Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

Mise au point: Qui va gagne les élections en RDC en 2006?

Cher compatriote Alimasi,

Je tiens sincèrement à vous remercier pour votre mise au point, au sujet de votre article publié sur Congo Vision, intitulé : " Qui va gagner les élections en RDC ? " Je me réjoui de l'analyse qui apparaît maintenant dans votre mise au point, et qui est à mon contraire au contenu de votre article. Je vous rassure que le but ici n'est pas de chercher la polémique, encore moins de dénigrer votre personne, que somme toute je suis tenu à respecter, mais pour qu'à travers ce débat, on puisse les uns et les autres enrichir nos pensées et nos réflexions sur les enjeux importants qui divisent la classe politique congolaise.

Pour revenir à votre article, j'ai souligné les remarques suivantes :

Vous dites que sur base des résultats du référendum, les deux Kasai représentent un poids négligeable du point de vue démographique. Et le Tshiluba sur le plan purement électoral. Je ne suis pas du tout d'accord avec vous. Dans une élection, tout peut se jouer même dans une petite ville. Et en parlant du Tshiluba, permettez-moi de vous faire remarquer qu'il s'agit d'une variable qui a sa place sur le plan purement "linguistique". Et ceci n'a rien à avoir avec une élection. Première erreur.

Ensuite, vous vous trompez, c'est lorsque vous affirmez par conséquent, que "Le candidat qui compterait sur cet électorat a peu de chance de l'emporter. Et dans le même ordre d'idées, vous pensez que le candidat de l'Est a beaucoup de chance de l'emporter, compte du poids démographique et du Swahili, en se rassurant, dites-vous, de son électorat traditionnel . Arrêtons-nous un peu. Pouvez-vous m'expliquer, cher compatriote, ce que vous appelez  le Candidat de l'Est ? C'est qui le candidat de l'Est ? Où a-t-il trouvé " son électorat traditionnel " alors que depuis près de 40 ans il n' y a jamais eu d'élections véritables dans notre pays ? Ils sont 33. Et chacun d'eux sait que chaque voix compte dans une élection présidentielle. on l'a vu aux USA, et tout récemment en Italie. Quel est ce candidat qui se permettrait de compter seulement sur un électorat choisi, ne parlant que la même langue que lui ? Non, mon frère, votre analyse comporte des erreurs que nous avons simplement voulu soulever. Il y a quelques années, au moment fort de la tenue du Dialogue Intercongolais en Afrique du Sud, on a vu Etienne Tshisekedi visiter l'Est du pays. Il a même adressé un message à ses compatriotes de l'Est en direct à la télévision. Nul n'ignore que le succès de sa visite a irrité les faucons du pouvoir à Kinshasa, qui ont défilé sur les antennes de la radio et la télévison nationales pour insulter, voire appeller au meurtre du Président de l'UDPS. Ceci ne veut pas dire non plus que Tshisekedi a l'Est du pays dans sa poche, mais illustre le fait que n'importe quel candidat peut gagner là où on pense qu'il ne peut pas. Et la maîtrise de la langue n'a aucune influence, parce que Tshisekedi, à ce que je sache, n'a fait aucun discours en Swahili pendant sa tournée.

Ensuite, vouloir dire que la langue est une variable importante dans cette élection présidentielle de tous les dangers, est un exercice dangereux qui rsiquerait de "tribaliser" les échéances électorales. En d'autres termes, vous pensez que les Baswahili choisiront un des leurs, les Bakongo feraient de même, les Baluba aussi, les Bangala pourquoi pas ! Je ne vois pas JP Bemba tenir des meetings en tshiluba devant les populations du Kasai. Est-ce dire qu'il n'a aucune chance de gagner des voix au Kasai ? Bien sûr que oui. Non pas en raison de ses connaissances du tshiluba, mais de ce que nos compatriotes du Sud pensent de lui. Chaque candidat devra parcourir l'ensemble du pays, et convaincre chacun et chacune de nos compatriotes, et ce, quelle soit la langue qu'il maîtrise. Et à l'arrivée, le peuple choisira son futur Président, en fonction de ses mérites, ses qualités d'homme d'Etat, ses valeurs morales, sa compétence. Ils partent tous avec les mêmes chances. C'est pourquoi nous disons qu'il n' y a pas de Candidat de l'Est, ni de camdidat du Kasai. Et ce sont les hommes qui voteront en âme et conscience, pas les langues de communication. En conclusion, les variables utilisées dans votre article, ayant pour référence le référendum de Malu Malu, constitue à nos yeux, une fausse base qui fait que toute cette analyse telle que présentée dans votre article, ne comporte vraiment aucune crédibilité. Sincères Salutations. Merci.

Donatien Beya,
Allemagne
nodet_beya@yahoo.de


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.