Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

LETTRE OUVERTE AU SOUS-SECRÉTAIRE DES NATIONS UNIES CHARGÉ DES AFFAIRES POLITIQUES, IBRAHIM GAMBARI

Monsieur le Sous-Secrétaire,

Au terme de votre voyage de cinq jours en République Démocratique du Congo au cours duquel vous avez rencontré les deux candidats au deuxième tour de la présidentielle ainsi que d'autres acteurs politiques et le représentant spécial des Nations Unies au Congo, l'américain Swing, vous avez eu l'audace de préconiser un gouvernement inclusif après le deuxième tour de l'élection présidentielle du 29 octobre prochain, en déclarant au cours de la conférence de presse organisée à cette fin : « Il ne serait pas bon d'adopter une politique exclusive. Le nouveau gouvernement devrait voir comment éviter une situation dans laquelle le gagnant emporterait tout et le perdant perdrait tout. Tout cela, dans l'intérêt supérieur de la nation congolaise ». Encore faut-il préciser qu'il ne s'agit nullement d'une opinion mais plutôt d'une injonction auprès des acteurs politiques Congolais.

Au fait l'idée n'est pas nouvelle. Qu'il s'agisse du Commissaire européen au développement ou des autres membres du Club de décideurs du sort du Congo . À quelques centaines de kilomètres de vos bureaux de New York ou de l'autre côté de l'Atlantique.

Ce qui fâche c'est qu'on organise des prétendues élections en mobilisant, par une mise en scène avec tambours et trompettes, tout un peuple qui aura cru en la bonne foi du spectacle. Pourquoi vous et les autres membres du Club , ne vous êtes pas limités à imposer à vos relayeurs de la pensée unique juste un autre dialogue intercongolais pour un partage équitable et à l'amiable des postes politiques plutôt que de vous moquer une fois encore de ce peuple à qui en 1960 vous avez confisqué la souveraineté.

N'est-ce pas là insulter tout un peuple? Tout se passe comme si le tour est joué à l'avance par les décideurs d'ailleurs. Le reste constituant une mise en scène à peine voilée. Au nom de quoi le Congo ne serait-il pas digne d'un régime démocratique où il y aurait une majorité qui gouverne et une opposition qui critique? Prétendra-t-on qu'il faut être réaliste et que le gouvernement inclusif est la seule façon d'éviter le déclenchement immédiat ou différé de la guerre à l'annonce des résultats du deuxième tour? Si telle est la logique derrière cette option sic cette injonction n'est-ce pas là proclamer le principe de guerre comme voie d'accès au pouvoir? Que ferait-on alors de nouvelles rébellions qui seraient déclenchées? Mieux : n'est-ce pas là une incitation à de nouvelles rébellions? Le poste de chef de l'opposition parlementaire serait-il moins prestigieux au Congo qu'au Canada, aux États-Unis, en Belgique, en Australie, au Royaume-Uni? De qui vous moquez-vous Monsieur le Sous-Secrétaire ? Je comprends que vous puissiez trouver un terrain propice au Congo pour de tels propos. En cela, l'élite intellectuelle et politique partage la responsabilité. Mais est-ce pour cela une raison !

Monsieur Ibrahim Gambari, vous avez l'avantage de parler aux interlocuteurs qui vous écoutent. Soyez-en certain, il y aura bien un jour où personne au Congo ne vous prêtera la moindre attention qu'on doive à un être humain. Car vous n'aurez plus en face vos habituels relayeurs de la pensée unique. Mais plus tôt tout un peuple, déterminé, dressé devant vous parce que suffisamment informé et réellement engagé dans l'action politique. Ce sera le règne de la révolution. Celle de la majorité jusque-là silencieuse. Celle de Musanga Lubwe, de Lwebo, d'Inkisi, de Kansenya, de Ngandajika, de Masisi, de Bosobolo, d'Aketi. Celle du voyant peuple congolais.

Et de vos bureaux climatisés ou chauffés de New York, vous ne ferez qu'observer un peuple prendre son destin en main. Car même les armes ne pourront rien face à la force de l'esprit. La plus grande arme!

Faustin Musambi
fmusambi@sympatico.ca

Ottawa (Canada),15 octobre 2006.


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.