Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

Discours Préisdent colonie RDC au Gabon


Excellence Madame Edith Lucie Bongo Ondimba,

Excellences Messieurs les Ministres d'Etat,

Excellences Messieurs les Ministres,

Excellences Monsieur et madame les Ministres Délégués,

Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,

Excellences Messieurs et mesdames les Ambassadeurs,

Chers collègues présidents des colonies et des associations,

Distingués invités,

Chers compatriotes,  

Nous venons, par notre installation, de couronner notre premier acte de démocratie, de liberté et d'engagement vis-à-vis de nous-mêmes, de notre patrie, des représentants de notre pays, du peuple gabonais et des autres communautés étrangères résidant sur le territoire gabonais.

Aussi, est-ce avec une réelle satisfaction que nous observons la prise de conscience extraordinaire de véritables enjeux de la démarche initiée par Son excellence monsieur l'Ambassadeur Jeannot Tshoha Letamba.

En effet, nos compatriotes adhèrent de plus en plus à l'idée d'une communauté congolaise plus structurée, plus soudée, plus organisée et plus attentive aux maux dont souffrent les congolais. Que Son Excellence monsieur l'Ambassadeur trouve ici l'expression de nos chaleureuses et sincères félicitations.

Et c'est ici aussi l'occasion de rendre un vibrant hommage à toutes les congolaises et à tous les congolais qui ont marché partout pour apporter l'information le plus loin possible afin de convaincre davantage des compatriotes à répondre positivement à l'appel lancé par le Chef de mission diplomatique de notre pays au Gabon. Voici pourquoi chers compatriotes, dans l'objectif de retrouver cette fibre patriotique qui nous a fait défaut pendant de longues années, nous n'avons pas hésité un seul instant à vous proposer nos modestes services au poste de président national de la communauté congolaise au Gabon.

Cette fonction, nous la considérons comme étant celle d'impulsion et de rassemblement de toutes les filles et de tous les fils de notre pays vivant sur le territoire gabonais afin de relever le défi de la crise que traverse notre communauté.

Cette crise qui se caractérise par un manque de confiance criant entre congolais, une mauvaise foi avérée (pourtant injustifié), par la haine, le colportage, la médisance, la calomnie, la jalousie et nous en passons. Dès lors que tout le monde s'engage réellement et sincèrement à remettre sur pied cette communauté, y a t il vraiment encore des raisons objectives pour que nous ne puissions jamais réussir ?

Sinon simplement rappeler que pour relever ce défi, il nous faut renoncer réellement au mal et nous convertir résolument au bien en épousant des valeurs telles que l'amour, la confiance, la solidarité, l'entraide, le respect…car la vraie richesse valable c'est celle qui vient du cœur et de l'esprit.

C'est justement pour restaurer l'âme congolaise que l'équipe que nous dirigeons aura à cœur d'atteindre très rapidement les objectifs clairement définis dans nos statuts et règlement intérieur.

C'est compte tenu de l'ampleur de la tâche qui est nôtre, que nous avons cru judicieux de pouvoir installer des antennes dans nos quartiers et de mettre sur pied des commissions qui travailleront dans le sens des attentes de notre communauté. Parmi les commissions à créer, il y a notamment : Les commissions : Santé, Affaires sociales, sport et loisirs, Culture et art, morale et éthique, femmes, jeunesse, etc.

Pour nous faciliter mutuellement la tâche, nous demandons vivement à chaque compatriote d'appartenir à une ou plusieurs associations congolaises de son choix. Ceci nous permettra de localiser chacun de nous et de donner d'avoir des nouvelles par le biais des associations.

Pour réaliser notre rêve commun, les congolais doivent se faire enregistrer auprès de notre ambassade en ayant surtout la carte consulaire. Régulariser la situation vis à vis de l'administration gabonaise ce qui naturellement facilitera de s'émouvoir sans crainte et encouragera l'initiative privée.

Pour y parvenir, des dispositions précises seront prises au niveau de notre communauté pour aider nos compatriotes à obtenir leurs titres de séjour.

Pour ce qui est de la santé, permettez-nous d'être un peu plus direct avec vous, tout congolais est malade. Il faut bien qu'on se le dise. Chacun de nous traîne une maladie quelque part.

Ne dit-on pas que tout homme sain est un malade qui s'ignore ? Il nous faut prendre toutes les dispositions qui s'imposent pour que la prévention soit la règle et que la guérison soit l'exception qui confirme cette règle. Il nous faut donc mener des études en associant des médecins, des pharmaciens, des infirmiers, des délégués médicaux et autres personnels de santé pour bien définir des stratégies adéquates pouvant garantir la couverture sanitaire à nos compatriotes.

Une collaboration étroite avec les organes gabonais, sous régionaux et onusiens est nécessaire pour lutter contre le VIH/SIDA. Cela demande naturellement une implication totale et un engagement responsable de notre communauté.  

Enfin, nous devons nous encourager et nous soutenir les uns les autres à faire le dépistage volontaire du VIH/SIDA, de la Tuberculose , des MST, de l'Hépatite... Cela demande une prise de conscience de chacun de nous.

Cela demande aussi énormément des moyens d'où la nécessité d'inciter les congolais à l'épargne (Organiser des tontines, des mutuelles…). Il est plus qu'impérieux d'organiser les femmes congolaises dans leurs ménages (Cotiser pour les équiper au niveau de leurs ménages, dans leurs commerces…)

Le moment est venu de promouvoir la femme congolaise et l'inciter vers son propre développement, de renforcer les capacités dans le cadre approche genre (Egalité entre homme et femme), de former la femme congolaise à assumer pleinement son rôle de femme de ménage, de femme responsable (travailleuse), de femme engagée dans les activités génératrices des revenus (commerces, tontines…)

Peut être faut il rappeler que notre ambassade n'est pas l'armée du salut ni une officine pour malades. Pour lui faire jouer son rôle de puissance publique en notre faveur, il appartient à la communauté de s'investir pleinement et efficacement pour redorer son image.

Nous allons donc nous appuyer sur les hommes d'Eglise, les associations existantes et à venir afin qu'elles servent de véritables relais dans la sensibilisation et la conscientisation des membres de notre communauté.

Pour faciliter les contacts avec votre bureau, une ligne téléphonique d'urgence ouverte 24/24 sera mise à votre disposition pour que vous puissiez appeler chaque fois que besoin se fera sentir. Parallèlement, un site Internet sera créé pour ouvrir la communauté au monde.

Tout ceci exige beaucoup d'efforts et des sacrifices. C'est pourquoi, il faut commencer par recenser les congolais.  

Excellence Madame Edith Lucie Bongo Ondimba,

Excellences Messiers les Ministres d'Etat,

Excellences Messiers les Ministres,

Excellences Monsieur et madame les Ministres Délégués,

Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,

Excellences Messieurs et mesdames les Ambassadeurs,

Chers collègues présidents des colonies et des associations,

Distingués invités,

Chers compatriotes,  

Nous avons la conviction qu'à travers la religion, nous allons promouvoir les valeurs morales et d'éthique, une tâche assez ardue, compte tenu du niveau de déliquescence de notre communauté. Il est impératif de commencer par soigner l »image de l'homme de Dieu afin que lui, à son tour, puisse soigner l'homme congolais depuis et son esprit puisqu'on ne donne que ce qu'on a.

Il n'est point besoin de souligner que pour réussir le pari de relever notre communauté, il nous faut une grande foi dans l'homme, une haute confiance en nous-mêmes. Nous ne manquons pas de ces atouts chers compatriotes, mais au dessus de ces atouts, il y a le bâtisseur éternel sans lequel en vain nous peinerons et le gardien par excellence sans lequel en vain nous veillerons sur notre peuple.

C'est donc maintenant et ici l'occasion de demander à Dieu le Créateur de nous donner la force et courage nécessaires pour entreprendre la renaissance de notre communauté avec espoir, sourire et optimisme.  

Je vous remercie.

Victor Fuakuansoni
nzolamesov@yahoo.fr

© Congo Vision


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.