8 kinds of Smart
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Sur initiative familiale

L'orchestre Bella Bella ressuscité de ses cendres

Bella Bella¸ un des orchestres qui fit tabac vers les années 80 et qui s'effondra après la mort de ses principales têtes d'affiche, feux Maxime et Emile Soki, renaît de plus belle de ses cendres. Cela sur initiative des membres de leur famille biologique. Notamment Zizina, la fille héritière, et Mme Soki Fuani Eyenga, sœur des défunts artistes, et aussi des successeurs qui ont conquis par l'œuvre des fondateurs de ce groupe musical.

Pour donner le ton à cette relance des activités de Bella Bella , les musiciens regroupés au sein de cette structure musicale, s'activent dans d'intenses séances de répétition en prévision des productions inédites qu'ils livreront à Kinshasa, dans les tout prochains jours. Productions organisées par un mécène congolais qui, apprend-t-on, offre à l'orchestre un espace dans lequel les musiciens répertorient les tubes à succès de leurs références. N'eut été les affrontements qui ont paralysé la ville de Kinshasa la semaine dernière, Bella Bella aurait donné son premier concert le jeudi dernier à l'hôtel La Crèche , situé sur la place Victoire dans la commune de Kalamu. C'est à cet endroit que l'orchestre se produira désormais tous les jeudis.

Par ailleurs, il nous revient que Bella Bella s'apprête en vue d'une réalisation artistique laquelle sera produite par la maison Socrate Music qui semble déterminer à accompagner ce groupe dans sa renaissance. Cet élan de consolidation en faveur de l'œuvre léguée par Bella Bella , prouve à suffisance l'effet qu'avait exercé la musique produite par les deux illustres artistes dont les acteurs de l'arène musicale congolaise actuelle puisent encore dans leur sève pour s'affirmer.

Bob Ambongo

© Congo Vision


Réalisée au profit de Primus

La séquence musicale Bokeseni ezali de Wenge Bcbg fait des émules 

Après la mise en vente de son opus Kipe ya yo dont nous apprenons une rupture de stock en une semaine depuis sa mise en vente à Kinshasa, l'orchestre Wenge Bcbg revient à la charge avec une séquence musicale rythmée réalisée au profit de la bière Primus , produit par son sponsor, Bralima.

Nombreux sont les mélomanes qui se sont posés la question de savoir si cette œuvre est contenue dans Kipe ya yo. A ce sujet, ils s'en sont certainement aperçus à travers le clip qui accompagne ce seben, lequel a dévoilé que Bokesani ezali est une œuvre à part entière en faveur de Bralima. Distribuée dans les bars sponsorisés par cette brasserie, cette œuvre fait déjà des émules à tel enseigne que les fans la comparent à la récente trouvaille artistique du groupe et aussi à d'autres albums.

Cependant, il sied de savoir que Bokesani ezali qui est au fait un slogan, révèle la qualité artistique de cette œuvre dans laquelle on retrouve les impulsions légendaires des deux animateurs de ce groupe, Gentamicine Lisimo et Cellulaire . Cette qualité s'explique à travers l'instrumentation musicale et aussi les trouvailles de la danse qui mettent en branle les amoureux de la danse. En contemplant le clip de cette œuvre, l'on note le dynamisme imposant du contingent des chorégraphes et des nouvelles recrues du dispositif de chant. Ces dernières n'ont non seulement montré leurs prouesses à travers la danse mais aussi à travers la chanson.

Les nouvelles recrues s'affirment…

En effet, il convient de signaler que la nouvelle équipe de chanteurs composée de Gino, Gesant, Eric Menthe, Abraham mignon, pour ne citer que ceux-là, a concouru à la réalisation d'une mélopée contenue dans Bokeseni ezali . Intitulée Route de Matadi dont l'auteur n'est autre que Papa Chéri , celle-ci s'annonce saisissante, a indiqué un des proches de Salvatore de la Patria . Ce dernier précise que cette mélopée travaillée avec discipline et méthode, a été exclusivement réalisée par ces nouvelles figures de Wenge Bcbg . De ce fait, elle constitue un test pour cette équipe. Dans les jours qui suivent, le clip de cette aubade sera soumis au feu de la critique musicale congolaise afin que celle-ci puisse s'imprégner du travail abattu par ces jeunes gens encadrés par J.B. Mpiana.

Kipe ya yo introuvable sur le marché 

Près de deux semaines après la sortie sur le marché de Kipe ya yo , l'on note déjà une rupture de stock de ce disque. Le premier lot de cette œuvre a tout été écoulé, selon la maison N'Diaye qui s'occupe de sa distribution. Il nous revient que M. N'Diaye procéderait déjà à la duplication d'un nouveau lot afin de répondre au besoin accru des fans de Wenge Bcbg qui ne sont pas encore procurés ladite œuvre.

Pendant ce temps, les admirateurs de L'Homme qui a mis l'eau dans coco attendent toujours la soirée de présentation officielle de KIpe ya yo qui, sauf imprévu, se déroulera au courant du mois de mars au Salon Congo du Grand Hôtel/Kinshasa. Il ne resterait plus qu'à Papa Chéri et à l'éventuel producteur de fixer la date pour cette cérémonie.

Bob Ambongo

© Congo Vision


Contenue dans l'album Kipe ya yo

La chanson Identité d'amour de Shaï Ngenge fait déjà parler d'elle

Identité d'amour est l'une des chansons contenues dans Kipe ya yo , le récent opus du groupe musical Wenge Bcbg conduit par l'artiste musicien J.B. Mpiana alias Leader ya mofude . Cette œuvre écrite et interprétée par le chanteur Shaï Ngenge, fait déjà parler d'elle dans les milieux musicaux de Kinshasa, quelques jours, seulement, après le lancement dudit album sur le marché discographique.

Cette appréciation résulte de la qualité tant thématique qu'artistique de ladite œuvre, affirment quelques observateurs avertis. Quant à son auteur, il déclare que Identité d'amour est le fruit d'un travail de fond effectué avec le concours particulier de son patron, Sulutani , et aussi de ses collègues de Wenge Bcbg . Succinctement, l'œuvre relate une histoire d'amour dans laquelle un des amoureux réclame son identité vis-à-vis de son conjoint qui a tendance à se dérober de cette idylle. Sous les euphories suaves qui caractérisent cette aubade, Shaï Ngenge dit Ibuba a su placer sa voix de manière méthodique dont la sève mélancolique sécrétée, berce, tout en enivrant les auditeurs. Le duo merveilleusement accompli par L'eau qui a mis l'eau dans coco et Shaï Ngenge, ramène les mélomanes dans les souvenirs des mélodies issues des créations des vieux routiers de la musique dans les œuvres desquelles ce jeune chanteur s'inspire.

Cette estime du public augure d'ores et déjà un succès promoteur pour cette chanson et son auteur que les mélomanes découvriront de plus belle manière à la diffusion du clip. En ce qui concerne ce support visuel, celui-ci sera disponible vers la fin de ce mois de mars, a précisé Shaï, tout en affirmant la suite du tournage à Kinshasa, après les séquences filmées réalisées à Londres. Pendant ce temps, il invite ses fans et autres mélomanes à savourer Identité d'amour , sans modération.

Bob Ambongo

© Congo Vision


Abandonné à son triste sort

Adé Lokela crie haro sur Victoria Eleison  !

Quel triste sort pour un guitariste de talent à l'instar de Adé Lokela ? Telle a été l'exclamation des nombreux téléspectateurs au regard des jérémiades prononcées par le guitariste Adé Lokela lors de son passage sur le plateau de télévision d'une chaîne de la place.

Le chef de répétition de l'orchestre Victoria Eleison n'a pas caché son mécontentement vis-à-vis de la coordination du groupe au sujet de l'indifférence dont il est l'objet à l'issu de l'accident qu'il a connu au mois de septembre dernier. En effet, pour ceux qui ne le savent pas, Adé Lokela a été victime d'un accident qui lui est très fatal sur sa carrière musicale. L'artiste en partance pour une production à Bulungu dans la province du Bandundu, avait perdu son pouce droit dans un tonneau spectaculaire. Ce malheur lui empêche aujourd'hui de saisir son médiator (outil qui lui permet de gratter sa guitare) pour se faire valoir artistiquement. Les maintes requêtes en faveur d'un soutien financier adressées auprès de son patron et autres mécènes, s'avèrent, jusque à ce jour, stériles. En outre, il fustige le comportement de King Kester Emeneya qui, depuis qu'il s'est envolé pour Paris, a demeuré indifférent sur son cas alors que c'est par lui qu'un mécène en la personne de Mr. Didi Kinuani, devait lui venir en aide. Pourquoi Patou Nzina et pourquoi pas moi Didi Kinuani ? a déclaré le guitariste en faveur d'un secours de ce grand homme de la culture. Nul n'ignore que le patron de la maison Dikin vient d'offrir, parmi de nombreux cas, une voiture à un des musiciens de ce même groupe. A cet effet, Adé Lokela appelle le soutien de ce grand monsieur dont la générosité n'est pas à démontrer et aussi d'autres personnes de bonne volonté afin qu'il puisse expédier vers l'étranger pour se faire opérer et jouir de port d'une prothèse qui lui permettra de renouer avec son activité et sa passion qui plaît tant aux friands de la musique congolaise. L'association Artiste en danger est appelée à intervenir.

Cependant aux dernières nouvelles, il nous revient que l'artiste viendrait d'être suspendu par l'orchestre. Cela pour avoir étalé publiquement l'indifférence dont il est l'objet.

Dossier à suivre…

Bob Ambongo

© Congo Vision


L'album Balia ngando de Blaise Bula prêt pour la commercialisation

Après un passage à vide vécu dans le silence, le chanteur par excellence du clan Wenge, Blaise Bula, se prépare à effectuer un retour à la Zorro dans le monde discographique. Cela à travers une trouvaille artistique intitulée Balia Ngando qu'il vient d'échafauder à Paris.

Cet opus viendra remettre les pendules du clan Wenge à l'heure, a indiqué l'ancien administrateur de Wenge Bcbg ¸ lors d'une émission spécialisée diffusée à partir de l'Europe. En outre, l'auteur de la chanson Maman X précise que celle-ci n'est qu'un signe avant-coureur de son retour en force. Car, a-t-il renchéri, cet opus précède Salsa Africa et Bombe , deux playings déjà enregistrés mais qui n'attendent que l'aval du producteur pour leurs sorties. Pour le second, c'est l'œuvre qui devait succéder à Pondération 8 , sa première œuvre réalisée avec le concours de son orchestre qui porte le même nom. En ce qui concerne sa longue éclipse, Blaise Bula la justifie par sa volonté d'offrir à ses admirateurs une œuvre de qualité. A en croire ces propos que nous citons : «  Ce qui mérite d'être fait, doit être bien fait  », il est perceptible que l'ancien compagnon de J.B. Mpiana est décidé à reprendre sa place au soleil.

Après sa prestation au Trophée Mungongo  

Le reggaeman Papa Lova entend rendre hommage à Bob Marley

Fervent adepte du rastafari dont l'un des plus légendaires militants fut l'artiste musicien Bob Marley, Papa Lova, reggaeman congolais, entend rendre un grand hommage à celui-ci pour son dévouement en faveur de ce mouvement mythique. Ce sera au cours d'une production scénique prévue au centre culturel congolais Le Zoo en date du 11 mai 2007.

Pour ce faire, Papa Lova et son groupe de musiciens s'attèlent à l'échafaudage d'un spectacle haut en couleurs. Signalons au passage que l'artiste répertorie quelques mélopées de Bob Marley. Manière pour lui de commémorer l'existence et la carrière musicale de la défunte star.

Par ailleurs, il convient de noter que Papa Lova a été l'une des attractions privilégiées lors de la 1 ère édition du trophée Mungongo , organisée le week-end dernier au centre culturel congolais Le Zoo par Racine alternative . C'est avec maestria qu'il a fait valoir sa musique devant un public visiblement dompté par sa musique. C'était l'occasion offerte aux mélomanes de s'imprégner les thèmes interpellateurs qui diffusent à travers ses aubades. Notamment lesquels ont attrait à la guerre, à la discrimination, à la paix et à l'amour. Tous ces thèmes sont contenus dans son opus intitulé Congo Fire dont les clips permettent aux mélomanes de découvrir les qualités artistiques de Papa Lova.

Bob Ambongo

© Congo Vision


Sous la houlette de Lumières d'Afrique

Les plus belles voix musicales des deux Congo réunies dans Terre sacrée

Un cocktail artistique avec à la clé une fourchette d'artistes de renommée internationale, réunis autour d'un auteur compositeur exceptionnel, en faveur de la revalorisation du patrimoine culturel des deux Congo. Voilà ce que l'on peut dire de l'album Terre sacrée, la récente trouvaille artistique qui vient d'enrichir l'univers musical des deux capitales les plus rapprochées du monde, Kinshasa et Brazzaville.

En effet, par l'initiative de l'association Lumières d'Afrique dirigé par Mr. Férreol Constant Gassakys, administrateur délégué de ladite association, des artistes comptées parmi les belles voix congolaises des deux rives du fleuve Congo, se sont réunis et ont prêté leurs talents pour faire découvrir une autre facette de la diversité culturelle de l'Afrique. Dans le lot, on cite Papa Wemba, Ferre alias Chair de poule , Doudou Copa, Madilu System , Zao et Roga Roga. Tous ont exprimé, selon le souhait de l'initiateur du projet, la vision d'une Afrique noir consciente qui gagne aussi à travers son intégration musicale . Il convient de noter que l'œuvre comporte 9 titres à savoir : Sambela, limbisa , Papa Joachim , Vertus , Bongwana , Argent , Mateya , Ligne d'arrivée , Reconnaissance et Terre sacrée , le tube phare. Excepté la chanson Argent composée par Mr. Férreol Constant Gassakys, toutes les autres aubades sont issues de l'imagination de Ulti Eldever, un auteur bien inspiré qui a rejailli au mieux des textes moralisateurs, instructifs…bref éducateurs. Pour mettre au point cet élixir musical, Lumières d'Afrique a fait appel à des figures emblématiques du domaine de l'arrangement et de la composition. C'est ainsi que Maïka Munan et Philippe Guez ont marqué d'une empreinte indélébile leurs participations à ladite réalisation. Sans peur d'être contredit, Terre sacrée est un opus de qualité qui incite l'auditeur, dès son audition, à l'éveil en faveur d'une impulsion nouvelle en faveur de l'émergence du patrimoine culturel commun du Congo/Brazzaville et celle de la RD Congo.

Du lyrisme au réalisme

Ainsi, pour matérialiser cette communion musicale, Lumières d'Afrique prévoit d'organiser, en date du 12 et 18 mai prochains, une série de productions, respectivement, à Brazzaville et à Kinshasa. Dans la capitale verte, l'évènement aura lieu dans le jardin de l'Hôtel Méridien. Quant à Kinshasa, l'organisation entend réquisitionner le Salon Congo du Grand Hôtel/Kinshasa. D'ores et déjà, le public des deux rives peut se réjouir de la tenue, sauf imprévu, de deux concerts inédits. Dans l'intervalle de cette attente, les mélomanes peuvent se procurer le coffret (Cd et Dvd) de Terre sacrée disponible dans toutes les maisons de disque de Brazzaville et Kinshasa. Chapeau bas à Mr. Férreol Constant Gassakys et à tous les artistes participants pour cette œuvre artistique qui, certainement, fera date dans les annales de la musique congolaise, en particulier, et africaine, en général.

Bob Ambongo

© Congo Vision


D'autres titres sur la Page Musique >>>

 

 
 
Copyright © 2005 Congo Vision. Tous droits réservés.