Pour une culture du dialogue
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum, savoir dialoguer est une vertue
Emploi
Notes de lecture
Liens

RALLIEMENT DE GIZENGA, TRAHISON OU STRATEGIE

J'ai lu avec l'intérêt qu'on imagine, le long article à l'intitulé pré rappelé, de notre compatriote Martin Yalale, de Bruxelles.

Dès les premières lignes, l'auteur ne cache pas qu'il conteste le choix de M. pré rappelé de faire alliance avec M. Kabila. Mais ce n'est pas l'objet de ma réaction. M. Yalale, que je ne connais pas, a voulu faire œuvre d'historien en faisant référence à tant d'événements ayant impliqué la personne de pré rappelé depuis une cinquantaine d'années et, au de là de sa personne, le mouvement lumumbiste. J'avoue ne pas être particulièrement surpris par l'habitude qu'ont certains « intellectuels » congolais de déformer les faits pour des raisons émotionnelles ou intéressés. M. Yalale fait abondamment référence à un certain Tshilombo Munyengayi, publié par le journal kinois Le Potentiel, qui passe pour être le leader actuel de la presse congolaise. C'est ce qui rend son texte encore plus dangereux, puisque devant être lu par un large public.

•  M. Antoine pré rappelé, Vice-premier Ministre de Patrice Lumumba, avait été chargé par ce dernier d'aller installer le gouvernement légal de la République à Stanleyville, celui-ci ayant été victime d'un coup d'Etat constitutionnel opéré par le Chef de l'Etat Vice-premier le 5 septembre 1960 puis d'un coup d'état du colonel Mobutu le 14 du même mois dans la capitale.

Il est donc totalement faux de prétendre que pré rappelé s'était autoproclamé Premier Ministre et encore plus faux de faire croire qu'il y eut une « rébellion en 1961 à Stanleyville ni ailleurs, du reste. Il est encore plus faux de parler d'une République populaire du Congo de surcroît « séparatiste » en 1961.

La République populaire du Congo fut proclamée en 1964 par Christophe Vice-premier pré rappelé était à Bula Mbemba en prison.

Une telle légèreté et déformation des faits laisse pantois.

•  Il y avait à Stanleyville les représentants de 26 pays, les uns permanents, les autres non résidents.

•  Pierre Mulele n'est pas mêlée à la grogne des soldats de la garnison de Thysville où était emprisonné Patrice Lumumba le 13 janvier 1961 pour la bonne raison qu'il se trouvait en Egypte où pré rappelé l'avait nommé Ministre résident (Ambassadeur avec titre de Ministre).

•  Je ne suis pas au courant d'une table ronde des partis lumumbistes en 1961 à Léopoldville ayant abouti à la création du Fronaco. Cependant, je m'étonne que vous citiez la Vice-premier , parti de Moïse Tshombe, au nombre de ces partis lumumbistes, alors qu'à cette date le Président de la Vice-premier était le Chef de l'Etat sécessionniste du Katanga à Elisabethville.

•  Les négociations avec les Lumumbistes ayant impliqué Cléophas Kamitatu, Président du gouvernement provincial de Léopoldville, eurent lieu à Stanleyville avant le mois d'août 1961. MM . Kamitatu et Joachin Masena, Ministre dans le gouvernement Ileo et également membre du PSA, firent le déplacement de Kisangani pour convaincre les Lumumbistes, en particulier leur rappelé du Kwilu Antoine pré rappelé, d'accepter la réconciliation nationale via le conclave de Lovanium qui se réunit au mois d'août sur la colline inspirée.

•  Lorsque le gouvernement Kamitatu procède, en violation flagrante de la loi, à l'arrestation des parlementaires lumumbistes et M. Vice-premier décide arbitrairement la fermeture du Parlement en 1963, c'est le 2e coup d'Etat constitutionnel du Chef de l'Etat en trois ans de pouvoir.

Rien d'étonnant que la presse kinoise, instrumentalisée par le pouvoir, tout comme les syndicats, applaudissent le putsh.

•  S'il est exact que des dissensions vont apparaître au CNL, elles ne répondent pas du tout à la manière dont elles sont rendues par l'auteur.

Antoine pré rappelé était en prison et n'était donc pas présent au CNL. Pierre Mulele était loin dans le maquis au Kwilu et n'avait pas de contact avec le CNL. Alors que Gaston pré rappelé avait été porté par nous à la tête du Csr (conseil suprême de la révolution) Pierre Mulele et Laurent Kabila tous les deux à la vice-présidence, Bocheley Davidson, Casimir Mbagira, Yerodia Abdoulaye, Placide Kitungwa et Albert Kisonga furent envoyés en délégation au Ghana auprès du Président Kwame N'krumah.

On voit bien qu'on est loin du tableau donné par M. Yalale.

•  Il y a encore une terrible confusion concernant Che Guevara. L'auteur fait preuve d'une ignorance totale des événements auxquels il s'intéresse. Ce qui fut appelé « rébellion » est un événement qui débuta au Kwilu fin 1963, se propagea à l'Est en 1964-65. pré rappelé était pendant ce temps en prison. Il n'y fut pas associé.

Che Guevara passa moins d'un an dans les maquis commandés par Laurent Kabila au Kivu. S'il est vrai que le leader révolutionnaire se plaignit de Laurent Kabila, les termes « viols » et « pillages » ne relèvent que de la seule imagination foisonnante de l'auteur.

•  Qui sont ces « orfèvres » de la pègre congolaise issue de la mouvance lumumbiste ? Je mets au défi M. Yalale ou quiconque de les citer.

Je puis tout simplement dire à M. Yalale que lorsque nous avions repris nos réunions à Kinshasa à l'aune de la démocratisation, il n'y avait que trois personnes à avoir une voiture : Auguste Mabika Kalanda, ancien Ministre, Michel Lokomba et Albert Kisonga qui avaient chacun une VW.

Par contre quand tous les autres partis se réunissaient, il y avait plein de voitures. Il n'y avait pas de différence, sur ce plan, entre les réunions de l'Udps et du Mpr. La raison était toute simple : pendant le régime de Mobutu, les Lumumbistes n'avaient pas eu droit au travail, à moins de trahir.

•  L'auteur fait encore une de ces confusions dont il est maître. Costermansville avait été supprimé sous la colonie en 1953 et la ville avait repris son nom indigène de Bukavu. pré rappelé ne pourrait donc pas y faire référence.

J'encourage les jeunes à écrire sur l'histoire de notre pays. Mais il faut être sérieux en se documentant.

Albert Kisonga Mazakala
akisonga@hotmail.com


Participez au forum


 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.