Président Mobutu. Mettre côte à côte les mots Mobutistes et Démocrates sans être ridicule est une performance dont très peu de politiques sont capables. Autant qualifier d'humaniste l'action de Léopold II au Congo.

Nzanga qui ne manque pas d'imagination s'est jeté dans les bras du fils de celui qui a humilié son Père pour la paix au Congo. Il faut un grand cœur en effet pour oublier l'affront en moins de dix ans.

Seul le ventre peut excuser ou expliquer pareil comportement qui ne semble émouvoir aucun congolais.

Comment en plus expliquer que Kabila accepte en son sein le Fils de l'inventeur de ce système qu'il haïssait au point de prendre les armes contre son pays et de payer le prix d'autant de morts parmi les civils afin de le chasser d'autant plus qu'il n'a pas tant que ça besoin de l'électorat de Nzanga avec ses 44% du premier tour ? N'a-t-il pas déclare le 17 octobre lors de la signature du protocole d'accord UDEMO AMP que Kabila était le mieux place pour sauvegarder les acquis du mobutisme ? Joseph gardien du temple qu'il a combattu, on croit rêver…

C'est l'ère des Fils à Papa. Ils sont bien obligés de travailler main dans la main pour pérenniser cette classe : Papa Mobutu, Papa Kabila et Papa Kamitatu devraient être fiers de leurs rejetons respectifs.

Pourtant, tout cela ne nous dit pas comment fonctionnera cette mosaïque. Qu'auraient en commun Antoine Gizenga et Nzanga Mobutu ? La question reste posée.

Jean Pierre Bemba l'homme seul…

Le Président du MLC a du mal à fédérer autour de lui une plate forme aussi luxuriante que celle qui se presse près de Joseph Kabila. Il semble aujourd'hui de bon ton d'être aussi loin de l'ancien capitaine d'industrie. Il n'aurait rien à offrir. Le ventre toujours le ventre.

Malgré cela, quelques personnalités se sont clairement prononcées pour lui sans qu'on ne soit capable de suivre le fil rouge qui les unit.

Justine KASAVUBU

En démissionnant du premier gouvernement de Kabila père, cette femme à l'intelligence vive avait prouve son indépendance d'esprit et son attachement a la démocratie. Elle a toujours inspire respect admiration. Mais que vient donc faire Kasavubu chez Jean pierre Bemba avec qui tout devrait plutôt la séparer ? Jean pierre Bemba fait partie de cette classe que Justine a combattue pendant une vingtaine d'année. Elle a représenté l'UDPS au Benelux. La candidate malheureuse aux présidentielles fait simplement la réflexion suivante : face a la tempête om ne choisit pas son port, quitte a donner un message trouble a ses admirateurs.

Joseph OLENGANKOY

Le troublions de la vie politique congolaise assure la campagne de la coalition de Bemba, l'Union pour la nation. Olengankoy n'est pas le premier venu. Opposant radical a l, époque de Mobutu, il a du faire un grand écart pour se retrouver a cote de ceux qui maltraitaient le peuple. Il y a quelques années Bemba et lui ne se seraient pas serre la main. Mais le désir de chasser Kabila la emporte sur les autres considérations. Kabila doit partir par tous les moyens clame-t-on a l'Union pour la nation. Pourquoi alors avoir attendu le deuxième tour pour se mettre ensemble ? C'est aussi une caractéristique de cette classe politique que d'être ambivalente.

Voter quand même…

Cette première expérience démocratique laisse beaucoup a sur leur faim. Ils auraient préféré un autre visage à ces élections. Les sentiments l'ont emporté sur la raison. On continue à voter sur base des critères ethniques. Le passé des hommes politique qui est généralement riche en enseignement n'a pas fait l'objet d'investigations. Le sachant le politique congolais en a profite pour nouer des alliances a la limite de l'indécence. Le ventre avant tout, pour les uns, chasser Kabila d'abord pour les autres.

Il faut pourtant choisir entre deux hommes qui ne sont certainement pas le meilleur de ce que notre pays peut offrir. Mais il faut choisir car après le 29 le Congo ne sera plus ce qu'il a été avant.

Il faut choisir en âme et conscience pour un avenir meilleur. Oscar Kashala qui a qualifie les deux candidats de la peste et du cholera devant la communauté des congolaise de boston ; comprend bien la politique maintenant.

en tout cas il a renoncé à ne pas choisir entre la peste et le cholera : il a choisi Jean Pierre Bemba. Entre alliance et mésalliance…

La chaise vide n'a jamais rien rapporté. Le sphinx de Limete en sait quelque chose.

Magloire MPEMBI NKOSI & Willy Lukanga

Representant de Easy Cargo Kinshasa

Easy Cargo Freight International

Tel: 1-74-242-2288

Fax: 1-508-752-4882

Cell: 243-815187634
wlukanga@yahoo.com


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.