Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

RDC : Antoine GIZENGA aura le dernier mot sur la suite de la présidentielle.

Le 30 juillet 2006, les Congolaises et les Congolais s'étaient rendus dans les urnes afin d'élire ceux qui dirigiront la République Démocratique du Congo (RDC) pendant cinq ans. Il s'agissait donc des élections présidentielle et législative.

Après quelques jours d'attente émaillés de suspens, de colère, d'inquiétudes et des nombreuses spéculations, le 20 août 2006, les résultats provisoires du premier tour des présidentielles étaient publiés par la Commission Electorale Indépendante (CEI). Ceux-ci seront confirmés ou infirmés par la Cour Suprême de Justice (CSJ) après examen des contentieux électoraux.

Toutefois, conformément à la décision nº 03 du 20 août 2006, les candidats à la majustrature suprême, Joseph KABILA et Jean-Pierre BEMBA, étaient les mieux placés en recueillant respectivement 7.590.495, soit 44,81% des suffrages exprimés contre 3.958.675 de voix, soit 20,03%.

Quant au patriarche Antoine GIZENGA, il vient en 3ème position avec 2.211.290 soit 13,06% des suffrages exprimés.

C'est dans cette ambiance bon enfant que le peuple congolais a infligé aux pseudos candidats une gifle ; car c'était un véritable vote sanction pour tous ceux qui avaient sous- estimé le savoir-faire et la maturité politique du Souverain primaire Congolais en dépit de sa faible participation, soit 70,54%. Ne dit-on pas c'est la qualité qui compte  et non la quantité?

Nous espérons que la soit disant communauté internationale qui, depuis le début de ces élections persistait dans l'erreur en allant à l'encontre des aspirations de peuple congolais a bien retenu la leçon sinon le message venu des différentes urnes.

Désormais tous les prédateurs et les parrains rencontreront sur leur passage la volonté déchirante et pulvérisante des Congolais déterminés à prendre en main la destinée de leur pays ; finie donc la récré.

Pour revenir au patriarche Antoine GIZENGA, secrétaire général du Parti Lumumbiste Unifié (PALU), ce dernier a réalisé un excellent score ( bien que les militants attendaient mieux) lequel sans doute a fait qu'un second tour soit organisé. Celui-ci a obligé tout le monde de revoir à la baisse leurs ambitions et de compter avec lui.

En effet, cette situation fait de lui un homme « fort » du moment, non seulement qu'il sera fréquenté mais surtout beaucoup courtisé tant par la communauté internationale que par la classe politique congolaise ; notamment par les camps de Joseph KABILA et par celui de Jean-Pierre BEMBA.

Mais attention, car celà ne se faira pas à n'importe quel prix, parce qu'en lisant ses convictions politiques depuis les années 1960, l'homme qui est un des pères de l'indépendance de notre pays, un plus vieux opposant congolais, fidèle de Patrice Lumumba, le tout premier chef du Gouvernement du Congo indépendant en 1960, dont il fut le vice-Premier ministre  (raison d'ailleurs pour laquelle il a souvant revendiqué être son héritier spirituel) ; montera les enchères pour le second tour de la présidentielle.

Certes, pendant 46 ans de souveraineté internationale de notre pays, l'encien bras droit de LUMUMBA n'a jamais participé dans la mauvaise gouvernance, dans la corruption encore moins dans le pillage de nos richesses, au contraire il a toujours combattu les anti-valeurs.

Antoine GIZENGA est l'un des défenseurs des valeurs républicaines à savoir : la souveraineté, l'intégrité territoriale, la démocratie, la paix, la solidarité, la restauration d'un Etat de droit et de justice sociale pour le bien-être de la population. Ce sont ces atouts qui lui ont valu cet électorat somme toute naturel, fruit de longues années de lutte laquelle lui avait coûté des emprisonnements, l'exil forcé de 25 ans, et l'assignation à résidence par le régime dictatorial du maréchal Mobutu.

N'avait-il pas déclaré le 29 juin dernier, jour de lancement de sa campagne pour la présidentielle, je cite : 

« Que notre Parti mettra en place une politique de gestion qui mette fin à la corruption, au détournement des derniers publics, au viol » ; il enchaînait : «  Nous allons restaurer l'Etat, promouvoir la justice, remettre les Congolais au travail, mobiliser toutes les forces au redressement du pays et appliquer une politique salariale en fonction des richesses du pays en vue du bien-être collectif » ; et il conclut : « Nous allons rassembler tout le monde autour des valeurs d'appartenance à une même Nation où le peuple sera toujours le souverain primaire » fin de citation.

A la lecture ces quelques lignes, le Secrétaire général avait presque dévoilé le projet de société du PALU, (le plus ancien Parti politique de la RDCongo, car créé le 22 août 1964), lequel sera utilisé et/ou appliqué au moment venu.

Quant à la suite de l'élection présidentielle, le second tour (s'il aura lieu) fait l'objet d'énomes enjeux politiques non négligeables, et c'est là aussi que les « Palistes » auront un rôle majeur à jouer.

En effet, avec les 13,06%, Antoine GIZENGA aura un mot à dire, il pèsera de tout son poids sur la balance du candidat qu'il aura à soutenir.

Nous pensons que le laboratoire politique du Palu va préalablement définir les critères et/ou le profil du candidat qui répondra aux exigences souhaitées par le Parti.

C'est après examen et approbation que d'une part l'Alliance assortie des conditions sera finalement signée afin de gouverner ensemble ; et d'autre part, le patriarche donnera non seulement la consigne de vote à ses combattants, mais surtout prendra fait et cause de l'intéressé en se lançant dans la campagne du candidat, et en sillonnant tous ensemble la RDCongo.

Pour l'heure, on ne peut qu'attendre, car il est quasiment impossible pour que le Parti s'hasarde dans cet exercice difficile en se prononçant prématurément sur l'un ou l'autre prétendant à la magistrature suprême, parce que les aspirations de Congolais et l'avenir de la patrie en dépendent.

Prof. Dr. Mafelly MAFELLY-MAKAMBO
mmafellym@yahoo.com

En Californie/USA., le 30 août 2006.

 


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.