Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

Les députés congolais devraient investir le gouvernement Gizenga, mais sous conditions

Selon l'article 90 de la constitution de la RDC, l'assemblée nationale ne peut investir un gouvernement que si son programme est approuvé par la majorité des députés.

En effet, à lire le programme du gouvernement présenté par le premier ministre Gizenga, l'assemblée nationale devrait carrément rejeter ce programme, car il est totalement vide.

C'est juste un rapport de constat narratif de la situation générale qui prévaut au pays.

Et pourtant, on s'attendait à un programme détaillé, concret et précis dans le temps ; car cela permettrait au peuple de juger au fur à mesure l'action gouvernementale.

Sans oublier que ce programme se veut être un contrat d'engagement de gouvernance entre le gouvernement et le peuple.

C'est pourquoi, les vrais représentants du peuple, de toute tendance confondue, devraient pour l'intérêt supérieur de la nation, demander à Gizenga de refaire son programme avant d'investir son gouvernement.

Mais par contre, les députés devraient accepter (tolérer) les membres du gouvernement choisis par Gizenga, bien que c'est une chine populaire, car ils sont représentatifs et ne figurent pas parmi les personnes qui ont ruiné et / ou endeuillé la RDC.

Toute fois, le ministre fantôme et son parti devraient être sanctionnés de la magouille- malhonnêteté, si réellement ce gouvernement se veut être sérieux et rigoureux.

Demandez vous quel genre de service un tel ministre tricheur rendra au peuple ?

- A titre illustratif, monsieur le premier ministre écrit dans son programme que le taux de scolarisation au primaire est de 64 % et 29 % au secondaire ; et la qualité de l'enseignement en RDC laisse à désirer !

Mais il ne nous dit pas comment il va relever ce défi ? Par exemple, combien d'écoles il va construire pendant son mandat ou comment il va encourager l'accès des enfants à l'école !

Va-t-il rendre l'école primaire gratuite et obligatoire à tous, à l'instar du petit pays comme le Burundi, et comme c'est l'un des objectifs du millénaire pour le développement votés par l'ONU dont la RDC a ratifié ? Est-ce que les enfants vulnérables seront pris en charge par le gouvernement ?

Est-ce que le système de bourses d'études va revenir ? Est-ce que l'Etat prendra en charge l'éduction, comme c'est la prise en charge de la scolarisation des enfants par les parents qui est à l'origine de faible taux de scolarisation et de la baisse de la qualité d'enseignement en RDC ?

Comment envisage t-il reformer l'éducation nationale pour être à la hauteur de la mondialisation et ainsi être en mesure de concurrencer avec les autres pays ?

- Il nous parle d'une jeunesse désœuvrée à 90 % et 4% seulement de la population active est salarié en RDC. Mais il ne nous dit pas combien d'entreprises il propose construire chaque année, et cela avec quel quota dans chaque région pour juguler cette irresponsabilité gouvernementale et ainsi réduire le taux de chômage dans le pays !

La musique congolaise est un don de Dieu. ‘' La musique est dans le sang de congolais disent-ils''. Voyagez au Tchad, au Kenya, en Cote d'ivoire, en Angola, en Zambie, en Tanzanie, au Togo, au Cameroun… presque partout en Afrique vous trouverez que la musique congolaise est au top, la plus écoutée, même dans les pays qui nous ont agressé comme l'Uganda, Rwanda, et le Burundi !

Dans tous ces pays, les compatriotes se débrouillent de leur façon à enseigner la musique congolaise aux autochtones. Il suffit que le gouvernement dispose un fond d'emprunt au centre culturel congolais au sein de chaque ambassade pour soutenir cette initiative combien louable. Ainsi on dominerait l'Afrique en musique, de génération en génération, là où on ne peut pas le faire en armée.

- A part les 55 entreprises publiques et 64 d'économies mixtes qui existent et nécessitent d'être redynamisées, combien d'entreprises il va créer de plus pendant son mandat, pour donner l'emploi à tout le monde ?

Comment maximiser leurs recettes dans ce pays rongé par la corruption ? Planifiez vous instaurer un système de banques fonctionnelles partout au pays qui bénéficie de la confiance de la population ?

Les minerais et d'autres ressources naturelles qui devraient rapporter de devises au pays, pour tenter de stabiliser cette inflation galopante, sont exploités anarchiquement par des exploitants qui ont reçus de licences d'exploitations dans le cafouillage ! Que le premier ministre dise comment il va retirer (réglementer) ces licences, quand et combien qui sont concernés ?

- Ce gouvernement se lamente de la sous représentation de la femme congolaise dans la vie publique et dans les instances de prise de décisions, soit 1,3%. Mais il oublie de préconiser les stratégies pour remonter ce pourcentage.

Par exemple en 2011, combien de pourcentage de femmes qui seront dans la vie publique ? Combien de femmes qui bénéficieront des bourses d'études universitaires en 2008  par exemple ? La promotion de l'égalité et l'autonomisation des femmes, n'est-ce pas l'un des objectifs du millénaire pour le développement dont la RDC est signateur ?

- Quant à la santé, le taux de mortalité infantile (126/1000 avant 1 an et 213/1000 avant 5 ans) et la mortalité maternelle sont parmi les plus élevés en Afrique. Quelle stratégie envisagée par le gouvernement pour stopper ça ? Comment améliorer la qualité de soins et la prise en charge de malades ? Réduire la mortalité infantile et améliorer la santé maternelle, ne sont-ils pas parmi les objectifs prioritaires de ce gouvernement ?

Combien d'hôpitaux et centres de santé qui seront construits, équipés pendant son mandat ?

Combattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies, est l'un des objectifs du millénaire pour le développement dont le pays a ratifié. On se demande si les malades de ce fléau bénéficieront gratuitement de la prise en charge de quelques médicaments à l'instar de la Zambie qui n'est pas riche comme la RDC ?

- On relève dans ce programme que l'habitat en RDC est déficitaire. Mais le gouvernement ne dit pas combien de logement il va construire pendant son mandat ? Combien de crédit il donnera pour l'habitat ?

- Quant à l'eau et électricité, seulement 18% de la population a accès à l'eau potable. Comment ce gouvernement envisage satisfaire le besoin en eau potable au reste de la population (82%)?

Combien de projets d'adductions d'eau ou de distributions d'eau, aménagement puits et ressources d'eau propose t-il dans cinq ans ?

6% de l'étendue nationale est seulement électrifié (1% en milieu rural et 30% en ville) alors que nos voisins profitent à 100%, plus que les congolais, du courant produit en RDC?

Combien de pourcentage d'électrification veut- il atteindre en ville comme en campagne dans 5 ans ?

- Ce programme signale qu'il y a une baisse de production agricole en RDC, d'où 73% de la population vit dans une insécurité alimentaire, mais il ne nous dit pas combien des fermes, des plantations, coopératives agricoles il va créer ou redynamiser ou recevra l'appui financier du gouvernement? Combien de banques de crédit de développement agricole à créer et quand ?

- Les routes sont presque inexistantes sauf 145 000 km. Nous souhaiterions entendre que le gouvernement envisage créer une route nationale qui relie tous les chef lieux de provinces par exemple ! Combien de bus de transport en commun compte t-il payer pour chaque région par exemple ? Même chose pour les voies ferrées qui sont seulement de 5033 km.

- La plupart de l'aviation aérienne congolaise est interdite de survoler le ciel occidental pour des raisons de sécurité. Comment faire enlever cet embargo ? Combien des aéroports qui seront modernisés ? Combien d'avions que le gouvernement payera pour la ligne internationale et nationale par exemple ?

- Le programme du gouvernement Gizenga ne traite pas de postes et Télécommunications (téléphones fixes, ordinateurs, fax, Internet…), alors que c'est un service primordial dans la vie d'une nation qui aspire aux innovations technologiques de la modernisation !

- Toutes les guerres qui nous ont été imposé, c'est à cause d'une armée désorganisée, indisciplinée, non formés et moins équipés. Ca serait une utopie de parler de paix en RDC si l'armée, la police, les services de renseignement et la sécurité ne sont pas reformés !

- Il sied à noter aussi qu'il n' y a pas un programme concret pour la reforme approfondie de la justice ! N'est-ce pas un pays sans justice est comme une maison sans fondation qui finit par s'écrouler ?

Pouvons nous parler d'un Etat de droit ou d'une paix durable en RDC tant que l'impunité y est toujours légalisée. Plus de 3,5 de personnes ont péri dans la guerre et pillage systématique de ressources naturelles du Congo. Thomas Lubanga et Laurent Nkundwa sont-ils les seuls criminels en RDC ? N'y a-t-il pas nécessité d'une justice équitable pour tous, inclus le dédommagement des victimes?

Pour un développement viable en RDC, où la majorité de la population aura accès aux services sociaux de base, avec la mauvaise expérience de la zaïrianisation, il est prudent de confier ces chantiers aux entrepreneurs (multinationales) occidentaux. La RDC peut se développer par ses propres ressources, s'elles sont bien gérées dans la transparence par des dirigeants responsables, honnêtes et patriotes.

Par exemple si une société X veut exploiter l'or pendant 5 ans, qu'elle creuse en échange des routes asphaltées dans tous les pays. Si un autre veut exploiter le bois, qu'elle construise autant de logements pour le pays. Si un autre entrepreneur veut exploiter le coltan par exemple, qu'elle bâtisse autant d'écoles…ainsi de suite !

C'est ça le vrai partenariat responsable qui va au village et non enrichir les gouvernants.

Mes propos se veulent être objectifs et impartiaux et ne soutiennent aucun plateforme politique. Mon intervention est seulement motivée par le souci de défendre l'intérêt supérieur de la nation congolaise.

C'est par devoir d'un citoyen responsable que je formule ces critiques positives qui j'espère peuvent contribuer tant soi peu, à l'élaboration d'un programme de qualité et quantifiable, répondant aux attentes du peuple congolais.

Les députés congolais doivent savoir qu'ils ne constituent plus un parlement de nomination comme c'était auparavant, mais ils ont désormais un mandat de défendre l'intérêt du peuple qui les a élu. Un parlement responsable est au service du peuple et non du pouvoir.

Le rôle des députés ne pas seulement de voter les lois mais aussi de s'assurer que le gouvernement exécute des actions bénéfiques au peuple.

Sans oublier que ce programme qui a comme objectif global d'accélérer la croissance et de réduire la pauvreté, se veut être un contrat d'engagement de gouvernance entre le gouvernement et le peuple.

Pour ce, avant d'investir le gouvernement Gizenga, les députés congolais devraient lui exiger en toute honnêteté et patriotisme, l'élaboration d'un programme solide, concret et précis qui réponde aux besoins exprimés par le peuple congolais.

Oslo, 22 février 07

Georges Z. Nalenga

Activiste de droits de l'homme

Email : zibige@yahoo.com

Congo Vision


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.