Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

Communauté RD Congolaise de Charlotte en Caroline du Nord/Usa : Sommes nous une diaspora d'incapables ?

C'est avec amertume et pincement de cur que, moi même et tous mes frères et surs vivant dans la ville de Charlotte en Caroline du Nord aux USA, ombrageons tous notre incapacité a nous organiser en tant que communauté dans une structure administrative à l'instar des autres communautés des Congolais éparpillées à travers le monde.

La raison profonde de ce pincement de cur est l'amour, l'amour véritable que je nourris envers toi mon frère, envers toi ma sur, amour qui consiste a ce que devant des questions de notre communauté, nous aillons un cadre de réflexion pour en proposer des solutions selon nos traditions, selon nos libertés, selon l'environnement. Pas des solutions taillées sur une religion, pas des solutions alignées sur une idiologie, pas des solutions basées sur une église ou une quelconque formation ecclésiastique. NON. Je parle ici de la diaspora, c.a.d groupe d'individus exilé dans un pays étranger pour plusieurs raisons. C'est de ce genre de groupe que je parle ; il s'agit du groupe des citoyens de la République dit Démocratique du Congo ex-Zaïre , vivant dans la ville de Charlotte en caroline du Nord aux Usa.

En effet, pendant que la situation est particulièrement grave dans les zones d'Uvira et de Fizi, que depuis le 29 Janvier 2007, l'armée Angolaise occupe Kahemba (Bandundu) et ses environs, que le drapeau Angolais flotte sur le sol Congolais, que les députés réunis en session ordinaire de l' Assemblée nationale disent non au flou mais incapable de déclarer l'état d'urgence suite à la violation de l'intégrité du territoire national du grand Congo, que dans le Bas-Congo plus de cent personnes sont publiquement abattues sans la moindre réactions décisive des autorités, c'est justement a des moments comme ça, que la diaspora RD Congolaise de la ville Charlotte en Caroline du Nord, n'accorde pas ses violons au sujet de la mise en place d'un autre comité pour la gestion des affairs dans leur communauté.

Pour votre mémoire, dans les villes et pays suivante, les RDCongolais ont démontrés qu'ils étaient capable de s'organiser structurellement. Je ne dis pas qu'il n y a pas eu d'accrochages, mais au moins, les accrochages ont lieu dans un cadre de réflexion communautaire agrée de tous : Hollande, Suisse, Japon, Raleigh, Ohio, Los-Angeles, Algérie, Soudan, Ottawa, et j'en passe.

Le fond de toutes ses structures c.est l'amour. Le sentiment de se sentir dans son milieu, la joie de manger les mets du village, l'émotion de trouver une aide semblable de chez soit.

Frères, quand les Belges se retrouvaient au camp Prudent de Kolwezi, je vous assure, c'est le Flamand, la bièrre authentique, quand les autres Belges se retrouvaient au Cercle Elais de Kinshasa, c'était l'économie, la politique Belge, et les mets des villages de l'autre coté du carré de Liège.

Pourquoi sommes nous, ou disons le mieux, SOMMES NOUS INCAPABLE DE FAIRE CELA ICI A CHARLOTTE ?

Pourtant, parmi eux il y a des médecins, des avocats, des économistes, des mamans commerçantes, des coiffeurs(e), des philosophes, des ingénieurs, des chimistes, des informaticiens, des aides chauffeurs, des chauffeurs, des receveurs, des primairiens, des débrouyards, des évêques, des pasteurs, des évangélistes, des enseignants, des ministres de Dieu et j'en passe.. des pilotes., bref toute la litanie des personnes capable de bousculer une montagne. Mais voilà que cette amalgame des personnes est incapable non seulement de ses dire un franc bonjour, mais plus incapable de se doter d'une institution capable d'être l'arbre au milieu du village.

Nous nous disons à l'ACPS (Association Chrétienne pour le Progrès Social, Inc)que la vérité veut bien qu'on passe quelques années sans la trouver. Après quelques années, nous l'avons trouvé. Et en réalité, toutes ces personnes, avec autant des talents que Dieu les a pourvus, sont simplement des pures égoïstes, vantard a vie et amis du luxueux qu'ils cherchent a happer a coup des travaux forcés aux USA, ciel de la terre de Sodome et Gomorrhe. Ils seront non seulement incapables de parler parallèlement le même langage, mais aussi incapable d'exporter dans leur pays d'origine l'esprit de bonne gestion. Nous connaissons ceux qui sont repartis au pays, ce qu'ils ont montrés aux autres. Ils se sont révélés être le véritable bourreau de leur concitoyens qui pourtant espéraient les voir apporter une nouvelle expertise pour la gestion du pays.

Aujourd'hui, moi je vous dis que servir une communauté est un exercice qui demande une dose importante d'amour du prochain. Car sans amour pour l'autre comment devras-tu faire ce que Moise a fait en son temps devant cet Egyptien qui frappa son frère ? Sans amour pour l'autre comment pourras-tu faire ce que le Samaritain a fait devant le malheureux sur la route alors que tous les Pasteurs sont passés outre sans autres formes de procès? Bernard Manseka n'avait pas un salaire, a ce que je sache, malgré les critiques. Il est partit, ou est notre comité? Sommes-nous incapables!

Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.

Que le Seigneur vous bénisse tous!

Ministre Robert Shutsha.

ACPS, Inc

© Congo Vision


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.