Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

Les intellectuels de l'Ubangi demandent au Mlc la liberté de voter pour le candidat de leur choix.


" 1 " Nous, ressortissants de' l'Ubangi (Nord et Sud) et sympathisants, membres de la Ligue des Intellectuels de l'Ubangi (LINU). Une association sans but lucratif, réunissant en son sein Intellectuels, Paysans et tout homme épris de paix et de la volonté d'insuffler un souffle nouveau, capable de transformer sur le plan économique et social les districts du Nord et Sud-Ubangi, longtemps meurtris et victimes des actes de violence et de tueries. Nous prenons la ferme volonté et le courage de vous adresser ce message et nous vous exhortons de le lire jusqu'à la fin, bien qu'il soit évident ne pas pouvoir vous plaire parce qu'il est un langage de vérité. Nous savons fort bien que la vérité blesse et qu'il est difficile à votre personne d'entendre la voix de la vérité surtout quand elle met en cause vous-même et ce que vous faites. Mais il est de notre devoir d'intellectuels, de dénoncer le mal qui met notre société en péril, quel qu'en soit l'origine. Nietzsche disait que " toute vérité tue devient venimeuse ".

2. Ce message s'adresse aussi à tous ceux qui de gré ou de force soutiennent vos actes ainsi que vos fanatiques devenus aujourd'hui, par la force de circonstance, assez nombreux. Car, ce que subit aujourd'hui le peuple de l'Ubangi risque de n'épargner personne d'autre.
Notre message se résume en une demande : LAISSEZ NOUS CHOISIR LES DIRIGEANTS QUE NOUS VOULONS
3. L Ubangi depuis l'indépendance n'a jamais eu la chance de bénéficier de différents régimes qui se sont succédé à la tête du pays.
Beaucoup de Congolais n'ayant jamais foulé les pieds dans cette contrée ont toujours une image erronée de ce milieu et des peuples qui y vivent. On les qualifie par trop de préjugés et stéréotypes calqués sur les comportements et attitudes de certaines personnes se réclamant de ces districts. En réalité, l' Ubangi n'a rien obtenu de ces fils ingrats et ne leur ressemble en rien. Le régime de Mobutu n'avait rien fait pour "Ubangi, hormis les éléphants blancs qu'il a érigés à Gbadolite et le barrage de Mobayi qu'il avait par ailleurs confisqué pour ses propres plaisirs, plus rien.

4. Tout l'Ubangi a contribué et participé activement à la chute du maréchal Mobutu. L'opposition radicale se rappellera que dans les années 80, le Bureau Fédéral de l'UDPS/Equateur était installée non à Mbandaka, le Chef-lieu de la Province mais à Gemena, le Chef-lieu du Sud. Ubangl et ceci en pleine apogée de la dictature mobutienne. L'UDPS était animée par les fils du coin qui étaient conscients que la politique du Maréchal Président n'était pas en faveur de l'éclosion du développement de l'Ubangi. Avec la chute de Mobutu, l'Ubangi pensait s'ouvrir une nouvelle ère d'espoir et de progrès grâce à la capacité de production de ses habitants dont la première activité est l'agriculture. Mais cela sans compter avec la haine et la soif d'argent et de pouvoir de certains congolais qui vinrent anéantir son élan et tous ses espoirs. Aujourd'hui, l'Ubangi ressemble à une vaste jachère. Pas de route, pas d'électricité, pas d'eau potable, pas de médicaments dans les hôpitaux en ruine sans lit, pas de bâtiment scolaire viable ; pire nos plantations de café, la mine d'or de l'Ubangi, et nos champs autant que nos élevages sont dévastés. La population réduite à une pauvreté indescriptible. Tout cela par la volonté d'un seul homme, vous, Jean-Pierre Bemba Gombo.

5. Vous êtes conscient d'avoir été à Kisangani négocier avec les Ugandais l'importation de la guerre sur le sol de l'Ubangi pour faire massacrer notre peuple qui n'a jamais connu la guerre depuis l'indépenda'1ce de notre pays.
Dieu seul sait combien do nos frères sont morts à cause d'une guerre inutile pour l'Ubangi mais pleine de récompense pour vous et votre famille restreinte. Car, vous vous êtes effrontément enrichi sur le sang de nos frères : le diamant de sang que vous envoyiez les soldats creuser à Isiro, Bondo et Kotakoli...beaucoup ont perdu la vie par votre volonté par ce qu'ils étaient soupçonnés par vous ou par vos hommes de mains d'avoir dissimulé quelques carats ; le café de nos pauvres parents que vous ravissiez et alliez revendre au Cameroun ; le bois de Libenge que vous continuez en ce jour d'exporter illégalement avec l'aide de vos complices vers le Congo voisin et le Cameroun. Vous avez saigné ces pauvres gens, durant votre rébellion, par des taxes sur des poules, sur des feuilles de manioc, sur des braises jusqu'à réduire à néant le petit commerce dont vivotait cette population. Existe-t-il encore de commerçants autochtones en Ubangi ? Vous les avez saignés à blanc, pillé les banques, confisqué le salaire des enseignants et fonctionnaires. Par dessus tout, vous avez eu comme prime le poste de Vice-président de la République chargé de l'Economie et finance, votre demande prédilection où le peuple congolais a eu l'occasion de mesurer le degré des qualités rares si pas inexistantes en Ubangi .en général et chez les Ngbaka en particulier : la cupidité et l'égoïsme.

6. Mais quelle est la récompense que récoltent ces peuples de l'Ubangi durant les trois années de votre mandat à la Vice-présidence de la République ? Aucune plaquette d'aspirine n"a atterri dans les hôpitaux, aucune école n'a été réhabilitée, aucun tronçon de route construit, pire vos soldats, ces enfants dont vous vous servez pour assouvir vos instincts de domination sont abandonnés sur le dos de la population et sont contraints au pillage pour survivre, Kinshasa en a', en fait, vécu l'expérience ces derniers jours, surtout que vous prenez bien soin de prélever sur leur solde.

7. Savez-vous que votre radio à Gemena qui déverse à longueur de la journée des mensonges, des messages de haine, des intimidations envers les partisans des autres partis que le vôtre et les invitations à votre culte de personnalité "Radio Liberté" est appelé en Ngbaka " Radio bilibele té " ou en lingala " Radio Lokuta " ? En effet, vous ne pouvez pas croire en la lucidité et en la maturité des peuples de l'Ubangi que vous pensez pouvoir continuer à manipuler autant par des mensonges que par des intimidations si pas par vos milices alors en brandissant le spectre d'une " nouvelle rébellion. Vous devriez plutôt vous rendre compte que l'Ubangi se réveille, pour vous en apercevoir, nous vous invitons à réexaminer les résultats des élections présidentielles à Budjala, Bosobolo, Mobayi Mbongo, Yakoma... où la majorité de voix ont été en faveur du fils de l'Ubangi NZANGA MOBUTU, bien qu'il n'ait pas eu l'occasion de battre campagne. Ces braves gens ont bravé vos menaces de mort pour porter massivement leur choix sur celui là même qui se trouve être votre beau-frère mais qui disposent de ces qualités qui vous font cruellement défaut : l'humilité et le respect de la dignité humaine.

8. On peut tromper un peuple une seule fois, mais pas toujours. C'est notre devoir des Ubangiens de souche et Ngbaka authentiques de démentir ce que vous essayez par vos comportements étrangers à nos coutumes nourrir l'imagerie populaire. Veuillez revisiter les livres d'histoire Burssens, Mortier, Maes, vous apprendront que ces peuples de l'Ubangi n'étaient pas d'inconscients belliqueux qui vivent du sang et de la chair humaine, moins encore des agresseurs mais plutôt des guerriers sédentaires qui sont braves pour défendre leur territoire. En outre c'est un peuple pétri d'hospitalité et de serviabilité, vertus que vous semblez ne pas avoir.

9. Avez-vous oublié que dans les. années 80 alors financier auprès de Mobutu, beaucoup de nos vieux qui vivaient de largesses de Mobutu vous avaient pris en aversion puis que vous leur confisquiez ce que Mobutu leur offrait à l'issue de ses audiences ? vous dirigiez l'entreprise de votre Père, vous insultiez les personnes âgées à vos services et portiez même la main sur elles sans la moindre considération à leur âge ? A ceux que le vieux Jeannot, votre Père qui n'a pas certains de vos défauts, la haine et l'égoïsme, offrait un billet d'avion free, vous déclariez que " vous n'êtes pas Ngbaka" et d'ailleurs aujourd'hui vous ne cessez de confesser en certains de vos moments de rage à votre entourage que " vous haïssez cette tribu " pourtant vous continuez à vous servir du sang et du nom de cette tribu comme fertilisant à vos ambitions incommensurables. N'est-ce pas à cause de cette pseudo appartenance que vous osez sortir en public et clamer haut et fort que vous êtes " Mongâla " et " Mwana Mboka " et profiter de la naïveté populaire et recueillir injustement des suffrages.

Autant vous êtes libre de jouir de vos biens, autant vous n'avez pas le droit de prendre en otage tout un peuple, tout un territoire. Il n'est pas normal que vous vous présentiez à Kinshasa comme victime de fraude et de tricherie alors que vous vous évertuez dans l'Ubangi à arracher les voix à force d'intimidation de la population et de tricherie. Le climat de guerre que vous avez fait régner à Gemena, le samedi 19 août dernier, la veille de la publication des résultats des élections" présidentielles par la CEI : vos militaires appelés DPP, bandeau rouge autour de la tête, armés jusqu'aux dents qui circulaient parmi la population, tabassant tous ceux qui portaient les couleurs du, PPRD et les tee-shirts et les pagnes avec l'effigie du Président 'Joseph Kabila, déshabillant nos pauvres mères et sťurs en public, c'est non seulement la preuve de manque de considération pour le peuple de l'Ubangi, mais aussi et surtout la preuve de vos préparatifs des événements sanglants qui ont eu lieu à Kinshasa au lendemain, le 20-21 août.

LAISSEZ NOUS CHOISIR LES DIRIGEANTS QUE NOUS VOULONS
10. Même durant la dictature mobutienne tant décriée, jamais nous avons vu à Gemena, Businga, Zongo, des autochtones pourchassés sur le sol de leurs parents et grands parents par des milices à cause de leur opinion. L'Ubangi n'est pas et ne peut pas être une propriété privée d'un seul parti fut-il le Mouvement de Libération du Congo (MLC) ni au service d'un seul homme ; fut-il chef de guerre. Nous demandons ainsi à tous nos frères et sťurs de l'Ubangi de rester lucides et de ne pas tomber dans le piège de manipulation que nous tend ce réseau de mensonges et d'injures (REMI) s'activant fiévreusement à réveiller l'instinct ethniste et régionalistes, qui s'est organisé autour de vous, de prendre leur distance de tous vos projets obscurs, car ils sont nourris des intérêts égoïstes et esclavagistes plutôt que de vrais intentions nationalistes et républicaines.

11. Ce message que nous vous adressons est une interpellation à votre conscience d'humain pour mettre fin aux tortures de ce peuple de l'Ubangi qui vous a tant enrichi et vous a hissé au devant de la scène politique nationale et internationale et qui au retour n'a reçu jusque là que brimade et misère. Nous savons que notre voix dans l'euphorie de la population kinoise ne portera pas au loin, mais nous espérons qu'elle apportera un desserrement de l'étau dans lequel vous tenez le peuple de l'Ubangi. Nous interpellons également la communauté internationale pour que les troupes de la MONUC soient déployées avant les élections prochaines dans l'Ubangi à Gbadolite, Gemena, Businga ; Budjala, Zongo afin de permettre à notre peuple à voter librement le Président de la République de son choix. S'il vous plaît, Monsieur Jean Pierre Bemba Gombo, LAISSEZ NOUS CHOISIR LES DIRI GEANTS QUE NOUS VOULONS.

12. Nous ne nourrissons aucun sentiment de haine contre vous, nous savons en âme et conscience vous pouvez reconnaître d'avoir apporté plus de malheurs que de biens en Ubangi. Vous avez freiné son élan de développement et vous n'avez voulu trouver aucune solution à ses multiples problèmes. Vos bienfaits, s'il en existe, ne sont pas à la hauteur de la misère que notre communauté endure. Vos ambitions personnelles ne sont que légitimes mais ne touchez pas à nos libertés. Les dispositifs de terreurs qui constituent l'essentiel de vos méthodes et surtout dirigés contre une communauté qui devrait être vôtre nous obligent à douter' de nos liens avec vous et de votre capacité de gérer une communauté moins une nation.
Pour l'amour de Dieu, nous vous prions de cesser l'exploitation de l'homme par l'homme.
LAISSEZ NOUS CHOISIR LES DIRIGEANTS QUE NOUS VOULONS

LIGUE DES INTELLECTUELS DE l'UBANGI

linu@yahoo.fr


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.