Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

Débat houleux à Bruxelles sur la RDC : Gouvernance surveillée

Je viens de lire avec intérêt un article du journal « Le potentiel «  et voudrais ici donner mon point de vue sur le sujet.

Le président de la Banque mondiale, Paul Wolfowitz a annoncé le vendredi 09.03.2007 l'octroi à la RDC d'un prêt de 1,5 Milliards USD à partir de 2008 pour une période de trois ans.

Si cette nouvelle a rejoui tout le monde , moi aussi, il est pourtant convenable de garder à l'esprit que le FMI et la Banque mondiale sont des institutions qui dans le contexte d'aide dans les pays PPTE(Pays pauvres très endettés) tiennent à la notion d'équilibre budgétaire et la notion de fongibilité de la monnaie.

S'agissant de la notion d'équilibre , ces deux institutions tiennent à ce que toute nation souveraine finance ses dépenses en fonction de ses propres ressources fiscales et non des emprunts. En clair , si la RDC veut financer des dépenses prévues dans le programme gouvernemental, il faudra compter d'abord sur ses propres ressources et non à l'aide ni du FMI et moins encore de la Banque mondiale.

S'agissant de la notion de fongibilité , ces deux institutions tiennent à garder un contrôle permanent sur l'usage dont chaque pays fait des fonds mis à leur disposition , de sorte que les prêts qui sont destinés pour soulager la misère de la population, ne soient pas utilisés pour exécuter des dépenses militaires ou des dépenses de consommation des biens de luxe.

Il est donc important que les responsables politiques de la RDC fassent preuve de prudence avant d'engager des dépenses en misant sur les prêts de la Banque mondiale ou du FMI.

Ce principe dit ceci , je cite:"Toute moins value simplement probable doit être constatée , tandis que les plus values ne le sont qu'une fois réalisées".

FIN DU DEBAT EMOTIONNEL ET VOIR LES REALITES EN FACE.

Il convient aussi de signaler à la presse congolaise de faire un travail de qualité en évitant de tirer sur la sonnette émotionnelle . Cela ne va pas avancer la RDC , au contraire.

Débat houleux ou gouvernance surveillée, sont des thèmes qui ne tiennent pas compte des réalités de l'univers globalisé (Mondialisation) dans lequel nous vivons. La RDC est un pays riche en ressources naturelles mais pauvre sur le plan économique. La richesse d'un Etat souverain en économie se calcule sur base du PIB(Produit intérieur brut).

La RDC fait partie intégrante des autres pays qui participent tous dans les mêmes conditions au programme PPTE et je vous convie de voir cette liste sur le site officiel du FMI http://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/hipcf.hm

Ce n'est pas Louis Michel ou la Belgique qui vont décider de changer les conditionnalités du FMI, non… c'est le FMI et la Banque mondiale qui le décideront.

Bien plus, il faut attendre la réunion des G 7 c'est à dire la réunion des 7 pays industriels du monde qui décident de changer ou non les conditionnalités . L'initiative PPTE avait été décidé d'abord à Lyon en France ensuite la PPTE renforcée a été décidée à Cologne en Allemagne.

C'est lors de ces réunions ou l'on décide quoi que ce soit , et non en Belgique.

Alors arrêtez de faire rêver les gens avec des discours qui n'ont rien à voir avec la réalité économique.

Je vous remercie en espérant que vous allez accepter de publier mon point de vue.

KAPAYO ALIMASI
kapayo@hotmail.com

Congo Vision


Le leverage buy out ou comment acquérir des sociétés à l'aide d'un holding endetté.

Comment acquérir une entreprise avec le minimum de capital est le thème que j'ai envie de développer aujourd'hui !

Au départ, j'ai été inspiré par l'acquisition, par des investisseurs étrangers d'un certain nombre d'entreprises du secteur minier en RDC. Dans la majorité des cas, ces investisseurs ont mobilisés le minimum de capital disponible et leur actif réalisable se limite à la main-d'œuvre moins chère de la population pauvre du congo. Ainsi , au lieu d'utiliser un équipement moderne qui coûte cher et va réduire la marge de profit de leur entreprise, ces investisseurs se contentent de ramasser à la pelle les matériaux dont ils ont besoin et réalisent des profits de monopole.

Pour la compréhension du mécanisme utilisé par ces investisseurs , il faut au départ imaginer trois composantes: Un investisseur, une banque á risque et un holding financier.

L'investisseur amène du fonds propre, la banque accorde un crédit et l'investisseur crée un holding en faisant en sorte qu'il dispose de 50,1% des parts d'actions de cet holding pour en garder le contrôle.

De cette manière , un investisseur qui amène un fonds propre évalué à 10.000 dollars US par exemple est en mesure de contrôler une entreprise dont la valeur de marché est de 100.000 dollars US. Avec 15.000 dollars US, on peut contrôler une entreprise dont la valeur de marché est de 150.000 dollars US. etc...

Je m'explique :

Soit un investisseur quelconque qui apporte un capital évalué à 15.000 dollars US et détient 50,1% d'un holding financier qui pèse 30.000 dollars US. Cet investisseur peut s'endetter auprès d'une banque pour une somme de 45.000 dollars US. Avec cette somme , il peut acquérir le contrôle d'une société cible dont la valeur de marché est de l'ordre de 150.000 dollars US (Levier de 1 à 10) en faisant en sorte qu'il dispose de 50,1% des parts d'actions de la société cible.

L'investisseur ne sort de sa poche que 15.000 dollars US et contrôle une entreprise dont la valeur de marché vaut 150.000 dollars US soit un levier financier de 1 à 10.

Le levier juridique qui est la conséquence de cette acquisition est fortement amplifié par le levier financier. C'est ainsi que certains investisseurs construisent des fortunes en multipliant une "cascade d'holding financier". Dans le Katanga , certains investisseurs ont réussi à utiliser cette technique pour acquérir un pan entier des sociétés minières en déboursant des sommes modestes .

Les contrats léonins en RDC trouvent en partie leur explication à l'aide de cette technique de l'ingénierie financière .

KAPAYO ALIMASI
kapayo@hotmail.com

Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.