Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

Le piège de l'article7 dans la constitution rwandaise contre la souveraineté de la R D Congo

Il y a quelques temps un journaliste congolais du journal « le coulisse », avait évoqué cet article 7 de la constitution rwandaise en terme de confusion.   Et pourtant à y regarder de près tout se déroule selon un plan  intentionnellement conçu pour occuper progressivement l'est du Congo. Lorsqu'on observe le déroulement de cette guerre d'agression rwandaise  il y a des signes révélateurs qui ne cachent pas l'intention hégémoniste du Rwanda contre la R D Congo.  

1. La recherche par tous les moyens d'une identité au Congo, chose déjà acquise par la création depuis 1996 d'une tribu des Banyamulenges de l'ethnie tutsi et bien des années avant,  des Banyabwishi  de l'ethnie hutu, tribu  acquise sans bruit),  

2 . Dépeupler par les tueries, viols, massacres de tout genre les régions convoitées à l'est,  occupée par les autochtones pour les remplacer par la population   rwandaise (Hutu/Tutsi confondus), le nombre de cinq millions des morts à l'est de la R D Congo, le démontre à suffisance.  

3. Les rwandais (Hutu/Tutsi) devenus  congolais dans des circonstances peu avouables et pour un but bien précis (conquête de la terre à l'est de la RD Congo), gardent la nationalité rwandaise comme leur constitution le stipule. De cette manière, dans les années qui viennent, il sera très facile au Rwanda de s'accaparer de la partie convoitée,  occupée déjà par ces ressortissants. C'est pour dire que le Rwanda a tout planifié pour occuper l'est de la R D Congo par la ruse.   L'article 7 de la constitution rwandaise, confirme nos dires.   

En validant les candidatures de Azarias Ruberwa et d'autres rwandais pour les élections présidentielles et législatives, les dirigeants congolais ont ils pris connaissance de cet article 7 de la constitution rwandaise ci-dessous qui stipule  ce qui suit :  

Article 7 « Toute personne a droit à la nationalité. La double nationalité est permise.  

La nationalité rwandaise d'origine ne peut être retirée.   Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité ni du droit de changer de nationalité. Les Rwandais ou leurs descendants qui, entre le 1er novembre 1959 et le 31 décembre 1994, ont perdu la nationalité rwandaise suite à l'acquisition d'une nationalité étrangère sont d'office réintégrés dans la nationalité rwandaise s'ils reviennent s'installer au Rwanda. Les personnes d'origine rwandaise et leurs descendants ont le droit d'acquérir la nationalité rwandaise, s'ils le demandent.» Référence: http://www.aidh.org/txtref/2004/const-rwanda.htm  

1. Comment comprendre que certains congolais qui s'acharnent sur les origines de Joseph Kabila dont ses parents biologiques sont bien connus (Feu Laurent D. Kabila et Maman Sifa) n'ont pas pu saisir le caractère malicieux de cet article 7 et ouvrir l'il sur les vrais originaires du Rwanda comme Azarias Ruberwa, Bizimana Karamuheto alias bizima-kara, Moïse Nyarugabo, etc.   L'opinion congolaise sait que A. Ruberwa est celui-là même qui ne cache pas ses origines et dont ses idées et ses pensées convergent beaucoup plus vers le Rwanda, son pays d'origine. Il n'a jamais condamné en aucune manière l'agression rwandaise ni accuser Kagame des  crimes perpétrés en R D Congo.   Le silence manifeste de tous ces apprentis politiciens et opposants  véreux sur le cas des vrais rwandais infiltrés au gouvernement et  bien identifiés par le peuple,  prouve à suffisance la complicité avec ces ennemis du peuple congolais et le désintéressement du sort de l'état congolais et de sa population.   

2. Comment la CEI a-t-elle validé la candidature de A. Ruberwa alors que celui-ci est susceptible de porter plus d'une  nationalité (Voir article 7 constitution rwandaise), au moment où la nationalité congolaise est une et exclusive?    

3. Ruberwa et les autres candidats rwandais ne constitueraient ils pas un danger imminent auprès de la population congolaise une fois élu  au regard de l'article 7 de la constitution  de leur pays d'origine qui du reste a agressé la RD Congo ?   Eux qui trouvent du plaisir à voir les soldats  de FARDC toucher un salaire  de misère (25 $/mois) nulle part payé au monde. Quoique celui-ci rejette la responsabilité au gouvernement de la transition, qu'à t il proposé de concret, en tant que vice président chargé de la défense et pour améliorer les conditions sociales de l'armée ?  La logique est claire, plus ils (les soldats) seront mécontents de leurs situations sociales, moins ils seront engagés pour la sécurité et la défense  du pays. Et A. Ruberwa le sait parfaitement bien. En exigeant la vice-présidence de la défense et à Sun city, le rwandais A. Ruberwa avait pour mission d'affaiblir l'armée congolaise au profit des troupes envahisseuses rwandaises.  

Aux USA où règne la démocratie, on a jamais accepté de mettre à la tête du pays un américain naturalisé pour dire qui n'est pas né aux USA. Aussi Kagame qui a envoyé ses espions en RD Congo n'a jamais osé nommer ne fût ce que au poste de commissaire zone un ressortissant congolais naturalisé rwandais si ce ne sont que des rwandais devenus congolais (banyamulenge) par aventure en R D Congo et retournés au Rwanda,  comme James Kaberebe (ex chef d'état-major de l'armée congolaise et actuellement chef d'état major de l'armée rwandaise), Déogratias Bugera et les autres encore en mission au Congo que tout le monde connaît ci-dessous  

Géographiquement parlant,  la R D Congo est entourée de neuf pays voisins. Que deviendrait elle si les ressortissants des ces pays voisins vivant au Congo se fabriquaient une tribu de toute pièce dans le but de s'approprier une partie de la terre comme c'est le cas avec le Rwanda. Il est grand temps que les congolais mettent leurs divergences de côté et combattent tous ensemble leurs ennemis communs, les envahisseurs rwandais. La R D Congo est une terre d'accueil avec son hospitalité légendaire et la porte reste toujours ouverte à tout étranger qui a des bonnes intentions de servir la nation congolaise.  

Nous savons que lorsqu'on évoque le problème de nationalité en R D Congo, les usurpateurs rwandais et certains aigris qui ne comprennent pas la fourberie rwandaise, crient à la  congolité auprès de l'opinion international, argument qui  sert  de couverture pour les vrais rwandais infiltrés dans l'exécutif du pays  par l'accord globale et inclusif de Sun city.   Ainsi, ceux-ci poursuivent sans inquiétude leur mission de la fragilisation des institutions de la RD Congo au profit du criminel Kagame et de son cousin Museveni dont le rêve est d'ériger l'empire Hima dans les grands- Lacs.

Comme bon nombre des rwandais vivant au Congo le souhaite aussi.  Les bruits sans fondement autour de la nationalité de Joseph Kabila ne sont que  purs mascarades inventés par les rwandais, qui utilisent comme toujours certains congolais aigris comme masque pour agir, en vue de détourner  l'attention de la population congolaise contre les vrais imposteurs,  Azarias Ruberwa, Bizimana Karamuheto alias bizima-kara, Moïse Nyarugabo, etc. envoyés par Kagame pour finaliser leur rêve d'occuper l'est du Congo.  

La tactique est bien simple, sachant que les congolais ne les supportent pas(les rwandais)   suite aux crimes atroces et sauvages qu'ils ont commis au Congo et très convaincus de la protection internationale de leurs ressortissant regroupés dans la fameuse tribu Nyamulenge créée de toute pièce sur le sol congolais depuis la guerre de 1996 et  dont tous s'y identifient lorsqu'ils traversent la frontière vers la RD Congo, ceux-ci (les rwandais) poussent les congolais à la haine contre eux pour captiver l'attention internationale qui jugerais utile de protéger les  tutsis rwandais vivant en RD Congo sous ce fameux nom de Nyamulenge.  Traiter Joseph Kabila de rwandais devant le peuple congolais  est l'une des stratégies rwandaise  qui revêt un double avantage pour ces ennemis de la paix au Congo.

D'une part elle crée un climat de doute et de  manque confiance du peuple congolais sur la personne de Joseph Kabila dont ils (rwandais) sont intrigués par son silence et ne sont pas sûr de le manipuler comme les autres roitelet traîtres du rcd/Goma et d'autre part, les géniteurs de cette idée machiavélique attendent  avec impatience que la population congolaise s'en prennent  par effet rétroactif  aussi au rwandais dit nyamulenge vivant au Congo pour justifier la raison d'ériger Minembwe en territoire !   Pour réaliser cette sale besogne, le choix de l'Udps tshisekediste, n'a pas été un fait du hasard car celui-ci ne se retrouve nulle part dans le processus de la transition dont il s'est auto-exclu ou exclu par une possible ruse rwandaise (mauvais conseils) comme il existe entre l'udps/Tshisekediste et le rcd/Goma une alliance. Les différents écrits sans fondement sur les origines rwandaises  de Joseph Kabila sur le web site de l'Udps le prouve à suffisance.

Sans oublier monsieur Ngbanda aveuglé par la haine contre Kabila père qui lui a arraché le morceau de beefsteak de la bouche (chute de Mobutu), se venge sur Joseph Kabila,  le fils du feu LDK.   Par manque de preuves sur l'identité parait-il rwandaise  de Joseph Kabila dont le peuple a exigé à tout ces garçons de course au service des rwandais, ces derniers ont fini par truquer des photos et raconter des histoires nigauds contre Joseph Kabila,  histoires dignes des personnes souffrant de schizophrénie. Sans le savoir, ils l'ont élevé (Joseph) à  un échelon très supérieur qu'ils ne pourront plus l'atteindre du point de vue de la personnalité. Le peuple congolais n'est pas dupe, il sait  aujourd'hui que tout ce qu'on a écrit sur Joseph Kabila  relatif à l'origine rwandaise, c'est du pur mensonge.  

Au Rwanda,  le peuple congolais doit le savoir, la seule personne qui dérange leur plan contre le Congo, c'est Joseph Kabila parce qu'il est le fils de celui qui  connaissait à fond  les visées rwandaises au Congo.  ( Feu LDK)   Tout ces infiltrés rwandais (A. Ruberwa, Bizimana Karamuheto alias bizima-kara, Moïse Nyarugabo, etc.) seront  considérés comme des héros au Rwanda après la conquête entière  de la terre promise, le Kivu (ou la fameuse mine du Roi Salomon, nous y reviendrons) si les congolais continuent toujours à faire preuve d'immaturité.    

Ne l'oublions pas, un président rwandais Hutu (Pasteur Bizimungu) avait même évoqué en 1996 à une radio internationale RFI la convocation de la conférence de Berlin II pour revoir la frontière rwando-congolaise lors de la première guerre. Aussi Butros-Butros Ghali ancien secrétaire général de Nations Unies n'avait il pas parlé le problème de HUTU land et TUTSI land à l'est du Congo déjà en 1994. Cela pouvais déjà suffire pour donner une puce à l'oreille aux congolais véreux.  

Ainsi tout ceux qui veulent faire croire  à la population congolaise que Joseph est d'origine rwandaise à la veille des élections, sont soit au service du Rwanda ou ils le font par la jalousie et la haine. Ce qui est tout à fait inacceptable au moment où le Rwanda a un plan d'occupation progressive à l'est de la RD Congo  Que les congolais rancuniers et tribalistes en mal de positionnement politique cessent d'endormir la population  congolaise en racontant des niaiseries sur les origines de Joseph Kabila ou en cherchant à truquer les photos sur la personne de ce dernier.

Les vrais rwandais infiltrés dans l'exécutif de la RD Congo sont connus des tout le monde et le moment venu ils seront tous dénoncés avec preuve à l'appui comme des espions rwandais en mission, soit par leurs complices et traîtres  congolais du rcd/Goma ou par leur frères rwandais du Rwanda qui les voit s'enrichir à moindre effort en RD Congo.

Le peuple congolais n'a pas besoin des montages photographiques qu'utilisent certains schizophrènes  pour dénicher les vrais usurpateurs de nationalité. Le moment venu, eux même prendront le large comme les autres qui les ont précédé vers le Rwanda.

Gatera Viateur

Goma, le 01. 07. 2006


CONGO : AMNESIE OU LETHARGIE MENTALE. Berlin février 1885 BIS



AMNESIE OU LETHARGIE MENTALE DU CONGOLAI ? Berlin février 1885 Kinshasa 30 juillet 06
PEUT ON IMAGINER EN EUROPE LA CANDITATURE D'UN ACOLYTE OU REJETONS D'UN DICTATEUR ? 

Le congolais ne fait que commerce de lui-même, avec tous les percepteurs et polyvoleurs qui défilent chez lui ou à la tête de son pays. Les pressent, l'embrouillent, l'acculent. Aujourd'hui n'en a-t-il pas marre de ces candidats sans programmes politiques et du militantisme politique professé ? Et avec comme seul thème de campagne : PRIMUS, SKOL ou ''BOULALIMA'' Comme Mobutu à Mbandaka, ''Awa na Mbandaka bolingi nini ? Et tous comme de moutons de répondre ''BOULALIMA'', entendez BRALIMA.

N'en a t il pas raz le bol d'entendre toujours les mêmes discours interchangeables, raz l'bol de racler le fond de leur tirelire pour survivre, ou de mendier, raz le bol de vivre par procuration et à crédit et d'attendre dire «oui, mais, nous vaincrons ».
Nous vaincrons !!! Mais. !!! Quand. ?
Pauvre Congolais, déjà absent lorsque les faucons impérialistes décidèrent de ton sort en février 1885, et aujourd'hui l'histoire se répète et se construira toujours sans toi ?

Aujourd'hui encore, les mêmes usurpateurs à la différence qu'ils se sont fait représentés par leurs vassaux ont décidé des règlements intérieurs  qui doivent régir ton CONGO, de qui va gérer la magistrature suprême de TON CONGO, mis sous tutelle du Rwanda, par la France, Les USA, la Belgique.

Aujourd'hui encore les acolytes et rejetons de la dictature du Maréchal président meurent d'envie de revenir aux affaires pour que la fête recommence ! Ces hommes sans notion d'auto-analyse sont convaincus qu'une population majoritairement analphabète dans un pays potentiellement très riche est une aubaine pour servir leur goût du pouvoir et de l'argent facile.

En votant cette loi fondamentale qu'il ne connaissait pas le contenu ni les conséquences; le congolais s'est trompé de rêve une fois de plus, comme avec l'indépendance et le 24 novembre 1965. Quel foutoir !

Le 3 janvier 1960 à Thysville, le fameux commandant  de la Force Publique, Le général JAANSENS écrit sur un tableau noir,  cette célèbre paraphrase de triste mémoire et ironique : APRES L'INDEPENDANCE EGAL  AVANT L'INDEPENDANCE.
Aujourd'hui les usurpateurs, oligarques et thuriféraires des régimes Rwandais, Américains, Français, Belges et que sais-je encore, se frottent déjà les bras, et se disent :
APRES LES ELECTIONS EGAL  AVANT LES ELECTIONSS,
Comme à Berlin où se réunirent ces usurpateurs,
chacun un long couteau à la main.
A Berlin, ils couvrirent de lignes obliques, courbes, droites,
droite, courbes, obliques, la carte de l'Afrique.
Voici ta part, la tienne la voilà
Prends ces forets, j'avale ces mines d'or de Kisangani.
Prends la MIBA, les mines de Katanga pour moi,
Laisse ces eaux pour moi, SNEL et REGIDESO
Prends ces montagnes, ces Colthans du Kivu
Prends tel ministère, laisse l'autre ministère pour moi.
L'Amérique et la France sanctifient leur rencontre :
" Dieu a créé cette terre pour nous, Amen."

Pauvre Congolais, ces lunatiques au Pouvoir et Candidats à la magistrature suprême qui parlent de justice et d'égalité sociale pour une vie soit disant meilleure. Mon cul ! On vous anesthésie simplement  l'esprit et la mémoire à coup des discours, et des Primus. On fait des vous des ventres mous, des êtres sans fierté, avilis par la certitude d'avoir une hypothétique récompense aussi longtemps que vous fournirez vos efforts, vos voix pour entretenir cette Maffia légale, tout en ayant conscience de laisser à d'autres décider de votre destin.
Congolais sortez de cette léthargie mentale, de cette torpeur politique pour penser à l'avenir du Congo au lieu de laisser aux chiens polyvoleurs et vassaux de l'occident, décider de votre lendemain.

Peut on imaginer en Allemagne, la candidature à la magistrature suprême d'un descendant d'Adolphe HITLER ? Ou en Italie, d'un descendant de MUSSOLINI ? Ou en Roumanie d'un descendant de NICOLAÏ CAUSESCUS ? En France, d'un descendant de Maurice PAPON, du Général PETAAIN ? Ou en Haïti d'un descendant de Bébé DOC-DUVALIER ? Ou plus proche de nous, d'un Héritier de MUANA MBOKA Jean Bedel BOKASSA ?

Le congolais a-t-il la mémoire aussi courte ? Où sont ces journalistes qui ''réclamaient'' hier le départ de Mobutu, la presse est elle anesthésiée ou aveugle, ou opportuniste ? Les membres de la CEI ont-ils si vite oublié les crimes, les atrocités commises par MOBUTU et ses proches ? Combien des mariages cassés, des foyers éclatés du fait du Mobutisme, Combien d'exilés du ventre, des sociaux économiques, des Shegués,  des ballados, des filles arpentant les trottoirs du Bd du 30 juin du fait du Mobutisme ?  Combien des veuves, d'orphelins

Je ne prône pas la haine contre les descendants de MOBUTU, mais j'ai le droit de dire TEL PERE, TEL FILS, un chien n'engendre qu'un chien et, attention, NGANDO NA MOKOLI EKOBONGUANA NZETE TE.

Je demande aux Congolais qui sont à Kinshasa de faire pression à la CEI d'invalider certaine candidature. C'est une insulte au peuple congolais, un mépris à la souffrance du peuple congolais, une trahison aux millions de trucidés, à ceux qui sont morts dans des geôles de tristement célèbre cachot de la 2ème Cité de l'OUA, aux 4 martyrs de la place Pont Gabu/Place de la Cité, à ceux qui sont morts à Kisangani, Bandundu, des guerres fratricides, démoniaques provoquées par un régime pour assouvir et asseoir sa puissance maléfique et démoniaque de PRIMA CURRIA.
A Patrice LUMUMBA, A MANDRANDELE TANZI, A NGUZ I KARL I BOND et à HENRIETTE SHEILHA KINKELA, assassinée, victime d'un poison qui ne lui était pas destiné, à tous ceux, morts célèbres ou morts ANONYMES.
AU NOM DE CES MORTS, VICTIME DU MOBUTISME, je demande l'invalidation de tous ceux-là ou celles-là qui se savent la main tachée des sang des innocents de se retirer.

Hamouri THAMBWE
forum_congo@yahoo.fr


La gestion politique d'une nation est sanctionnée par un bilan.

Chers compatriotes,
Ne nous trompons pas d'ennemis ni de circonstances!
La gestion d'un pays n'est pas la musique qui est juste une question de goût et d'appréciation personnelle.

La gestion politique d'une nation est sanctionnée par un bilan.
En partant de ce principe, les congolais doivent comparer avec recul les divers bilans de la   gestion de la chose publique durant ces 40 dernières années avant de définir les stratégies pour la suite du combat.

Chers compatriotes, savez-vous que depuis l'indépendance à nos jours, les politiciens de tous bords (étrangers et nationaux) ont entretenu l'analphabétisme et l'ignorance, la religion et le culte religieux pour amener l'opinion publique congolaise à confondre ses amis et ses ennemis?

Depuis Lumumba en passant par Mobutu jusqu'à Joseph Kabila la politique internationale a beaucoup changé, le sous développement de l'Afrique n'intéresse personne. (Écoutez colon gentil de SAM MANGUANA S.V.P)

Mobutu avec ses acolytes ont littéralement brûlé le pays, aujourd'hui encore les rejetons de la dictature du Maréchal président meurent d'envie de revenir aux affaires pour que la fête recommence! Ces hommes sans notion d'auto-analyse sont convaincus qu'une population majoritairement analphabète dans un pays potentiellement très riche est une aubaine pour servir leur goût du pouvoir et de l'argent facile.

Ne nous trompons pas d'ennemis, l'ennemi du congolais c'est avant tout le narcissisme et le fanatisme.
Si nous disons que le pays est malade, qu'il lui faut une grande thérapie, cette thérapie repose avant tout sur la qualité de l'homme congolais.

L'expérience de 35 ans sous la dictature de Mobutu et ses acolytes doit obligatoirement nous apprendre que ce n'est ni par les injures, ni par les attitudes grossières envers nos dirigeants et autres oppresseurs mais plutôt par la conciliation de nos problèmes nationaux avec les préoccupations actuelles de l'homme congolais que nous gagnerons la première bataille de cette grande guerre vers notre liberté.

Combattons encore parce que la victoire se rapproche de nous, veillons à ce que les élections soient libres, transparentes et démocratiques, unissons nous avec les coeurs pour que le candidat du peuple gagne.
Notre ennemi est congolais, il s'appelle dictature, exclusion, anarchisme, corruption, narcissisme, analphabétisme, fanatisme, intolérance, tribalisme, paresse, il est aux affaires au Congo et vit parmi nous dans la diaspora congolaise. Battons nous pour qu'il quitte définitivement notre beau Congo et ne nous trompons pas d'ennemis.

La puissance et la grandeur d'un peuple ou d'une nation ne sont jamais le produit de  sa superficie ni de ses richesses potentielles mais les fruits de la qualité des hommes qui composent cette nation.

Dans une bataille où il y a confusion entre ennemi et allier, la victoire est perdue d'avance.
Ne faisons pas l'amalgame entre fanatisme et convictions politiques.

Pourquoi  40 ans de somnambulisme magnétique pendant que le Rwanda et l'Ouganda deviennent de nation  riche et prospère avec les fruits de nos terres ?
Pourquoi ce retard au moment où le Bénin renforce sa démocratie et l'Angola se positionne comme la puissance régionale ?

Christopher Hamouri THAMBWE
forum_congo@yahoo.fr


Chers compatriotes, Sur notre site www.ucdp-info.com dans la rubrique Opinions  : 2 articles ont attiré notre attention :

1. Le candidat Jean Pierre Bemba autour duquel, d'une part, se resserre l'étau de la justice du TPI pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, et, d'autre part, s'accumulent les plaintes pour malversations et abus de biens sociaux, est dans la tourmente ! Bwana Musema Kueli brosse et dévoile dans cet article de quelle manière Jean Pierre Bemba se moque des congolais en usant avec arrogance des biens collectifs comme si ce sont ses biens privés ! Lisez l'article en cliquant sur www.ucdp-info.com puis Opinions.

2. « Cap sur la troisième République : un élan patriotique et démocratique irréversible  » de Lwakale Mubengay Bafwa qui remet les événements dans leur contexte et démontre qu'en dépit des gesticulations politiciennes des ennemis du peuple congolais, il  est en phase de récupération de son pouvoir de choisir les hommes et les femmes qui conduiront sa destinée !! Lisez l'article en cliquant sur www.ucdp-info.com puis Opinions.

Info UCDP
RDC Union de Congolais pour la Défense de la Patrie


A propos de l'article de Loïmba Nele sur la congolité de Joseph K

Mon frère Loïmba Baise Nele

Losqu'on est en face d'un doute aussi important pour l'avenir d'une nation, de surcroît, victime des malveillances internationales depuis presque un demi millénaire, il faut être prudent pour faire valoir un principe inventé par les matérialistes modernes pour couvrir certains  méfaits commis par les autorités.

En effet, concernant la filiation de Kabila à ses deux présumés parents, feu Mzee Laurent D. Kabila et mama Sifa, il n'y a à mon avis aucun mal ni aucun que les congolais se posent la question. Ceci d'autant plus que des voix non entendues ici au Katanga partagent le même doute, dès l'arrivée de feu Mzee et sa famille biologique à Lubumbashi en 1997.

Je pense que les intellectuels que vous qualifiez au rabais ne méritent pas votre insulte.

Pour votre attention, si Joseph et Sifa ne se réprochent rien, et s'ils tenaient à dissiper le doute qui est absolument valable, Sifa et Joseph auraient joué un jeu victorieux sans passer à l'acte médical; il suffisait d'accepter même théoriquement le test en signe de bonne volonté et le peuple congolais allait se taire.

En réfusant systématiquement de se soumettre à ce test, Sifa et Joseph ont eux-mêmes réveillé l'attention du peuple et renforcé le doute de ses accusateurs, étant entendu que ces personnes étaient totalement inconnues aussi bien au Katanga que partout ailleurs en RDCongo.

Entre le refus catégorique injustifié de l'accusé et le doute populaire, on a l'impression que l'accusateur a raison. Et quel que soit le résultat des présidentielles, ce verdict risque de rester éternellement valable si ce test n'est pas réalisé.

C'est aux accusés de savoir se dépasser et de s'y soumettre. Ils en gagneront encore plus en cas des résultats biologiques convaiquants.

C'était l'opinion d'un conseiller bénévole.

Daniel Nyembo
Dany_1702@hotmail.fr


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.