Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

Réaction sur "Vérité UDPS" : Dix observations pour démasquer...

M. François Lusanga Ngiele.

C'est avec étonnement que j'ai fini la lecture de votre texte sur ce que vous appelez "Vérité UDPS". Comme un des treize fondateurs de l'Udps, et selon que j'ai compris votre discours, je crois que vous accepteriez de porter quelques lumières encore pour donner un plus de crédit à vos affirmations. Je vais faire une lecture critique de votre texte. L'essentiel de ma réaction serait de relever les zones d'ombres qui couvrent votre texte au point de le rendre étonnant. Je fais dix observations-questions qui vous mettraient en défi et dont les réponses seront décisives pour démasquer votre face.

M. Ngiele, je vous ai lu avec beaucoup d'appétit et voici les observations:

1. Ma première considération est sur un remarquable vide à un certain moment dans la raconte. J'aimerai que vous le combliez. J'observe que de la fin du procès des fondateurs par Mobutu au désir de E. Tshisekedi de quitter le parti quelque chose manque. Pourriez-vous nous dire, avec la lucidité du début de votre raconte, ce qui s'est passé au sein du parti dans cet entre-temps avant que E. Tshisekedi ne s'exprime. Il y a eu quelque chose ou rien du tout? Et toujours à propos, quand vous posez la question, je vous cite:"...qu'est-ce qui s'était négocié..." et non "qu'est-ce qui s'était passé", vous supposiez déjà quelque chose sur une négociation quelconque! Qu'est-ce qui était à la base de votre suspission? Qu'est-ce qui a fait que votre question soit "...qu'est-ce qui s'était négocié..."? Dans le meme ordre, avec quels types des moyens E. Tshisekedi vous auriez fait un putsh, alors que tout semblait encore en place avec des fondateurs en plein élan. Pour finir avec cette ob!
servation, pouvez-vous nous expliquer les options et le fond de la Direction Politique Renovée tels que vous les appréhendiez à sa création, et nous dire clairement comment avaient réagi les fondateurs à cette création?

2. Au sujet de la défection de Joseph Ngalula. Pourriez-vous nous dire quelles en étaient les raisons. Et comment etes-vous arrivés à mettre à ce poste celui qui aurait déjà tenté un putsh contre le parti? Pour quelles raisons n'avez-vous pas été méfiants? Et pourquoi n'aviez-vous pas reçu la confiance des autres comme fondateurs, pour tomber sur celui qui avait déjà un profil douteux si on doit croire votre raconte. Toujours au sujet du crédit accordé à quelqu'un qui ne le mériterait pas en principe, pourriez-vous nous expliquer pourquoi lors de la CNS les autres n'ont pas poser leur candidature au poste de 1er ministre, préférant, pour un grand parti comme l'Udps que vous aviez fondé un type douteux? Et comment justifierez-vous ce qui me semble une incohérence, quand vous dites que E. Tshisekedi était le seul candidat et qu'en meme temps il fallait que le président en exercice du parti calmer les ambitions des autres. Il y avait-il un seul candidat ou plusiers au sein du p!
arti! Et pour quelles raisons vous vous etes donnés tant de peine pour soutenir la candidature d'un saboteur du parti. Ce qui, à mon avis, parait paradoxal.

3. Par rapport à tout ce que vous avez énuméré comme actes graves de trahison de E. Tshisekedi, notamment le fait qu'après son élection à la CNS, il s'est retourné contre l'idéal du parti et contre vous, les statuts d'un sérieux parti que vous aviez fondés ne prévoyaient rien en terme disciplinaire? Pour quelles raisons n'avez-vous rien fait? Tout ce qui a pu etre fait, à vous lire, ce que le président du parti s'est investi personnellement à "calmer" les esprits. Quel paradoxe!

4. Et pour quelles raisons votre action propre d'obtenir une réunion extraordinaire des fondateurs pour discuter du comportement de E. Tshisekedi échoua, au moment meme où celui-ci cherchait à torpiller ses pairs fondateurs? Etonnant comme réaction des vrais fondateurs...

5. Est-ce que le simple fait de dire dans un meeting tre en tractations avec les émissaires de Mobutu, et de désigner ce dernier en terme de "Mwana mboka" justifie assez une négociation sécrète entre E. Tshisekedi et Mobutu? Comment une négociation sécrète peut etre reconnue dans un meeting? Etonnant!

6. Comment avec toute la structure du pouvoir du parti que vous décrivez, Tshisekedi put révoquer la "majorité" des fondateurs?

7. J'arrive au comble de mon étonnement, quand vous dites que face à toute cette trahison, les fondateurs-les vrais- du parti "ont pris simplement acte". Je me demande finalement qui vous étiez réellement dans le parti!

8. Par ailleurs, si les événements remontent du temps où vous les fixez, pourriez-vous nous tracer l'évolution de la majorité des fondateurs qui était un danger pour Tshisekedi. Pouvez-vous nous dire l'évolution de l'action politique de chacun tout au long du temps qui mène jusqu'à maintenant, afin de justifier le vide politique dans votre carrière politique. Seriez-vous partis aussi pour les affaires personnelles, avant de surgir à deux mois des élections, écrivant des USA, en écrivant simplement votre histoire.

9. Etonnant aussi la chute de la précision dans votre conte. Vous avez commencé avec la force des détails, citant meme les noms des fondateurs, des lieux et autres, et finissez dans la généralisation anonyme sur "les collègues fondateurs majoritaires". Pourrions-nous savoir ces collègues majoritaires qui ne laisseront jamais se faire passer pour président natinal de l'Udps E. Tshisekedi? Si vous n'aviez su rien faire avant contre lui, quand il a brillé par la trahison, etes-vous surs d'etre capables maintenant?

10. Et pour finir. A Hartfort qu'est-ce que vous faites cher monsieur. Des affaires personnelles ou celles du parti. Et où et quand se tiendra l'assemblée de l'Udps que vous envisagez avec d'autres fondateurs majoritaires!

Bien cher monsieur, je serai ravi de lire votre réaction sur ces dix objections. Une chose cependant,on a vu Mobutu créer des petits partis pour déstabiliser à l'époque l'union sacrée. Peut-etre que vous connaisez mieux que moi la chanson! Si vous etes sérieux que l'on lise vos réponses. Sinon, évitez de vous moquer de l'intelligence des gens. Vraiment étonnant!

Auguste Kaji.
kaji_noel@yahoo.fr


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.